En honneur à la quinzaine du FPS, je ne pouvais rester inactif … Je me devais de trouver quelque chose d’original à tester ! Découvert récemment sur un site dédié aux FPS, First Person Lover est un jeu développé par la marque de vêtements suédoise “Björn Borg”. La chose se joue dans un navigateur Web et est développé sur Unity.

“Most fabulous game in the universe” – “10/10 Game of the year” etc …

Le scénario

Je ne pouvais résister à l’envie de vous faire découvrir cette pépite orientée WTF !
L’histoire prend place dans un monde relativement décalé … Vous incarnez un agent spécial, votre travail consiste à répandre l’amour autour de vous. D’ordinaire, l’agence peut se passer de vos services mais la situation est dramatique, vous devez intervenir au plus vite, la haine se répand !

Après une rapide mise en route, vous voici aux commandes de votre avatar ( je vous laisse le plaisir de découvrir le côté décalé de la création de votre perso … n’essayez pas de trouver des vêtements “normaux”, il n’y en a pas ! ). Pour son côté WTF, le scénario décroche une note élevé. 🙂

1425337238201394012

Les graphismes

Graphiquement, pour un jeu en ligne, je dois dire que j’ai été surpris.  Je ne m’attendais pas à pouvoir regarder des cinématiques offrant de sympathiques mises en scène. Sincèrement, il y a de l’investissement dans cette petite production. Bien entendu, on reste très nettement en dessous de ce qui se fait pour l’instant mais le but n’est évidement pas d’en mettre plein la vue. Le jeu a tendance à souffrir de ralentissements, manque d’optimisation ou production non-adaptée aux navigateurs web ?  Les effets présents sont honnêtes, au moins, c’est original … c’est un fait certain . 😀

14253372401931716599

Le gameplay

Concrètement, vous progressez dans un espace relativement dirigé, cloisonné. Armé de plusieurs armes WTF, votre avatar peut repousser ses assaillants avec un espèce de champ de force … Une fois ce ou ces derniers libérés de toute haine, ils se retrouveront nus … Il faudra donc les reconvertir à l’amour et ni une ni deux, les voici affublés de jogging, caleçons et autres vêtements et la marque … et comme si ça ne suffisait pas, ils seront heureux, donc ils danseront ! Une fois la zone nettoyée, il vous faudra bidouiller un espèce de générateur de haine…

La difficulté du titre monte progressivement, le nombre de vilains augmentera progressivement aussi ! J’ai honte de l’avouer mais j’ai succombé à plusieurs reprises à une vague de dégénérés … ce qui, au final, a pu me permettre de découvrir un autre côté loufoque du titre. Une fois sur le point de passer de vie à trépas, vous devrez vous déchainer sur votre souris, je vous laisse découvrir la chose.

1

Le contenu

Difficile d’évaluer un contenu dont le seul but est de promouvoir une marque de vêtements. J’aurai aimé avoir plus de choix, plus de bonus. Certes, la création de son avatar m’a fait sourire mais elle est, à mon sens, trop limité. Le classement en ligne relance l’intérêt du titre mais une fois le jeu bouclé, vous n’y reviendrez probablement pas.

^24B58F215047344647ECB47BE1AE4022266AE6C36A13BF219C^pimgpsh_fullsize_distr

Conclusion

En conclusion, j’espère que vous ferez l’effort de tester ce titre.  La production est évidement loin derrière les autres titres mais la marque à le mérite de vouloir toucher un public le plus large possible.  Ils ne se prennent pas au sérieux et c’est assez rare que pour être souligné. Le coup de marketing est là, le buzz se développe petit à petit et je me suis même surpris à parcourir la boutique ( juste par curiosité ).

Aux développeurs de First Person Lover, qui liraient éventuellement cet article, sortez-nous une belle production décalée, cette petite mise en bouche est sympathique et rafraîchissante.

http://firstpersonlover.com

“C’est le bioshock de l’amour ce truc.” – Sabnac10C
Test First Person Lover
Le scénario8
Les graphismes5
Le gameplay6
Le contenu1
5Note Finale
Note des lecteurs: (5 Votes)
3.8

5 Réponses

  1. leVoltairien
    leVoltairien

    Le bémol que je trouve c’est que vu que l’on ne peut pas créer de compte pour sauvegarder son personnage et ce qu’on a déjà fait, il faut à chaque fois recréer un personnage, ce qui devient à long termes lassant.

Laisser un commentaire