La série des Total War est une référence dans le milieu des jeux de stratégie. Elle s’est démarquée de ses concurrents par son gameplay proposant à la fois de la stratégie en temps réel durant les phases de bataille et celle au tour par tour durant les phases de conquête sur la carte du monde. Cette originalité fait tout le charme de la série ainsi que le choix d’une époque particulière pour chaque opus. Empire : Total War nous permet de jouer durant la période comprenant la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle, ce qui implique l’indépendance de l’Amérique et la révolution française. Avec ses références historiques, son gameplay stratégique très complet, Empire : Total War est un très bon jeu et je vais vous expliquer pourquoi.

Un scénario servant de tutoriel :

Le mode histoire du jeu nous permet de comprendre les mécaniques du jeu tout en suivant la conquête de l’Amérique par les anglais puis en gagnant l’indépendance des Etats-Unis. Les amoureux de l’Histoire seront très contents de suivre ce scénario avec les nombreux personnages emblématiques que l’on croise ou contrôle tel que Georges Washington. De plus, il est très complet pour apprendre les bases du jeu car on finit par être lâché sur la carte du monde pour conquérir entièrement l’Amérique, ce qui permet d’utiliser toutes les fonctions qu’on nous a appris dans les chapitres précédents.

Il faut aussi noter que dans tous les modes du jeu, on a des références lorsqu’on passe une date pour rester dans le contexte historique, notamment quand on passe 1789 et qu’on a une page de journal parlant de la révolution française. De plus, cela influe sur les joueurs de la nation en question dont les unités peuvent changer ou les finances baisser. En somme, on a un travail immense des développeurs pour proposer le véritable contexte historique, ce sera au joueur de changer l’histoire de la nation qu’il contrôle.

Empire scénario

Graphismes et bande-son :

Visuellement, le jeu est très beau avec des animations très sympathiques et réalistes durant les combats tout comme la physique, ce qui permet une véritable immersion dans les champs de bataille. En revanche, il me faut dire que l’optimisation du jeu n’est pas parfaite notamment lorsqu’il détecte le matériel du pc et qu’il le bloque sur moyen alors qu’une fois que j’ai réussi à débloquer cela, je n’ai eu aucun soucis en ultra.

Je n’ai pas grand chose à dire sur la bande-son parce qu’elle fait vraiment figure d’accompagnement durant le jeu mais sans avoir une véritable présence. Je note néanmoins le côté très documentaire de la narration durant la campagne, ce qui est très sympathique et le fait que les unités parlent dans la langue de la faction, que l’on a choisit, rend le tout très réaliste.

Empire graphismes

Du gameplay stratégique pur et dur :

Comme je l’ai déjà évoqué, il y a deux types de gameplay dans le jeu : celui sur la carte du monde pour la gestion économique et la conquête et celui en temps réel sur le champs de bataille lors de l’affrontement de factions ou la prise d’un fort ou d’une ville.

La gestion sur la carte du monde est très poussée, elle permet de voir l’ensemble de son territoire, ce qui permet de gérer les finances, les relations diplomatiques, le recrutement d’unité ainsi que leur déplacement, le bonheur de ses habitants et la construction de bâtiment pour développer son empire. On peut donc choisir son orientation stratégique car on peut adopter une approche militaire, une approche économique ou même une approche sabotage en créant des tensions entre une ville et son gouvernement pour la rallier au notre. Toutes les actions que l’on fait sont ainsi noter et influent sur nos relations diplomatiques tout comme l’histoire des nations. En effet, lorsqu’on clique sur une nation pour négocier, on nous montre une fenêtre avec ce qui influe positivement sur la négociation sous la forme de plus tel que “+198 relation historique”. Cependant, il faut savoir que l’approche militaire est souvent obligatoire parce qu’un territoire ne fournit pas beaucoup de ressources et les ennemis sont souvent belliqueux. Le bonheur des habitants est aussi très important car ils peuvent provoquer des grèves et ainsi réduire drastiquement les ressources de notre nation, il est d’ailleurs obligatoire de garder des unités dans une ville après sa conquête car les habitants ne sont jamais d’accord avec le nouveau régime. En revanche, ce jeu nécessite de la patience car les phases de gestion de l’IA peuvent être très longues.

Lorsqu’on entre en conflit avec une autre unité militaire ou une ville à conquérir, on entre en phase de bataille qui nous propose plusieurs choix. On peut choisir l’auto-résolution qui se base sur un pourcentage de chance pour sélectionner le vainqueur, ce qui enlève toute portée stratégique, on peut choisir le siège qui coupe les ressources, l’abandon, demander la capitulation de l’armée ennemi ( ce qui arrive très très rarement ) ou, ce qui va nous intéresser, l’assaut qui nous plonge dans le champs de bataille aux commandes de notre armée qu’elle soit navale ou terrestre. Il faut savoir que pendant la phase de décision, on voit les unités ennemis et les renforts possibles ( quand une autre armée est proche ), ce qui nous oblige à orienter notre stratégie. Lorsqu’on se retrouve sur le champs de bataille, on voit toutes nos unités qui peut comprendre jusqu’à 2000 soldats au lieu de l’avatar de la carte du monde qui regroupe toutes les unités. On commence par placer ses unités sur un espace donné et on choisit son approche car si on est sur un terrain plat, ce sera assez simple de savoir quoi faire mais lorsqu’on attaque un fort, il faut sélectionner les unités qui vont défendre celle qui vont grimper les murs pour pénétrer le fort, à l’inverse si on défend un fort, il faudra suivre les déplacements ennemis. Ensuite, les unités ont des faiblesses et des forces, la cavalerie est notamment plus forte que les soldats et les miliciens sont plus lâches que les vrais soldats, ce qui les fait fuir plus vite en cas de difficulté. De plus, il faut bien protéger son général et tenter de détruire celui de l’adversaire car ça peut retourner le cours de la bataille, les soldats ayant très peur, une fois leur général mort, ce qui les pousse à fuir même s’ils sont plus nombreux. Les batailles sont vraiment bien réalisées et chaque unité a ses propres caractéristiques ( qui augmentent en cas de victoire ). Certaines unités peuvent aussi changer leur approche sur la bataille en cas de problèmes notamment avec les soldats qui peuvent sortir leur sabre et passer en combat rapproché. L’un des soucis selon moi est la lenteur de la bataille, il y a un moyen de faire pause pour voir la bataille ou de faire avance rapide pour accélérer le mouvement des troupes mais pour éviter de se faire avoir de plusieurs côtés, on aura tendance à rester sur la lecture normale, ce qui peut rendre une bataille extrêmement longue ( et pousser à l’auto résolution à force ). L’autre petit problème est la souris qui peut faire n’importe quoi sur le champs de bataille et le fait qu’on ne peut pas circuler sur la mini-map mais ce n’est pas très grave.

Empire gameplay

Des heures et des heures de jeu…

Le terrain de jeu qu’on nous propose est la planète entière, ce qui donne un certain nombre de territoires à conquérir et donc une très grosse durée de vie. Le mode histoire prend environs 15h et on ne peut que conquérir l’Amérique, ce qui vous donne une idée de la longueur d’une partie avec tous les territoires. Bien sûr, on peut choisir d’arrêter une partie au bout de quelques années car ça peut être lassant mais on a envie de recommencer avec une nouvelle nation, en optant pour une nouvelle façon de jouer, ce qui nous occupe très longtemps. Il est vrai que certaines personnes peuvent trouver le jeu répétitif à la longue mais les passionnés de jeux de stratégie seront très content.

Empire contenu

[TEST] Empire : Total War
Empire : Total War est un très bon jeu de stratégie et donne aussi une petite leçon d'histoire. Concrètement, je le conseille à tous les amateurs de jeux de stratégie car ils regroupent deux aspects de ce genre de manière très efficace. Cependant, les plus impatients devront passer leur chemin sous peine d'être déçu.
Scénario7
Graphismes et bande-son7
Gameplay8.5
Contenu7.5
Les plus :
  • Une retranscription historique très correcte
  • Très joli
  • Un gameplay génial pour les stratèges
Les moins :
  • Un scénario pour les fans de l'Histoire
  • Lent
  • Peut devenir répétitif
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
9.0

Laisser un commentaire