Dead rising fait partie des licences qui sont devenues cultes grâce à leur approche originale d’un concept. C’est la série qui  a réussi à enlever la peur du joueur vis à vis du zombie et qui l’a remplacée par le rire. Alors Dead rising c’est quoi? C’est un gros défouloir où on tape du zombie à la chaîne avec des armes hallucinantes et des personnages haut en couleur et souvent ridicules. C’est un gros résumé mais concrètement, vous êtes dans un contexte d’apocalypse zombie mais sans le côté terrifiant. Dead rising 3 est le premier de la licence à être Open World et c’est assez réussi, tout en étant toujours aussi absurde et défoulant.

Nick Ramos, le héros qui ne sait pas ce qu’il fout là :

Alors oui, quand on commence le jeu, on se demande vraiment pourquoi on joue ce héros. C’est un mécanicien lambda avec du charisme mais sans plus et qui est tout aussi effrayé des zombies que n’importe quelle autre personne ( avec les normes dead rising parce que tout le monde est fou là dedans ). Bref, on ne comprend pas tout de suite ce choix.

On se situe dans la ville de Nick Ramos ( le héros ) qui est infesté de zombie, ce qu’il ne comprend pas parce que les gens ont été “traités” pour éviter une nouvelle invasion. On part alors sur ce constat, le héros cherche à fuir de la ville avec ses amis et comme dans tout bon film de série B, on finit par voir un complot et notre héros est l’élu, la personne que cherche les méchants. Je vais pas en révéler plus pour ne pas spoiler mais franchement, c’est absurde mais très drôle.

Pour les personnages du jeu, je les trouve très bien écrit, ils sont tous haut en couleur et plus cinglés les uns que les autres, mention spéciale à la grosse dans la cantine qui ne veut pas partager et qui tue tout ce qui approche le self. On en découvre beaucoup dans les missions secondaires mais comme celles-ci, certains personnages sont intéressant, d’autres non mais ça reste très subjectif. Il y a aussi un certain nombre de clins d’œil  aux opus précédents, ce qui réjouira les fans.

Il faut savoir que la version pc du jeu est directement disponible avec les DLCs nous faisant incarner un personnage différent. Ils sont divisés en épisode et nous mettent au contrôle d’un membre d’une faction que l’on rencontre dans le jeu principal. Si ces missions sont agréables et remplissent certains trous scénaristiques ( on les remarque pas ), ils ont moins le côté fun et décalé du jeu principal, ce qui est dommage.

Le fil conducteur : la fuite.

Un gros défouloir !

Dead Rising 3 est un jeu idéal pour se passer les nerfs après une journée de boulot en massacrant du zombie. Il a un gameplay Beat Them All bien conçu sans passer par la phase où on peut taper sans réfléchir, faut quand même faire attention. On a plusieurs armes de mêlée à disposition nous permettant de faire notre carnage comme on le souhaite. Bien sûr, les amateurs de massacre au tir ou au véhicule sont aussi bien servis. Le tps est maîtrisé et on a la sensation d’avoir de grosses armes quand on en utilise. La conduite est arcade mais elle permet aussi de bien s’amuser malgré tout. Bon je regrette tout de même que les véhicules soient assez fragiles, ça nous demande d’en trouver rapidement d’autres et si on est au milieu d’une horde à ce moment, on doit courir et vite. D’ailleurs, il faut savoir que le jeu propose aussi un petit côté parkour sympathique permettant de fuir plus aisément. En somme, vous aurez compris que le gameplay est fait pour se défouler.

A présent, je vais venir sur l’un des contenus les plus appréciés par les fans de Dead Rising : le crafing. Vous ne serez pas déçu, il est présent et permet toujours d’avoir des armes énormes, drôles et surpuissantes. On a aussi la possibilité de crafter des véhicules et je peux vous garantir qu’on s’amuse à ce moment-là surtout avec la moto couplé à un engin de chantier, aplatir du zombie à grande vitesse, c’est génial !

Cette moto, c’est la vie !

Une ambiance gâchée par des bugs :

Le jeu est joli sans être magnifique, on a des environnements détaillés, peu de doublons pour les zombies et des personnages charismatiques dans leur apparence. Le soucis étant que le jeu bug, on a des ralentissements parfois mais le plus gros problème, c’est les cinématiques. Le portage pc comporte des cinématiques mal synchronisées entre la voix et les actions, des grosses chûtes de FPS et surtout d’énormes pixels dégueulasses qui apparaissent d’un coup, le pire étant que les DLCs n’ont pas ce problème, je ne comprend donc pas pourquoi ça n’a pas été réglé ( malgré les remontées des joueurs ). C’est vraiment dommage sachant que le jeu est vraiment immersif au niveau de l’environnement et de la bande-son.

J’adore ce lieu

Un Open Wold très complet :

S’il y a une chose que je ne peux vraiment pas reprocher à ce jeu, c’est son contenu. Le jeu est prenant et long surtout avec les DLCs. Il y a beaucoup de missions secondaires comportant chacune des dialogues et donc de petites histoires très sympathiques ( et absurdes ). Il y a un grand nombre d’items à collecter, ce qui réjouira les joueurs fans de finir un jeu à fond. Le terrain de jeu est assez grand, ce qui permet de changer d’environnement. Bref, vous l’aurez compris, il y a de quoi faire dans ce Dead Rising. Bien sûr, le jeu dispose aussi d’un certain nombre de tenues et de plans d’armes à collecter pour changer le gameplay du joueur et aussi pour qu’il puisse bien personnaliser son avatar ( même de manière ridicule ).

Il faut aussi savoir qu’il est possible de faire les missions en coopération avec un ami ou un joueur aléatoire en ligne, c’est à tester parce qu’on a de sacrés fous rires.

 

Une situation absurde parmi beaucoup d’autres.

[TEST] Dead Rising 3, du fun et des zombies
Bien que moins décalé que les autres opus, Dead Rising 3 l'est quand même beaucoup. C'est un joli défouloir et un moyen d'avoir une bonne tranche de rigolade. C'est la décrédibilisation du zombie à son paroxysme !
Scénario8
Gameplay9
Ambiance5
Contenu9
Les plus
  • Très drôle.
  • Un gros défouloir !
  • Beaucoup de contenu.
Les moins
  • Des bugs.
7.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire