S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Nintendo était particulièrement présent durant cette Japan expo et j’ai eu l’occasion de tester de nombreux jeux sur leur stand. L’un d’entre eux fut Mario + The lapins crétins Kingdom Battle, le tactical RPG résultant du partenariat entre big N et Ubisoft.

Cette association semble assez étrange mais le jeu respecte pleinement les codes de Mario et est bourré d’humour grâce aux nombreuses bêtises que font les lapins.

Le jeu a été vraiment été mis à l’honneur !

Les décors étaient vraiment sympathiques.

Durant la démo, j’ai pu comprendre le scénario du jeu qui est très simple : les lapins crétins sont tombés dans le monde de Mario à travers un vortex qui grandit constamment et qui menace le royaume. Dans l’immédiat, c’est assez basique mais j’ai bon espoir que le scénario va être bien développé avec les deux gros éditeurs aux commandes.

Bon, on est aussi là pour savoir à quoi ressemble le gameplay. Durant ma session, j’ai tout d’abord trouvé dommage qu’on ait une manette et qu’on n’a pas pu utiliser les joy con de la switch mais ce n’est pas grave non plus.

Dans le jeu, nous sommes guidés par une IA à tête de lapin qui veut qu’on enquête sur le débarquement des lapins. On joue Mario accompagné d’un lapin déguisé en Peach et un autre en Luigi. Avec cette équipe, il nous faudra affronter des lapins dans des zones de combat pour progresser. Très simplement, on circule dans un monde où il faudra arriver d’un point A à un point B. Dans cet environnement, on peut trouver de l’équipement, résoudre des puzzles et voir des événements où les lapins font des bêtises dans le décor ( dédicace aux trois lapins coincés dans un tuyau ). Ensuite, par moment, des combats se déclenchent et on passe à une phase tactique où on bouge sur des cases. Cette phase est proche d’un Xcom, on se déplace et on attaque au tour par tour. On peut se couvrir, assister nos alliés pour les projeter dans une autre zone et se servir de l’environnement à notre avantage, notamment avec les tuyaux qui nous font arriver vers une sortie de tuyau. Il faut de la réflexion pour toucher l’ennemi car il y a un pourcentage de chance dont il faut tenir compte et de même se couvrir pour éviter les tirs. Les combats ont des objectifs, j’en avais eu deux différents ( j’imagine qu’il y en aura plus ) : détruire tous les ennemis et atteindre un point particulier de la zone de combat. C’était une session vraiment agréable d’un jeu qui donne vraiment envie à travers un gameplay bien développé, facile à prendre en main et addictif.

Gérer les déplacements est très important.

Bilan global : J’ai vraiment eu une très bonne impression en faisant cette session. Le jeu est bourré d’humour, sympathique, repose sur un très bon partenariat et techniquement abouti !

Laisser un commentaire

Share This