Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Earthlock : Festival of Magic est un RPG indépendant, développé par Snowcastle Games, et qui se dote d’un gameplay à l’ancienne exigeant, à savoir les combats au tour par tour. Mais que vaut-il vraiment ?

Une histoire bancale

Après une petite introduction, vous incarnerez le personnage principal, du nom de Amon. Mais les événements vont rapidement s’enchaîner, et votre objectif sera de secourir quelqu’un… Mais derrière tout cela se cache également autre chose, que vous découvrirez au fil du jeu.

Le scénario en soi n’est pas très intéressant, et n’évolue pas beaucoup durant votre périple. De plus, la mise en scène ne captive pas. Les cinématiques sont très pauvres, et les animations sont sommaires. Mais le plus dérangeant reste clairement le manque de voix, à savoir qu’il n’y en a tout simplement pas lors des scènes de l’histoire. Il ne faut cependant pas oublier que c’est un jeu indépendant, et que le budget est infiniment plus réduit que celui d’un triple A.

test Earthlock

Arriverez-vous à sauver le pauvre personnage enfermé, à droite ?

Un bon côté artistique

Le jeu ne brille absolument pas pour ses graphismes, mais s’en sort plutôt bien pour un jeu indépendant. Mais veuillez noter malgré tout des chutes de framerate dans certains lieux, mais ce n’est rien de bien méchant.

Le plus intéressant étant le côté artistique du jeu, où bon nombre de décors sont plutôt réussis.

Cependant, et comme je le disais précédemment pour les cinématiques, les animations sont également décevantes lorsque vous faites des actions sur le terrain, ou bien en combat où c’est clairement moyen.

Le design des personnages et des monstres a son petit charme, mais sans être vraiment original.

test Earthlock

Un jeu difficile mais pas injuste

Earthlock : Festival of Magic n’a rien à envier aux jeux des anciennes générations concernant son système de combat.

Pour faire simple, pour enclencher une rencontre avec un ennemi, vous devez tout d’abord aller à sa rencontre sur la carte du monde, ce n’est pas aléatoire. Et il est intéressant de noter que vous pouvez agresser plusieurs groupes de monstres en même temps pour augmenter vos gains, au prix d’une difficulté accrue.

Puis s’enclenche le combat. Ce dernier adopte un système de tour par tour, avec une liste sur votre droite pour connaître l’ordre d’action des personnages et des ennemis. Chaque attaque nécessite un certain nombre d’Amri (les carrés jaunes). La stratégie est de mise car le jeu se veut relativement difficile, et il est bon d’exploiter un maximum les faiblesses des ennemis, et justement… Outre les faiblesses élémentaires que l’on peut retrouver dans la plupart des RPG, ici il est également question des attributs comme faible aux explosions, aux attaques tranchantes, etc… De quoi varier au maximum l’utilisation des compétences si l’on souhaite être optimal.

Ce qui est également à noter, c’est la possibilité de changer de posture en combat, pour tous les personnages. Ils pourront donc alterner entre un mode plus offensif, défensif, utilitaire… Et dans certains cas, changer d’arme. Amon par exemple, dans l’une de ses postures, se servira d’une dague. Et dans l’autre, il utilisera un canon, ce qui est très important pour atteindre les ennemis volants qui ne peuvent être touchés via des attaques au corps à corps. Puis vient une posture spéciale, utilisable que lorsque la jauge bleue est pleine, pour pouvoir utiliser momentanément des compétences améliorées.

Ce jeu indépendant offre donc un système de combat à la fois stratégique et sympa à jouer, si l’on est un amateur du genre. Mais n’oubliez pas que Earthlock : Festival of Magic ne s’adresse pas à tout le monde au vu de sa difficulté assez élevée.

test Earthlock

Les combats, au tour par tour.

L’évolution des personnages n’est également pas en reste, et regorge de plusieurs idées intéressantes.

Tout d’abord, comme à l’accoutumée, il est possible de gagner des niveaux pour augmenter sa puissance. Cependant, il n’est pas possible de ne faire que ça pour espérer réussir le jeu facilement derrière, car il n’y a pas beaucoup de niveaux, ce qui oblige clairement le joueur à jouer de manière intelligente une fois en combat.

Vous pouvez définir des relations entre les protagonistes, à raison de deux personnages à chaque fois. À force de combattre ensemble, ils gagneront divers bonus, selon la combinaison que vous aurez mise en place, tout en octroyant une jauge de posture spéciale plus grande. Il est bon de régulièrement changer de relations entre les différents personnages pour obtenir un maximum de bonus, s’adapter aux situations, ou tout simplement engranger des points supplémentaires, utilisables dans la page des talents.

La page des talents est clairement le point le plus important pour l’évolution de votre personnage. C’est une page où vous pouvez placer des cartes, vous octroyant de nouvelles compétences, des points de statistiques ou des passifs très utiles. Il est possible de changer une carte que vous avez déjà mis en place si vous êtes coincé à un moment du jeu, et donc de revoir votre stratégie si nécessaire. Ce système offre une certaine liberté dans la manière de faire progresser son personnage (à condition de posséder des cartes), et c’est tant mieux !

Il vous est également possible de faire une petite activité annexe, celle de cultiver un jardin. Il est vrai que de prime abord cela ressemble clairement à quelque chose d’optionnel, et pourtant…

Si vous souhaitez confectionner des munitions pour vos armes utilisant des projectiles, il faudra passer par cette étape-là. De plus, c’est votre seul moyen de créer des potions de soins ou de résurrection, et étant donné la difficulté des combats, il vaudrait mieux ne pas s’en passer. Et enfin, certaines cartes pour votre page des talents se font également via votre jardin.

Sachez cependant que si vous êtes quelqu’un d’assez impatient, s’occuper de son jardin ne prend pas beaucoup de temps, et si vous dosez bien votre eau, il ne vous faudra attendre que quelques secondes pour pouvoir collecter. Ce n’est donc rien de véritablement long, et tant mieux au vu de tout ce qui est possible de construire via vos plantes.

test Earthlock

Les talents.

Un contenu pauvre pour son prix

En général, lorsque l’on fait l’acquisition d’un RPG, on s’attend à une durée de vie plutôt longue. Mais ici, c’est le contraire.

Sachez que le jeu est vendu au prix de 29,99€, pour à peine 20-25H de jeu environ si vous souhaitez le faire à 100%. C’est vraiment très court, et donc trop cher pour ce qui est proposé.

Le problème vient principalement des quêtes annexes. Elles ne sont pas très nombreuses, et sont toutes très courtes en plus de n’avoir aucun réel intérêt scénaristique. Il n’y a donc quasiment rien à se mettre sous la dent après la trame principale.

À sa sortie, le jeu n’était disponible qu’en anglais. Aujourd’hui le jeu dispose d’une traduction française tout à fait correcte, si vous désirez vous lancer.

Le jardin.

La bande son

Comme indiqué au tout début de ce test, le jeu manque cruellement de voix.

La musique du jeu quant à elle a été composée par Eiko Nichols. Toutes les mélodies collent parfaitement au jeu, et c’est bien ce que l’on demande. Mais là où le bât blesse, c’est qu’aucune de ces pistes n’arrivent réellement à se démarquer. Il est donc peu probable que les musiques restent dans les mémoires, bien qu’elles sont comme je le disais, de bonne qualité.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
[Test] Earthlock : Festival of Magic : un RPG au tour par tour
Earthlock : Festival of Magic est un jeu tout à fait correct, plus particulièrement grâce à son gameplay. Son système de combat au tour par tour offre une dimension stratégique de part la difficulté relativement élevée du jeu, ce qui n'est donc pas adapté à tout le monde. Et l'évolution de votre personnage n'est pas en reste via l'ingénieux système des relations entre les personnages ou le système de talent qui permet de personnaliser au mieux les statistiques de vos héros, et donc de s'adapter à toutes les situations. Outre cela, le jeu se voit malheureusement doté d'un scénario inintéressant et d'une durée de vie vraiment très courte pour son prix.
Le scénario5
Les graphismes6.5
Le gameplay8
Le contenu5
La bande son6.5
Points forts
  • Les combats
  • Le système des relations entre les personnages
  • La page des talents
Points faibles
  • Une histoire pas très intéressante
  • La durée de vie, bien trop courte
  • Le prix
6Sympa
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #13660
    Totaya17Totaya17
    289 Messages
    • Hors-ligne
    • Testeur
      Certifié
      No points.

    Earthlock : Festival of Magic est un RPG indépendant, développé par Snowcastle Games, et qui se dote d’un gameplay à l’ancienne exigeant, à savoir les
    [Voir l’article: [Test] Earthlock : Festival of Magic : un RPG au tour par tour]



    #13663
    Totaya17Totaya17
    289 Messages
    • Hors-ligne
    • Testeur
      Certifié
      No points.

    Petit conseil :

    Pour tous ceux qui souhaitent faire le jeu, je vous recommande tout de même de ne pas laisser en plan le jardin, et de s’en occuper un minimum. Surtout pour les zones juste avant la fin, sans préciser pourquoi évidemment 🙂 .



    #13672
    CharliHCharliH
    641 Messages
    • Hors-ligne
    • Staff
      No points.

    Ahah merci de l’info et du petit teaser ^^


3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Share This