[TEST] Life is Strange : Before The Storm, le calme avec une tempête.

Après la claque émotionnelle de Life is Strange, je voulais faire sa suite Life is Strange : Before the Storm qui est un prologue du premier opus. Développé par Deck Nine Games, le jeu nous met dans la peau de Chloé Price, l’adolescente rebelle qu’on a appris à apprécier. Malgré le changement de studio, on reste sur les mêmes thèmes, une jeune fille qui cherche sa place et qui va voir sa vie chamboulée par un événement particulier. Cependant, cet opus n’est pas une redite du premier, c’est un jeu à part entière qui va encore une fois nous caler au fond de notre siège et nous mettre en dépression en raison de l’écriture magnifique du titre.

Une fille seule :

Ce nouvel opus nous fait incarner Chloé Price, la punk attachante du premier opus et meilleure amie de Max, notre héroïne dans ce dernier. On découvre dans Life is Strange : Before The Storm toute la lutte de Chloé contre la nouvelle relation de sa mère, son sentiment d’abandon suite au départ de Max après la mort de son père et sa rencontre avec Rachel Amber, la fille la plus populaire de son école. Cette fois, on enlève les pouvoir extraordinaire et on suit une fille normal mais qui n’arrive plus à trouver sa place.

Life is Strange : Before The Storm a une écriture tout aussi prenante que le premier opus mais dans lequel on est encore plus impliqué émotionnellement. En effet, Chloé n’a pas de pouvoir surnaturel comme Maxine, elle est donc soumise à tous les événements, ce qui la rend encore plus attachante. Les différentes rencontres qu’elle fait, ses décisions vont avoir plus d’impact car elle n’a aucun moyen de revenir en arrière. Ainsi, nos choix deviennent beaucoup plus importants car nos actes sont définitifs. On est donc pleinement immergé dans cet univers grâce à ce simple personnage auquel on s’identifie et on s’attache au fur et à mesure de l’aventure.

Pour le reste de l’univers du jeu, on est sur une qualité tout aussi impressionnante. Les personnages, l’intrigue et les thèmes abordés sont traités de manière admirable pour qu’on se sente encore plus impliqué dans l’histoire. Bref, c’est un sans-faute pour cette suite.

Un personnage qui ne mâche pas ses mots…

Un gameplay sans grande nouveauté :

Le prologue de Life is Strange garde un gameplay très similaire à son prédécesseur. Il est découpé en deux parties : les phases d’exploration avec du Point & Click et celles des choix de dialogue.

Le gameplay est assez classique en soit bien que maîtrisé. Le Point & Click repose sur le système habituel, on circule dans une zone pour trouver des indices et passer au tableau suivant. Il n’y a pas grand-chose à redire parce que ça fonctionne mais il n’y  a rien de différent par rapport à un autre jeu.

Concernant les choix de dialogue, le constat est similaire même si nos choix ont de l’importance dans le scénario et qu’il nous est possible de faire un duel d’insulte pour convaincre un personnage. Cette mécanique vient du côté Punk de Chloé qui se fiche de qu’on pense d’elle. Elle ne mâche donc pas ses mots et elle est capable de convaincre quelqu’un en étant très direct. C’est un choix de dialogue bonus qui rappelle les choix charismatique des RPGs, qui permettent de débloquer une voie inédite.

On peut choisir de faire de grosses conn..bêtises !

Une patte artistique particulière :

Life is Strange : Before The Storm reprend les graphismes du premier opus. On est sur un rendu qui rappelle la Bande-Dessinée mais qui accuse un retard important. La modélisation de l’environnement est assez brut et pas particulièrement détaillé tout comme le rendu graphique global des personnages.

Cependant, les expressions faciales sont très réalistes et combinées au jeu d’acteur, particulièrement bon, on oublie facilement les défauts graphiques. De plus, les thèmes sonores sont absolument fantastiques, le travail sur les musique est impressionnant car elle marquent les esprits par leur rapport aux scènes et à leur rythme toujours très agréable .

On sent toute la motivation dans ce visage.

Un jeu court :

Life is Strange : Before The Storm fait partie des jeux dont on regrette la durée de vie parce qu’on en voudrait encore. L’opus comporte 3 épisodes pour 10 heures de jeu au total, ce qui est assez court. Il y a une certaine rejouabilité avec des tags à chercher et des choix différents à faire mais c’est pas suffisamment intéressant pour pousser la majorité des joueurs à refaire le jeu.

Idem.

[TEST] Life is Strange : Before The Storm, le calme avec une tempête.
Life is Strange : Before The Storm est une excellente suite au premier opus avec des thèmes communs impliquant toujours le joueur émotionnellement. Il conviendra clairement aux fans de la première aventure qui découvriront plus en détail la vie de Chloé Price et comprendront encore plus ses réactions. C’est un prologue essentiel pour pleinement comprendre le premier jeu car il permet de voir le personnage sous un nouvel angle qui nous fera potentiellement revoir nos choix.
Scénario10
Gameplay7
Ambiance8.5
Contenu5
Les plus :
  • Chloé Price.
  • Une écriture parfaite.
  • Des thèmes sonores marquants !
Les moins :
  • Gameplay classique ( trop? )
  • Un retard graphique.
  • Trop court.
7.6Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire