La licence Far Cry commençait à trop faire patienter certains, surtout moi qui voulait absolument y jouer un jour. Quand tout à coup, leur nouveau-né descend du ciel (ou plutôt des montagnes) pour aller dans le salon de nombreux joueurs. Le test du quatrième volet, c’est maintenant que ça se passe.

Le scénario

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de jouer au troisième du nom, du coup je me suis juré de jouer au quatrième. Et après un rapide test à la Paris Games Week, je fus convaincu.

Ajay Ghale, fils venu disperser les cendres de sa mère, est le héros de cette aventure. Le problème est que son pays natal est en pleine guerre civile entre les rebelles et le roi, le merveilleux, le chevelu, le charismatique Pagan Min et sa jolie mèche blonde. Notre rôle est donc de le détrôner et de libérer le Kyrat, rien que ça. Sauf si vous avez évidemment préféré jouer l’easter egg, au début du jeu, et de patienter un petit quart d’heure le retour de Pagan Min après qu’il ait fini la petite séance de torture qu’il était en train d’accomplir.

1421504940997603791

Car oui, dans ce Far Cry 4 plusieurs fins sont possibles et je ne peux que m’en réjouir ! Du côté du Sentier d’Or, le clan de rebelles, tout irait pour le mieux s’il n’y avait pas cet éternel combat de catch entre Simba, le traditionnel, et Amita, la futuriste. Ce sera donc au gentil Ajay Ghale de choisir son camp de force. L’histoire est intéressante, et je me retrouve beaucoup plus plongé dedans que dans AC Unity (dont vous pouvez voir mon test).

Les graphismes

Les plus beaux sur le marché actuel. La végétation est resplendissante, les montagnes et autres collines sont éblouissantes et les couchers de soleil sont à tomber par terre. Far Cry 4 est très beau et surtout lumineux contrairement à Destiny par exemple qui possède de beaux mais très sombres graphismes. Et je tiens à remercier Ubisoft qui a pu affiner les détails des visages des personnages, ce qui m’a permis d’admirer la beauté d’Amita…. Mais surtout de Pagan !

1421504940190919168

Le gameplay

Far Cry 4 est, comme ses prédécesseurs, un FPS. Pour être honnête, je ne peux qu’apprécier, puisque ce n’est pas le cas de toutes les autres licences d’Ubisoft (ex : Assassin’s Creed, Splinter Cell, ou même Rayman, mais en même temps un jeu de plateforme en vue à la première personne serait innovant, mais très surprenant). 18 véhicules (dont le géniallissime Buzzer) et près de 60 armes, ce qui est énorme par rapport au précédent volet. Cette qualité est aussi un défaut : je n’ai touché qu’à 25% d’entre elles et j’en ai utilisé fréquemment qu’une petite dizaine qui me séduisait vraiment. À part ça, j’ai adoré planer grâce au parapente et à la wingsuit, que je n’ai pas cités plus tôt pour faire un point spécial pour eux.

14215049401749487620

Pour finir, je tiens à écrire un paragraphe juste pour ce point : la mort. Si un rhinocéros surgit de nulle part pour renverser votre voiture, si les hélices de votre Buzzer vous découpent comme un vulgaire kebab lors de votre atterrissage, si votre parachute se prend une branche et vous fait tomber, si vous vous faites renverser par vos propres alliés, si votre propre Molotov vous carbonise, si l’animal que vous avez attiré avec un appât vous attaque et pas vos ennemis, s’il vous plaît, ne brûlez pas votre télé, ni votre manette, ni votre console. C’est Ubisoft Montréal qui doit brûler. Pour ma part, j’ai déjà mes billets d’avion.

Le contenu

Le seul défaut ? Trop de contenu. Les 100% sont limites indébloquables, comme c’est le cas pour les Assassin’s Creed. Mais ce dont vous pouvez être sûr, c’est qu’entre l’histoire principale, les quêtes des autres personnages, les très nombreuses activités à accomplir, les forteresses et avant-postes à capturer, les améliorations, l’arbre de capacité, les armes à débloquer et les objets qu’il faut trouver ou détruire, Ajay Ghale a trop peu de répit. L’avantage est que le jeu nécessitera minimum 40 heures pour tout finir.

1421504940265126714

Test Far Cry 4
Far Cry 4 est un excellent jeu. Les nouveaux, comme moi, seront séduits et les anciens seront probablement convaincus. Le jeu a une grande durée de vie, l'histoire est attrayante, les différents personnages, alliés ou ennemis, sont tous charismatiques et les graphismes éblouissants. Far Cry 4 est un jeu qu'il ne faut laisser passer sous aucun prétexte. Le "must have" de ce Noël est bien un ticket pour le Kyrat.
Le scénario10
Les graphismes10
Le gameplay8
Le contenu9
9.3Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
8.0

Laisser un commentaire