[TEST] Devil May Cry 5, la suite qu’on attendait !

11 après le dernier opus canon de Devil May Cry, nous avons enfin une suite au 4. Bien sûr, il y a eu le reboot DMC Devil May Cry mais il n’est pas considéré dans la continuité et je pense qu’il n’a pas eu de suite car il a été vivement critiqué. Personnellement, c’est un opus que j’ai apprécié mais ce n’est pas le sujet. Aujourd’hui, on parle de Devil May Cry 5 et on cherche à savoir s’il est digne de ses prédécesseurs.

V pour vengeance ?

Nero a rejoint Dante dans sa mission de chasseur de démon en fondant sa propre agence Devil May Cry, de quoi penser que Dante crée une franchise. Ils sont, tous les deux, mandatés par le mystérieux V, un homme maigre et malade mais avec des pouvoirs démoniaques, qui leur demande d’arrêter un démon du nom de Urizen. Ce dernier a déjà eu affaire à Nero parce qu’il lui a volé son bras démoniaque, le laissant amputé d’un membre. On peut donc facilement dire que Nero n’a pas besoin de beaucoup de motivation pour accepter surtout que c’est le bras qui contient Yamato, une arme démoniaque très puissante qui appartenait au frère de Dante. Cerise sur le gâteau ? Urizen veut conquérir le monde. Il n’en faut donc pas plus pour que les deux chasseurs entament leur mission.

Soyons tout de suite clair, Devil May Cry 5 est dans la droite lignée des anciens avec des personnages très charismatiques, très classes, un humour qui fait mouche, le tout porté par un scénario convenu mais quand même très intéressant. De plus, tout Devil May Cry comporte son lot de mystère et de rebondissements poussant le joueur a resté attentif et le cas de V, ce personnage très intriguant, répond entièrement à cela.

L’identité de cet homme est le mystère principal du jeu et ce qui rend le scénario intéressant !

3 personnages, 3 gameplays différents :

Dans Devil May Cry 5, on contrôle plusieurs personnages à tour de rôle. Chacun d’entre eux a une manière différente de combattre.

Le premier est Nero. Son gameplay est très similaire de celui de Dante. Il peut attaquer avec une épée au corps à corps et tirer à distance avec des armes à feu. Son originalité est sa prothèse qui se découle en plusieurs formes. En effet, Nero a un bras en moins qui a été remplacé par une prothèse mécanique. Celle-ci est remplaçable en fonction du besoin. Elle peut notamment attraper une créature, envoyer un poing à tête chercheuse etc… Cela lui permet de répondre à plusieurs situations différentes même si je trouve que c’est le personnage le moins intéressant.

Le deuxième personnage est le nouveau venu, V, qui a un gameplay original pour un Beat Them All. En effet, ce dernier ne se bat pas lui-même car il est trop faible. Il se repose donc sur différentes invocations qu’il envoie sur les ennemis tout en se maintenant à distance pour éviter de prendre des dégâts. Malgré cette particularité, il est très facile à prendre en main car chaque invocations est reliée à une touche spécifique. Donc si on a l’habitude de faire des combos avec des coups lourds et des coups rapides comme pour un personnage classique, on arrivera aisément à comprendre comme il fonctionne et à le jouer. C’est d’ailleurs pour moi le personnage le plus puissant car une fois qu’on le maîtrise, on détruit les ennemis sans prendre de coup et on enchaîne facilement les plus forts combos.

Le dernier personnage reste le plus charismatique et c’est bien entendu, Dante. Comme je l’ai déjà dit, son gameplay et celui de Nero sont assez similaires mais celui de Dante est nettement plus diversifié, ce qui le rend plus intéressant. Dante a absolument toutes les mécaniques de Nero sauf celles liées à sa prothèse. Cependant, Dante récupère plusieurs armes différentes durant l’aventure qu’il peut utiliser de 4 manières différentes, ce que le jeu appelle des styles. Il récupère notamment une moto qu’il va pouvoir transformer en passant d’un style à l’autre afin de changer son gameplay constamment avec les armes qu’il choisit. Bref, c’est le personnage le plus intéressant à jouer car c’est le plus original, le plus diversifié et surtout le plus nerveux des trois.

Tout le gameplay de Devil May Cry 5 est donc maîtrisé et super intéressant à jouer. Le studio a été capable de proposer 3 personnages qui sont assez différents les uns des autres ( sauf Nero qui n’apporte pas grand-chose ). Le joueur a donc l’impression d’avoir un personnage tout puissant, qu’il contrôle parfaitement et qui est noté par le jeu, en fonction de sa maîtrise des combos. Le mieux ? Le Devil Trigger, sorte de sort ultime qui rend notre personnage surpuissant et renforce le divertissement qui est déjà à son maximum.

Smoking Sexy Style !

Une évolution graphique :

Devil May Cry 5 a fait le choix de prendre des graphismes plus réalistes. On sort du style comic book pour passer sur un rendu plus en accord avec le monde réel. On se retrouve face à des personnages très bien modélisés avec des acteurs convaincus dans leur motion capture tout comme dans leur jeu sonore. D’ailleurs, si on parle du son, il faut parler des thèmes musicaux car ils sont épiques et très entraînant ( mention spéciale au thème sonore de Nero, tout bonnement parfait pour un combat ).

Le seul vrai défaut graphique, c’est les environnements car ils sont très répétitifs. Autant, ils sont jolies mais voir tout le temps la même chose, ça devient vite lassant.

L’évolution graphique est déroutante au début mais on comprend vite que ça ne fait qu’embellir le jeu !

Une durée de vie en accord avec le scénario :

Devil May Cry 5 se finit en 15 heures environs et ne dispose pas de vraie rejouabilité. Cependant, cette durée suffit à être satisfait à la fin du jeu car sinon, l’intrigue traînerait en longueur. On a eu le temps de pleinement découvrir le gameplay et d’apprécier le scénario sans avoir eu de séquence inutile pour rallonger artificiellement la durée du jeu.

Le but final !

[TEST] Devil May Cry 5, la suite qu'on attendait !
Devil May Cry 5 est le jeu qu’attendait les fans depuis longtemps. Il reprend parfaitement les codes de la saga pour que tous les vétérans de la série puissent apprécier le jeu. De plus, il est facile à prendre en main, ce qui permettra aussi aux nouveaux joueurs de découvrir Devil May Cry et de pouvoir en profiter.
Scénario8
Gameplay7.2
Ambiance10
Contenu7
Les plus :
  • Un personnage mystérieux...
  • Des combats jouissifs !
  • Une durée de vie suffisante...
Les moins :
  • ...mais qui porte trop le scénario.
  • Le gameplay de Nero, vraiment ennuyant.
  • ...mais quelque peu faible.
8.1Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire