Ce test n’est pas un comparatif entre Okami version PS2, version Wii et version PS3 HD

Okami est un jeu d’action-aventure développé par Capcom et édité par Clover Studio et Ready At Dawn, sorti en Février 2007 sur PS2, sera adapté pour la Nintendo Wii en Juin. 2008 et sortira enfin en version HD pour la Playstation 3 en Octobre 2012 compatible avec la PSMove.

Ce jeu se démarque clairement des autres car il nous plonge dans les contes et légendes nippons.

 

Le scenario

Le début du scénario est plutôt “basique”, “un méchant est réapparu, il faut réveillé le héros qui autrefois l’a combattu et vaincu pour qu’une fois de plus le monde soit sauf ” mais au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu, plusieurs péripéties s’enchaînent et entraînent le joueur à devenir plus curieux sur la suite des événements.

De plus, il transportera le joueur dans une multitude de sentiments: la joie, la crainte, l’espoir… ce qui le rend unique en son genre.

 

Gameplay

La course de déplacement de notre héros canidé aurait pu être un peu plus travaillée, celle-ci est composé de trois stades de vitesse: trot, courir, sprint. Pour atteindre le deuxième palier il suffit d’exécuter un coup de tête ou une esquive mais pour le troisième, il faudra courir durant dix secondes sans aucun obstacle, heureusement que le fait de sauter ou de tourner n’annule pas la course.

Le pinceau céleste est une bonne idée, pour la manette Wii et la PSMove. Avec un joystick par contre c’est une autre paire de manche, certains symboles sont difficiles à réaliser avec la Dualshock 3.

D’autres ont exactement le même symbole mais son utilisation varie en fonction de son utilisation sur les objets et/ou décors du jeu.

Malheureusement et bien souvent, le résultat n’est pas celui que l’on espère.
Prenons un exemple:

Réalisons un cercle sur un arbre, cela le fera fleurir (Photo ci-dessous )

 

mais si vous avez le malheur de le faire en ayant le ciel sur votre champ d’action, vous dessinerez un soleil (Photo ci-dessous) et serez obligé de revenir sur le jeu, changer d’angle et de recommencer l’opération en faisant attention que votre cercle soit bien sur l’arbre.

 

Bien entendu, le pinceau utilise de l’encre et est limité (sauf si vous utilisé un certain objet), videz votre réserve dans un combat et vous aurez de sérieuses complications car cela ne limitera pas seulement l’utilisation de votre pinceau, cela vous enlèvera aussi vos armes et votre amie caniné ne sera qu’une simple louve face à de dangereux ennemis, heureusement cet état n’est que temporaire, quelques secondes suffisent pour d’un pot d’encre soit rempli et vous revoilà de nouveau équipé pour la bataille.

Un concept intéressant qui vous oblige à gérer votre réserve et à appliquer vos dessins intelligemment.

 

La caméra est certainement le mauvais point du gameplay, vous manquerez plusieurs de vos sauts, il faudra souvent se battre contre elle pour obtenir le bon angle. Même lors d’une confrontation avec plusieurs ennemis, la caméra se concentrera sur le yokai visé, laissant les autres dans un angle mort, tout en étant à l’affut de ce problème il vous faudra batailler pour déplacer la caméra dans la position souhaitée.

De plus, les zones de combat ne sont pas suffisamment espacées, pour un combat normal les ennemis apparaissent par trois mais pour ce qui est des combats spéciaux (portes démoniaques) ils peuvent apparaitre par tranche de cinq.

Combiné à cette zone restreinte plus le problème de caméra, votre combat sera rude et ce ne sera pas seulement dû aux niveaux des monstres.

Sur la photo ci-dessous, on remarque des projectiles tirés depuis le coté gauche, hors caméra.

Un inventaire très simple à la compréhension et à l’utilisation des objets et équipements. D’ailleurs, en ce qui concerne l’équipement, il y a trois variantes d’armes( miroir, rosaire et épée) et plusieurs combinaisons à essayer selon le style de jeu du joueur car il est possible de sélectionner une arme primaire et secondaire. Par exemple, si vous prenez le miroir comme arme primaire, vous infligerez quelques coups avec des dégâts modérés, si vous le prenez comme arme secondaire, il vous servira de bouclier contre les assauts des yokais.

 

Contenu

Le jeu à une durée de vie assez longue (une dizaine, quinzaine d’heures en ligne droite et une cinquantaine d’heures avec toutes les quêtes annexes) avec beaucoup de personnages attachants hauts en couleurs et beaucoup d’événements inoubliables.

En ce qui concerne les quêtes annexes: la majorité sera plus une complétion du livre des animaux, techniques, bestiaire…

Pour le reste ce sont plutôt des “collectibles” suivant les actions que vous allez effectués, on vous les offriras en récompense ou tout simplement en les trouvant dans des coffres, des épreuves assez difficiles comme les épreuves des portes démoniaques et nous compterons malheureusement que très peu de mini-jeux,: la pêche, la chasse aux trésors et quelques combats/courses contres certains personnages.

                          Collectibles:                                                                       Portes démoniaques:

 

 

 

 

 

Enfin, une map monde immense ayant des zones propres à leurs paysages, on peut clairement qualifié ce jeu comme un “open world”.

 

Graphismes

Les graphismes émerveilleront les joueurs notamment sur les différents paysages dans le monde d’Okami, malgré quelques cinématiques et zones du jeu assez floues,
c’est plus qu’un simple jeu mais une œuvre d’art inspirée des traditions nippones, Ces images peuvent en témoigner d’elles-mêmes.

                       La toundra                                                                                  Cinématique

                                                    Peinture pour cinématique narrative

Conclusion:

Ce jeu est à faire au moins une fois dans ça vie, si l’on aime les belles histoires.

Bien que le gameplay soit, pour ma part, le point névralgique du jeu, Okami est l’une des preuves qui certifie que l’on peut comparé un jeu-vidéo et une œuvre d’art mélangé avec un très bon scénario et de bonnes idées pour les différentes approches offert aux joueurs pour les combats et/ou dans le nippon.

[TEST] Okami HD Quand un jeu devient une œuvre d'art.
Le scenario8
Gameplay5
Contenu7
Graphismes9
7.3Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
7.5

Laisser un commentaire