S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Thomas au Japon #1

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Avant de partir, le pays du soleil levant était pour moi un endroit lointain, très lointain (15h d’avion, quand même) que je rêvais de visiter mais surtout de découvrir pour la première fois…

Arrivée le 17 Mars :

Mon périple devait durer un mois, ne connaissant quasiment personne sur place (une seule connaissance rencontrée à Japan Expo), j’étais au début de mes surprises et surtout loin de m’attendre que ce que voyage serait un pur plaisir au quotidien… Après 3 jours de mise en condition non loin de Shibuya (décalage horaire, frontière de la langue : Eh non, les japonais ne sont pas anglophones), j’ai réellement commencé à réaliser que je venais d’arriver au Japon. Et pour fêter ça direction Hakone, la région nipponne la plus connue pour ses sources d’eau chaudes. Après avoir vu le Mont Fuji et les zones volcaniques, me voici à traverser le lac Ashi (« Ashi-noko » en Japonais)

Cette balade m’a durée une matinée, j’ai eu la chance de rencontrer Izumi, une touriste japonaise qui du coup m’a fait la visite. L’après-midi, direction le plus grand onsen public d’Hakone pour terminer la journée en beauté. Après ce weekend à la montagne, j’ai repris la direction du retour pour Tokyo en faisant une escale par le musée extérieur de Hakone. Un endroit paisible au cœur de la nature, parfait pour être zen, il faisait beau, c’était parfait !

De retour à la capitale, je suis resté une semaine à visiter les lieux emblématiques : Tokyo Sky Tree, Tokyo Tower, Asakusa, Shinjuku, Asakusa, et même Yokohama. J’ai eu la grande chance de rencontrer de fabuleuses personnes sans oublier le fait de m’exploser le ventre en mangeant toute nourriture appétissante qui croisait mon regard.

Bonus :

30 Mars :

Mon périple se poursuit en descendant dans le sud du Japon : Kamakura, Kyoto, Osaka, Hiroshima puis enfin Miyajima pour finir en beauté.

Le retour en France avait lieu le 9 avril. C’est pourquoi, j’ai passé mes 3 derniers jours à Tokyo à dire au revoir mes amis japonais et en me lançant de défis fous comme refaire les montagnes russes en ayant le ventre plein à craquer (18 sushis). Encore un grand merci à eux !

Ce voyage m’a permis de grandir, de voir encore plus loin que notre belle France. Il est clair que le Japon est un pays beaucoup plus propre que le nôtre, les gens sont plus respectueux et la nourriture n’est pas très chère. Cependant cela n’a pas que des bons côtés, les logements sont très onéreux, entassés dans de petits espaces (quoi que bien optimisés), sans parler des transports…

Le Japon est un pays encore plus difficile à vivre que la France où la pression en entreprise est omniprésente (j’ai posé la question à mes connaissances sur place), tout le monde à le stress de vouloir faire sa place car la sécurité de l’emploi elle n’y est pas, les 35h elles, non plus. L’ensemble des étudiants ayant un emploi à temps partiel pendant leurs études. Ils bossent tous le temps mais quand il est question de faire la fête, ce sont des professionnels ! (Je repense au cabaret, un bar à hôtesses des philippines où m’a emmené un des hôtes pendant mon séjour, c’était exceptionnel !)

Retour le 10 Avril :

Une expérience unique, qui me donne envie d’y retourner pour la vie !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Ce jeu vous intéresse ? Trouvez-le au meilleur prix chez notre partenaire :

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #4874
    RaszacRaszac
    281 Messages
    • Hors-ligne
    • Staff
      No points.

    Avant de partir, le pays du soleil levant était pour moi un endroit lointain, très lointain (15h d’avion, quand même) que je rêvais de visiter mais surtout de découvrir pour la première fois…

    Arrivée le 17 Mars :

    Mon périple devait durer un mois, ne connaissant quasiment personne sur place (une seule connaissance rencontrée à Japan Expo), j’étais au début de mes surprises et surtout loin de m’attendre que ce que voyage serait un pur plaisir au quotidien… Après 3 jours de mise en condition non loin de Shibuya (décalage horaire, frontière de la langue : Eh non, les japonais ne sont pas anglophones), j’ai réellement commencé à réaliser que je venais d’arriver au Japon. Et pour fêter ça direction Hakone, la région nipponne la plus connue pour ses sources d’eau chaudes. Après avoir vu le Mont Fuji et les zones volcaniques, me voici à traverser le lac Ashi (« Ashi-noko » en Japonais)

    Cette balade m’a durée une matinée, j’ai eu la chance de rencontrer Izumi, une touriste japonaise qui du coup m’a fait la visite. L’après-midi, direction le plus grand onsen public d’Hakone pour terminer la journée en beauté. Après ce weekend à la montagne, j’ai repris la direction du retour pour Tokyo en faisant une escale par le musée extérieur de Hakone. Un endroit paisible au cœur de la nature, parfait pour être zen, il faisait beau, c’était parfait !

    De retour à la capitale, je suis resté une semaine à visiter les lieux emblématiques : Tokyo Sky Tree, Tokyo Tower, Asakusa, Shinjuku, Asakusa, et même Yokohama. J’ai eu la grande chance de rencontrer de fabuleuses personnes sans oublier le fait de m’exploser le ventre en mangeant toute nourriture appétissante qui croisait mon regard.

    Bonus :

    30 Mars :

    Mon périple se poursuit en descendant dans le sud du Japon : Kamakura, Kyoto, Osaka, Hiroshima puis enfin Miyajima pour finir en beauté.

    Le retour en France avait lieu le 9 avril. C’est pourquoi, j’ai passé mes 3 derniers jours à Tokyo à dire au revoir mes amis japonais et en me lançant de défis fous comme refaire les montagnes russes en ayant le ventre plein à craquer (18 sushis). Encore un grand merci à eux !

    Ce voyage m’a permis de grandir, de voir encore plus loin que notre belle France. Il est clair que le Japon est un pays beaucoup plus propre que le nôtre, les gens sont plus respectueux et la nourriture n’est pas très chère. Cependant cela n’a pas que des bons côtés, les logements sont très onéreux, entassés dans de petits espaces (quoi que bien optimisés), sans parler des transports…

    Le Japon est un pays encore plus difficile à vivre que la France où la pression en entreprise est omniprésente (j’ai posé la question à mes connaissances sur place), tout le monde à le stress de vouloir faire sa place car la sécurité de l’emploi elle n’y est pas, les 35h elles, non plus. L’ensemble des étudiants ayant un emploi à temps partiel pendant leurs études. Ils bossent tous le temps mais quand il est question de faire la fête, ce sont des professionnels ! (Je repense au cabaret, un bar à hôtesses des philippines où m’a emmené un des hôtes pendant mon séjour, c’était exceptionnel !)

    Retour le 10 Avril :

    Une expérience unique, qui me donne envie d’y retourner pour la vie !
    [Voir l’article: Retour sur mon voyage au Japon]


    • Processeur AMD FX 8370E 3,3 Ghz x8
    • RAM 24 GO DDR3 1600 Mhz
    • Saphire Radeon Nitro R9 Fury 4Go HBM
    • SSD 128 Go + 512 Go WD Black
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Share This