S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Comme je l’avais annoncé pendant ma couverture de la Japan Expo, j’ai testé Drago Dino entièrement et je vais vous en faire un retour. Le principe de ce jeu est de parcourir des niveaux en 2D aux commandes d’un petit dinosaure ( un drago dino), seul ou en coopération. C’est un jeu qui demande de la maîtrise et de la patience car il est difficile et punitif. Drago Dino est donc un Rogue-like dans son approche du gameplay et je peux vous dire que, malgré sa difficulté, il est très prenant à travers son gameplay bien maîtrisé et addictif.

Un petit conte :

L’intrigue du début du jeu est assez courte. Bob et Lola, deux drago dino, partent à la recherche de leurs œufs qu’ils ont perdu. Pour le reste du scénario, il faut le découvrir en collectant des items dans les différents niveaux du jeu. Ainsi, on apprend l’origine de cette espèce particulière et les raisons de la quête de Bob et Lola, les explications de la disparition des œufs. C’est court, assez enfantin mais c’est mignon sans être, néanmoins, ce qui va pousser à acquérir le jeu.

Les origines.

Une approche originale du Rogue-like :

Drago Dino est punitif tout en étant très prenant. Au début de chaque niveau, on choisit son personnage ( 2 de base avec des skins et 2 déblocables ) et chacun a des forces et des faiblesses, on sélectionne donc en fonction de notre façon de jouer. Ensuite, on se retrouve dans un niveau en 2D généré procéduralement où on cherche à appréhender les commandes car tout n’est pas expliqué. Les développeurs m’ont dit que c’était une volonté de leur part car ils souhaitent que les joueurs fassent les découvertes par eux-même ( et je suis assez d’accord avec ça ).

Le gameplay principal est donc composé du saut, du tir, de la course et du fait de planer. Après, on découvre des améliorations actives ( utilisables une fois ) et passives ( qui améliorent les caractéristiques constamment ). Celles-ci se gardent tant qu’on ne les utilise pas pour les actifs ou qu’on ne les jette pas car elles se présentent comme des équipements et on peut donc en porter en nombre limité ( 3 max ). Il y a aussi un 2ème type d’amélioration dans le jeu qu’on collecte sur un niveau. Ces dernières restent sur le niveau entier pour les cristaux rouges ( puissances ) et d’autres restent sur des parcelles de niveaux notamment les améliorations de saut.

Le but du jeu est de finir le niveau en détruisant les ennemis et en sautant sur les plateformes pour atteindre la fin. Le tout est simple au départ mais les plateformes changent pour devenir dangereuses et les ennemis deviennent plus puissants et sournois au fil des niveaux. Drago dino réussit alors le pari de renouveler le gameplay constamment à travers une difficulté croissante et c’est fantastique car il n’y a aucune lassitude. Il en est de même pour les boss car ils sont tous différents et demandent une analyse de leurs mouvements pour les éliminer. On doit donc rester vif à tous moments pour finir le jeu, ce qui est très stimulant et frustrant car on perd nos améliorations si on meurt. D’ailleurs, une fois qu’on a fait le jeu, on le connaît bien et on peut alors faire du speed run car Drago Dino semble aussi avoir été fait pour cela notamment avec un chrono intégré. Bref, c’est complet, addictif et une très bonne surprise de l’univers indépendant.

Le début est simple…

…mais pas la suite.

Un univers cartoon :

Tous les éléments visuels de Drago Dino évoquent l’univers du cartoon. C’est coloré, mignon et très beau. Les personnages et les monstres sont très bien animés et on a des ennemis différents en grand nombre au vu de la durée de vie du titre, ce qui évite une lassitude visuelle. De plus, on a plusieurs environnements de fond différents, bien dessinés et donc agréables visuellement. On se situe alors dans une ambiance proche du dessin animé, faisant resurgir notre âme d’enfant et flattant la rétine. Cependant, je regrette la bande-son du jeu assez répétitive et qui sert surtout de fond sonore, ce qui est dommage. Néanmoins, les bruits des personnages correspondent à l’ambiance, ce qui est un point positif supplémentaire et confirme quand même l’identité très appréciable du titre.

J’aime vraiment tout le visuel du jeu.

Un titre assez court :

La durée de vie de Drago Dino est assez faible, il faut compter environs 4h pour un premier essai. Cependant, c’est un jeu qui permet le speed run et les amateurs de ce type de jeu en seront comblés. De plus, on peut faire le jeu en coop locale, ce qui engendre de bonnes soirées entre amis.

Faire attention à son partenaire est primordial sinon c’est la mort pour les 2.

[TEST] Drago Dino : La bonne découverte indépendante !
Malgré un titre assez court, les développeurs de Drago Dino ont créé un jeu très divertissant, agréable à prendre en main et addictif. C'est un jeu qui se renouvelle constamment dans une ambiance cartoon réussie. C'est vraiment dommage qu'il soit aussi court parce qu'on en redemande.
Scénario5
Gameplay9.5
Ambiance8.5
Contenu5
Les plus
  • Un gameplay complet et prenant.
  • Un jeu qui se renouvelle constamment.
  • Une ambiance très agréable.
Les moins
  • Une intrigue trop courte.
  • Faible durée de vie.
  • Un fond sonore sans réelle identité.
7Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire

Share This