Quatrième volet du FPS concurrent de Call of Duty, Electronic Arts et Dice ont cette fois ci mis la barre très haute avec des destructions de bâtiments spectaculaires, des cartes de jeu immenses, des parties à 64 joueurs et des graphismes époustouflants. Mais Battlefield 4 serait-il qu’une pâle copie de son prédécesseur ? Je vais y répondre dans ce test.

Le scénario

Battlefield a toujours mis son multijoueur en avant, mais le solo est également présent. Malheureusement pour EA, les solos de Battlefield, notamment celui de Battlefield 3 sont vraiment médiocres. C’est donc en redoutant le pire que je me lance dans celui-ci.

Mais avant cela, je tiens à préciser un détail qui va faire perdre un point au Scénario : j’ai eu le jeu fin décembre 2013 et il était donc jouable dès le 21 Novembre sur PS4. Et entre le 21 Novembre et courant février, il y a eu un horrible bug qui faisait que les sauvegardes de la campagne s’effaçaient à chaque fois qu’on quittait le jeu. EA a mis 4 mois pour réparer ce bug. Ceci étant dit, nous pouvons commencer.

On incarne donc Recker, un militaire à la tête d’une escouade composée de trois autres soldats : Pac, le petit frère, Irish le relou, et Hannah l’espionne, ou soldat, ou on ne sait pas vraiment ce qu’elle est, chinoise. L’histoire a lieu en pleine Troisième Guerre Mondiale (en tout cas ça semble l’être) confrontant les Russes, les Chinois et les Américains. Pourquoi se confrontent-ils me diriez-vous ? Est-ce vraiment important ? Je ne pense pas.

1425115976166253657

 

Premier conseil : ne vous posez pas de questions. Je suis passé par là moi aussi. Je ne m’attarderai pas plus longtemps car il n’y a vraiment pas grand chose à dire de ce solo tout aussi médiocre, inutile, rapidement bâclé et parfois incompréhensible que le précédent. Les 4 points que je donne ne sont que pour les graphismes, l’arsenal d’armes, les différentes plaques et armes à trouver et les graphismes qui sont vraiment époustouflants dans le solo.

Mais en soi, le solo n’est vraiment pas intéressant. Et la fin, basée sur le choix du joueur (ce qui force le joueur à recommencer la campagneo u au moins la dernière mission pour les trophées) n’était vraiment pas nécessaire.

Le graphismes

Je ne suis pas très doué niveau mécanique, notamment celle utilisée dans les jeux vidéos. Mais pour introduire cette partie je dirai deux mots : FrostBite 3. LE nouveau moteur graphique utilisé pour ce Battlefield 4. Ce moteur graphique est juste magnifique et associé à Destruction 4.0, le joueur a droit à des évolutions parfois très spectaculaires. Dommage que Dice n’ait misé que sur les évolutions, pas toujours impressionnantes d’ailleurs, pour séduire les nouveaux joueurs et garder les anciens.

1425115977354994923

Le gameplay

Pour faire simple, Battlefield 4 a exactement le même gameplay que Battlefield 3. Il s’agit d’un FPS, connu pour son mode de jeu Conquête qui est de la guerre pure, avec beaucoup de joueurs, des cartes immenses, des points à attaquer/défendre et surtout de nombreux véhicules utilisables. Ah oui, et un Levolution. Mais qui peut très bien être mis de côté sur certaines maps.

Les 4 classes différentes de soldats sont toujours les mêmes avec leurs propres spécificités :
– Assaut : classe la plus active, avec comme équipement des lance-grenades et différents matériels de soin
– Ingénieur : classe qui se rapproche le plus des véhicules, que ce soit réparation ou destruction avec des mines et des lance-roquettes
– Soutien : classe très offensive utilisant principalement des mitrailleuses et ayant des caisses de munitions et du C4
– Eclaireur : classe qui aide pour la récupération des différents points avec sa balise de radio qui lui permet de spawn à l’endroit où elle est posée et ses snipers qui nettoie le champ de bataille (classe de campeur, c’est vrai)
Il existe toujours le système de niveau (qui est sans cesse augmenté avec les DLC) et d’amélioration d’armes et de véhicules, histoire de devenir le meilleur soldat, qui se battra sans répit, qui fera tout pour être vainqueur, et gagner des déf… Excusez-moi je me suis emporté.

14251159771389876691

Enfin voilà, gameplay qui plaît mais qui n’est définitivement pas innovateur.

Le contenu

Mis à part la campagne solo qu’il vaudrait mieux éviter, le multijoueur est plutôt rempli. 7 modes de jeu et 10 nouvelles maps sont présents à son lancement. Pour certains joueurs, ce contenu est déjà largement suffisant. Mais pour les fans de FPS comme moi, c’était sans compter le Premium, achetable séparément à la sortie du jeu (pour un prix quand même élevé) puis dans une édition complète au fil du temps.

Ce premium contient donc de nombreux Packs de Combats pour améliorer le joueur mais surtout les 5 DLC, qui sont disponible d’ailleurs deux semaines plus tôt pour les joueurs Premium.

Le premier, China Rising, disponible en décembre, regroupe principalement 4 nouvelles Maps se localisant en Chine, une dizaine d’armes, de nouveaux véhicules et le mode Supériorité Aérienne. Le second, Second Assault, disponible début mars, contient les 4 Maps préférées des joueurs de Battlefield 3. Ce DLC nous apporte également le mode Capture du Drapeau (enfiiiiin !).

14251159781591295613

Le troisième, Naval Strike, sorti début avril, apporte 4 Maps maritimes. Le mode Assaut Porte-Avions se rajoute aussi au jeu. Le quatrième, nommé Dragon Teeth, était jouable fin Juillet. Ce DLC nous apporte 4 Maps qui n’ont rien à voir entre elles mais qui sont toutes moins gigantesques et plus stratégiques et étroites, ressemblant à celles du concurrent COD. Le mode de jeu Liaisons en Chaîne fait son apparition aussi.

Et enfin, le dernier DLC Final Stand arrivé plus tard que prévu, début Décembre, nous finit l’année avec 4 maps totalement enneigées mais pas de nouveau mode de jeu. Donc, pour récapituler, si on met de côté le Solo inutile, les joueurs ont droit à 10 Maps et 7 modes de jeu face à 30 Maps, 11 modes de jeu, une dizaine de véhicules et une cinquantaine d’armes supplémentaires. Même si les Premium ont de quoi s’occuper, le problème est réellement présent : sans le Premium, le joueur passe à côté de nombreuses nouveautés.

Conclusion

Battlefield 4 est intéressant pour ses parties multijoueurs entre potes et le côté vraiment spectaculaire. Dommage qu’il ne soit pas vraiment compétitif, mais on peut passer outre ce point. Le Solo est encore une fois à négliger cependant les DLC, surtout China Rising qui m’a beaucoup plu, permettent de maintenir le joueur en haleine beaucoup plus longtemps. J’ai quand même presque atteint les 500 heures entre Janvier et Août 2014, car le multijoueur m’a beaucoup occupé.

Test Battlefield 4
En généRal, Battlefield 4 reste une copie de Battlefield 3 avec juste un moteur graphique meilleur et de nouvelles maps. Donc si vous recherchez un FPS qui repousse les limites, tout en étant fun et qui promet des parties gigantesques avec un nombre insensé de joueurs, alors vous pouvez prendre Battlefield 4. Ou attendre le DLC Police vs Flic qui arrive dans 1 mois au prix d'un nouveau jeu . Ah mais suis-je bête, c'est vraiment un nouveau jeu.
Le scénario4
Les graphismes8
le gameplay7
Le contenu8
6.8Note Finale
Note des lecteurs: (4 Votes)
4.6

Une réponse

  1. Sabnac10C
    Sabnac10C

    Au final, si tu n’es pas pas premium, c’est moins avantageux (et là je suis gentil) pour le joueur qui ne possède pas le service ?

    Sinon côté destruction du décors, ça se passe comment sur les maps multijoueurs ? Parce que dans Battlefield 3, la physique était complètement bridé surtout en ville où les joueurs s’attendaient à de grosses destruction mais au final non. C’est quand même la force des BF de passer d’une map toute belle à un cratère avec des ruines un peu partout (battlefield 1943, Bad Company).

Laisser un commentaire