2013, l’holocauste nucléaire éclate dans le monde, rasant des villes entières et tuant des milliards de personnes. Une poignée d’entre elles fut cependant épargnée par cette apocalypse en trouvant refuge dans le métro de Moscou. La surface étant devenue hostile à l’espèce humaine, elle fut réduite à vivre dans ces tunnels sombres et froids.

20 ans s’écoulèrent, bien qu’ayant perdu le titre d’espèce dominante, des sociétés renaissent, de nouveaux moyens de défense sont fabriqués, l’humanité se relève peu à peu après avoir frôlé l’extinction. Même en ayant passé deux décennies dans les tunnels, la surface reste inhabitable. L’air toxique et les créatures mutées par les radiations restent des problèmes majeurs. Cependant, un nouveau genre de monstre apparut dans les tunnels nord du métro, menace tous les habitants de ce petit monde souterrain.

Bienvenue dans le monde de Metro 2033

2015-06-08_00001

C’est un jeu de tir à la première personne (FPS) édité par THQ et développé par  4A Games sorti en Mars 2010. Les effets de lumières, les décors post-apocalyptique, la bande-son ainsi que la vie sociale dans les stations nous plonges dans une immersion totale.

En effet, ce jeu n’est pas un simple “j’avance, je tire…” il propose au joueur un monde plein de vie mais tout aussi éphémère, la béatitude d’une station troublée par la crainte constante de se faire attaquer par des monstres ou par l’homme… Les conversations des habitants, les enfants dessinant sur les murs…

Les sorties à la surfaces sont tout aussi émouvantes, sortir des tunnels et découvrir les restes de l’humanité, la pression constante des meutes de monstres autour de vous vous prouvera que l’homme n’est plus maître en ces lieux mais la proie.

A noté que même si vous poussez les performances du jeu à son maximum, il reste malgré tout assez flou lors des mouvements rapides, ce qui est grandement dérangeant lors des combats musclés.

La conception de l’équipement est réfléchie. En surface, l’air est toxique l’utilisation d’un masque à gaz est donc obligatoire pour votre survie mais poussons le vice en terme de survivalisme. C’est bien d’avoir un masque, mais c’est mieux d’avoir les filtres qui vont avec, suivant la difficulté que vous choisirez  les filtres peuvent duré de 3 à 5 minutes, votre montre en ait l’indicateur et comme si ce n’était pas suffisant, votre masque peut se brisé en combat, les médis-packs vous seront d’un grand secours si vous êtes gravement blessé enfin si vous avez perdu votre route une boussole vous est fourni pour vous remettre sur le droit chemin.

Cet œuvre propose aussi un choix entre l’infiltration et “l’indiscrétion”, si vous suivez la voie du furtif, des armes sont prévus à cet effet donc pas de panique. Votre montre est aussi un indicateur de visibilité.

Enfin, concernant les achats et ventes dans les “stations-villes” les balles sont votre seule monnaie d’échange.

Bien que la sélection de la langue des dialogues et des textes soient variés (anglais, italien, allemand, russe, espagnol, français), le point négatif sur ce jeu est le sous-titrage, si vous choisissez la version française pour les dialogues vous n’aurez aucun problème de compréhension, que vous mettiez les sous-titres ou non, mais si vous choisissez une autre version sous-titrés français et que vous n’êtes pas bilingue il se peut que vous manquiez beaucoup d’information concernant le métro. En effet, bien que les personnages clés voir secondaires soit sous-titrés, les conversations entre habitants ne le seront pas.

En matière de difficultés, le jeu propose plusieurs mode passant du mode facile au mode difficile ainsi que le mode ranger. Concernant le mode ranger, celui-ci comporte deux difficultés; facile et difficile. La particularité du mode ranger; immersion totale, pas d’indicateur de munitions ni de filtres, pas de réticule de visée. Entre facile et difficile, changera la rareté des ressources aussi bien dans l’environnement que sur les dépouilles.

Pour les chasseurs de succès et/ou de trophées, la tâche ne sera pas difficile mais très long.

En conclusion

Ce jeu post-apocalyptique est une perle qui malheureusement n’ a pas réussi à se faire connaitre. La durée de vie du jeu est potable, entre 10h à 15h de jeu. Il propose un large éventail de difficultés et de langues pour tout type de joueurs. Le sous-titrage incomplet et le flou lors des mouvements rapides sont les seuls défauts.

P.S: Le jeu Métro 2033 a été tiré du roman de l’écrivain Dmitri Gloukhovski intitulé… Métro 2033. Le livre est autant intéressant que le jeu et les similitudes entre ces chefs-d’œuvre valent vraiment la peine de s’y prêter attention.

Je vous souhaite bon jeu et peut-être bonne lecture ^^.

Test Metro 2033
LE SCÉNARIO8
LES GRAPHISMES6
LE GAMEPLAY7
LE CONTENU9
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

2 Réponses

Laisser un commentaire