Introduction

En tant que joueurs, la création apparaît souvent comme un point éloigné, presque inaccessible. Qui n’a jamais rêvé de développer son propre jeu, son propre univers, ses propres codes ?

1430907230649181346

Si le monde professionnel du Jv est relativement fermé et parfois malsain ( j’ai tenté l’expérience durant un peu plus de 2 ans et demi ). La vie de nomade sans stabilité financière ne m’intéressait pas et le plaisir créatif commençait à laisser place à l’obligation d’accepter des contrats puants pour payer les factures. La scène amateur, elle, est très complète, accessible et enrichissante, finalement, elle ne contient que les bons côtés du métier !

Dans ce dossier, nous allons aborder la création de A à Z.

 

L’idée de base et le choix du moteur

Avant d’entamer le gamedesign à proprement parlé, il vous faudra trouver l’idée de base, analyser vos compétences, vos besoins, votre ou vos cibles et développer cette fondation incontournable. L’idée de base de votre jeu pourra être tout et n’importe quoi, votre imagination sera la seule limite. Une fin de soirée entre potes peut rapidement dévier sur …”ouai … alors c’est l’histoire d’un plombier, amoureux d’une princesse, qui a pour but de casser la gueule à des tortues / et autres bestioles histoire de récupérer sa belle ! En bouffant des champignons, il peut grandir et devenir plus fort!” … Vous voyez où je veux en venir ?

Dans le cadre d’un projet amateur, il sera difficile, voir presque impossible de développer un mmorpg, il est évidement préférable de démarrer par un petit projet.

La première petite production sur laquelle j’ai eu l’occasion de travailler, avait trop d’ambition, après 3 mois intensifs de développement, nous n’avions qu’un niveau et 3 persos jouables, le tout sans la moindre interaction. Bien qu’agréable à l’œil, le jeu s’apparentait plus à une démo technique qu’à un jeu, difficile de faire plus ennuyeux.

14309092961194109671

Dans l’orientation de votre projet, vos compétences, ainsi que celles de vos collègues, auront énormément d’importance. Evitez de vous orienter vers jeu purement visuel si aucun d’entre vous ne sait se servir d’un crayon.  Un jeu en scrolling 2d demandera ( en général ), moins de travail qu’un jeu d’aventure en 3d, il en va de même pour un bon vieux jeu de baston, la chose sera plus facilement réalisable qu’un open world ciblé sur la conquête spatiale.

1430909342403238323

En fonction de vos apports, la production pourra prendre plus ou moins d’ampleur, tout en maintenant un certain niveau de qualité de base. Le modèle Kickstarter est le plus parlant. Votre projet de base pourra se contenter d’un développement sur PC, l’étape suivante sera un éventuel portage sur tablette / smartphone … suivit éventuellement d’une adaptation sur consoles de salon / portables ( ces dernières étant moins accessibles au développement amateur ).

Le choix du moteur de développement pourra se faire avant, après ou durant votre phase de réflexion. La scène amateur comprend pas mal d’outils sympathiques. Les plus connus et complets restent Udk et Unity. Tous deux affichent une gamme d’outils relativement similaires.

1430909423295914486
Udk s’apparente à une très grosse machine, utilisé bien souvent sur les grosses ( et très grosses ) productions. L’avantage de ce dernier est qu’il est excessivement complet et à la pointe de la technologie ( derniers shaders etc ). En bref, un monstre en la matière. En ce qui concerne Unity, le jeu s’oriente plus vers la scène amateur. De base, Unity est plus simple, du moins en apparence, qu’Udk. Plus accessible, moins rebutant et plus rapide à prendre en main ( votre premier projet peut aller très très vite sur ce moteur ). Certains outils sont toutes fois relativement proches d’Udk. Vous trouverez également un store des plus complets sur le site, Shaders, outils en tous genres, etc… plein de choses ( gratuites ou plus moins onéreuses en fonctions des besoins ). Un mode 2d est également disponible, un must pour les fans du genre ;).

14309095141024810578

Accessoirement, en cherchant un peu, vous trouverez également d’autres outils du style Mugen. Orienté vers les vieux jeux de baston 2d, ce dernier est très accessible, possède une énorme communauté et contient énormément de contenu ! Mon premier coup de coeur ;).
J’espère que cette mise en bouche vous donnera envie d’en savoir plus, si vous avez de questions sur cette première base à mettre en place, n’hésitez pas à vous rendre sur le forum.

Laisser un commentaire