Until Dawn a bientôt 2 ans, mais beaucoup se souviennent à quel point il était attendu sur PS4: Enfin un jeu d’horreur réaliste et interactif super-méga-ultra -beau-qui-claque! Après comme la plupart des jeux, il a ses qualités comme ses inconvénients mais il est difficile de passer à côté d’un jeu comme celui-ci en ayant la PS4. Cultissime!

L’histoire:

Une bande de jeunes rigolos décident de passer un bon moment entre amis dans un chalet perdu au milieu de la neige. Il y a bien sûr une jolie blonde bien roulée et pas très futée au rendez-vous, des gars écroulés sur la table (gnnn alcoooool!) et une simple blague de jeunes qui tourne VRAIMENT au drame….

Bon, certes, dit comme ça, l’histoire n’a pas l’air sérieuse et pourtant… plus vous avancerez dans l’histoire, plus vous aurez peur et vos choix pourront vous coûter cher!

Les graphismes:

Je me souviens des première vidéos que j’avais pu voir avant que le jeu sorte. Je le trouvais vraiment sublime, et certains paysages ressemblent vraiment à des tableaux!

Les mèches de cheveux ont l’air vraies, pas comme si on les avait collées à la glue, la fourrure d’un manteau a l’air douce… et certaines choses qui apparaîtrons, certaines découvertes vous apporteront le dégoût. Je vous jure, même si je ne suis pas du genre rageuse et tout je n’ai pas pu m’empêcher de dire aussitôt à voix haute “ah mais c’est quoi ce truc dégueulasse! ça craint!!!” (voir image ci-dessous :p)

Seul bémol: Les expressions faciales ne sont bien faites que lorsque les personnages sont morts de trouille et paniquent complètement. Mais lorsqu’ils ont une conversation normale, ou parfois quand ils éclatent de rire ça fait faux et il y a encore du travail à faire dessus. ça fait genre “je me force à rire ” ou “je me force à être en colère”. Un peu bête, non?

 

Le gameplay:

Là franchement ils ont bien géré! Dès le début on a le choix entre le détecteur de mouvements de la manette et les contrôles classiques avec les joysticks et les touches. Cependant je vous conseille quand même de commencer avec la version classique si vous n’êtes pas habitué aux différents choix à faire, les scènes de QTE très rapides qui peuvent vous coûter cher sur certains passages si jamais vous vous trompez…

Allez, encore un petit exemple: Dans cette scène-là, si vous avez le malheur de bouger vous êtes cuit!

J’aimais bien ce type de passage! En effet, ça n’existait pas sur la PS3 et c’est souvent dans les moments où il ne faut pas bouger qu’il y a des bruits de battement de coeur, des musiques qui mettent la tension du coup il faut garder son sang-froid pour ne pas trembler et donc tout faire foirer.

Autre élément stressant du gameplay: devoir faire un choix avec le joystick droit dans un temps limité (par la gauche, par la droite, avancer rapidement, contourner) sachant qu’une sorte de musique stridente retentissait au même moment, comme si la manette disait “presse-toi, presse-toi, presse-toi bon sang!!!!”

Élément pas stressant mais qui laissent des interrogations: les totems que l’ont ramasse sur le chemin qui permettent d’avoir différentes visions, parfois assez morbides. Qui aurait pu laisser sur le sol ce type d’éléments? Comment se fait-il que personne ne les ait vus avant? Et comment donnent-ils ces visions justement?

Il arrivera aussi que vous vous déplacez et que vous trouverez des indices autres que des totems, faisant penser à une enquête policière et qui vous amènera là encore à vous poser des questions.

Le fait de contrôler également chaque jeune de l’histoire vous permettra de mieux cerner le personnage, ses réactions.

 

Le côté film interactif et les clichés des films d’horreur:

Until Dawn est présenté comme un film avec un générique absolument génial (j’ai encore la musique dans les oreilles!) et ils ont voulu faire dans l’originalité en présentant chaque apparition de personnage de cette façon:

C’est une bonne idée à la base mais je pense que ça aurait mieux marché s’il n’y avait que 4 personnages par exemple. Là, clairement, vu qu’ils sont plus nombreux que ça, les fiches de présentations qui apparaissent sans arrêt donnent l’impression qu’ils sont 36 et on se dit sur le moment “mais comment je vais faire pour me souvenir de tout ce monde hein?”

 

Après ce que j’ai envie de dire par rapport au jeu, c’est qu’il y a ENORMEMENT de clichés liés aux films d’horreur. Je ne parle pas que des jumpscare qui nous font sauter au plafond, mais de tout un ensemble: allez, on ajoute un passage façon Saw, on ajoute une légende morbide, et puis il y a un psychopathe, un sanatorium… c’est pas un peu trop là? Heureusement ce jeu-là n’est pas trop gore, il joue davantage sur nos nerfs et il est si prenant qu’à la fin on a qu’une envie: recommencer pour voir les autres choix dans l’histoire!

 

Personnage d’Emily: ça y est, t’as fini? Je finis par m’endormir avec tes plaintes là! Puis à force d’avoir peur t’façon chuis fatiguée!

[TEST] Until Dawn: un cauchemar interactif
Un jeu comportant pas mal de clichés mais avec un gameplay génialissime, des graphismes très appréçiables malgré des problèmes d'expressions faciales par moment.
Histoire7
Graphisme7
Gameplay10
Autres (clichés etc)6
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
10.0

Laisser un commentaire