S'enregistrer

4 × quatre =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

La série de jeux vidéo Lego revient avec un épisode d’un genre très atypique : un monde ouvert très proche de ce que fait Minecraft. Voici donc notre critique de Lego Worlds.

Voilà bien des années que brille la saga Lego sur consoles et PC avec une recette détonante : De la construction sommaire et beaucoup d’humour! Une méthode qui fonctionne très bien et qui plait beaucoup, il n’y a qu’à voir notre test de Lego Star Wars 7 . Alors après toutes ces années de succès sur une recette bien rodée, Warner Bros et TTGames ont choisis de sortir Lego Worlds, une vraie prise de risque. Avant de commencer, prenons un instant pour savourer l’ironie de la situation en nous remémorant le fait que Lego s’inspire ici de Minecraft, un jeu dont le concept est ouvertement inspiré de celui des petites briques suédoises…

Car la saga est marquée par une progression très linéaire ce qui lui permet de jouir d’une très bonne mise en scène accentuant les effets comiques. Or ici nous voilà larguer dans un monde ouvert généré aléatoirement à la Minecraft où le seul intérêt pour le joueur est de moduler son espace pour le façonner à son image. Pour cela toute une ribambelle d’outils sont mis à votre disposition de manière à faciliter l’édition du monde qui vous entour. Via un menu d’accès rapide vous pouvez modifier le terrain, dupliquer des éléments, repeindre des surfaces, faire apparaître des briques, ou bien carrément des set de Lego entiers. Au passage, cette dernière fonctionnalité s’avère être un gigantesque placement de produit (plus encore que le reste des jeux de la marque) puisqu’en jeu vous débloquez les sets vendus par Lego et pouvez les placer n’importe où dans l’espace. Le logo de la la marque et de le nom de la gamme apparaît quand vous les débloquer de manière à bien vous permettre de les retrouver lorsque vous irez chez votre marchand de jouer. A ce niveau là on est presque dans l’advergame, ces jeux vidéo uniquement conçus pour vendre un produit. C’est dommage car les autres jeux de la licence avaient réussi à éviter cet écueil en plaçant l’expérience et le fun avant le produit.

test LEGO Worlds ps4

Vous êtes donc assez libre et pouvez laisser aller votre imagination tant creer des structures complexes est plus facile avec ce système qu’avec Minecraft. Il y a plusieurs environnements différents du volcan à l’île aux bonbons en passant par le désert façon western. Sur ces cartes il y a de quoi faire en terme de création et des interactions avec les personnages locaux viennent gonfler votre expérience avec des mini-quêtes. Ces petites missions sont très courtes et il s’agit principalement de construire un set précis ou d’apporter un objet à trouver sur la carte. Rien à redire sur ce système, il donnera au joueur des objectifs simples de manière à rendre l’environnement un peu vivant et la rapidité d’exécution des quêtes plaira aux plus jeunes. La plus grosse reproche que l’on puisse formuler quant aux maps de ce Lego Worlds tient dans leur relative pauvreté. Pour faire simple elles sont générées aléatoirement mais leur taille est très restreinte. Certes plus on avance dans le jeu et plus les cartes sont grandes mais l’on atteint jamais la démesure de Minecraft. En contre partie, et bien que certains map bénéficient d’un espace sous-marin développé et intéressant, les différents biomes ne peuvent pas se croiser sur une même map. N’espérez donc pas mêler les ambiances western et Bonbons car ce n’est pas prévu par le jeu. Une map contient une ambiance et c’est tout.

test LEGO Worlds ps4

Toutefois pour arpenter ces mondes vous aurez accès à de nombreux véhiculent en tout genre allant de la moto à la pelleteuse, en passant par le tunnelier ou bien encore le sous marin. Là encore il y a de quoi s’amuser. Hélas on ne peut pas créer ses propres véhicules et c’est bien dommage car cela aurait pu être bien sympathique. La progression au sein du jeu se fait en trouvant des briques dorées disposées aléatoirement sur les mondes traversés et dispensés en terminant des mini-quêtes. Globalement il n’y a pas vraiment de narration mais juste une graduation dans la taille des mondes visités.

test LEGO Worlds ps4

le jeu rencontre les mêmes problème de maintient de l’intérêt, de gestion du rythme et donc de mise en scène que tout les open world. En effet si vous êtes fan de l’humour de la licence et de ses situations cocasses vous risquez d’être déçu. En particulier si vous êtes totalement hermétique à la construction. Si tel est le cas alors nous ne saurions que trop vous déconseiller d’acheter ce jeu car vous vous retrouverez face à une expérience radicalement différente et bien moins captivante. Heureusement il est possible de dresser des animaux très facilement donc si vraiment vous n’aimez pas le jeu vous pourrez toujours vous reconvertir en Lego passion dressage!

test LEGO Worlds ps4

Malgré de gros problèmes d’ergonomie dans les menus et particulièrement la map de voyage dans l’espace qui est vraiment contre intuitive, le jeu est appréciable et peut être conseillé aux enfants qui aiment Minecraft et les Legos. De plus il y a la possibilité de jouer à deux sur un même écran ou en ligne ce qui plaira aux aventuriers en herbe.

[TEST] Lego Worlds, des briques et du fun
Graphismes9
Durée de vie 6
Plaisir de jeu8
Création9
Ergonomie6
7.6Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #13178
    CharliHCharliH
    659 Messages
    • Hors-ligne
    • Staff
      No points.

    La série de jeux vidéo Lego revient avec un épisode d’un genre très atypique : un monde ouvert très proche de ce que fait Minecraft. Voici donc notre
    [Voir l’article: [TEST] Lego Worlds]


Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Share This