S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Durant mon tour des jeux indépendants du salon, j’ai découvert un deuxième jeu qui m’a beaucoup surpris dans le bon sens. Ce jeu se nomme Shogun no kamigami et j’ai eu l’occasion de l’essayer et de discuter avec un développeur.

Je vais commencer par évoquer ma discussion avec le développeur sachant qu’il permet de comprendre le projet et l’histoire du jeu. Ce dernier m’a expliqué que le jeu se situe dans la période féodale du Japon où moment où Oda Nobunaga, un daimyo ( puissant gouverneur féodal ), unissait une partie du Japon en faisant la guerre. Le développeur m’a expliqué que ce personnage est souvent vu comme un personnage mauvais mais ce n’est pas cela qu’il veut montrer car il a fait beaucoup de choses pour le Japon, ainsi, dans le jeu c’est au joueur de décider s’il souhaite être avec ou contre Oda. Cependant, ce n’est pas le but principal du jeu, notre but à nous est la chasse aux Kamis. Ces derniers sont des esprits élémentaires qui sont responsables de désastres environnementaux dans le folklore japonais. Il nous faudra donc trouver et battre ces esprits pour qu’ils arrêtent les dégâts ( notamment les tremblements de terre pour le Kami de la terre ).

Vous l’aurez compris, c’est assez proche d’un monster Hunter car le but est de traquer les Kamis. En les battant, on récupérera des objets pour faire de l’équipement et gagner de l’expérience, on pourra choisir de les tuer ou de les calmer et en fonction, il y aura une influence sur le scénario et nos améliorations. Si on tue un Kami, on récupéra une technologie inexistante à cette période et si on le calme, on aura une magie en rapport avec le Kami.

Dans son gameplay, le jeu se veut être un action RPG. On choisit sa classe au départ, qui peut changer en fonction des armures qu’on choisira par la suite, et on monte en compétence ( sans niveau cependant ) au fur et à mesure des combats. Les classes sont en fonction de notre façon de jouer : polyvalent, rapide ou puissant. Il faut aussi savoir qu’il y a un cycle jour / nuit qui influence la chasse ce qui est très intéressant.

Visuellement, le jeu est proche du Cell Shading avec des teintes rappelant les dessins japonais, c’est très beau.

Bon c’est cool mais ça donne quoi en jeu ? Bah, c’est vraiment bien et très développé alors qu’il reste encore 2 ans avant la sortie. On commence dans un Hub qui sera améliorable par la suite. Dans celui-ci, on peut faire des achats et prendre des missions, ce qu’on va faire pour partir en chasse. Une fois dans la zone de chasse, le développeur m’explique le gameplay : on tape avec une touche, on peut utiliser des objets et des magies élémentaires. Cette dernière est particulièrement bien travaillée car on peut faire des combos d’élément renforçant des sorts mais ça peut aussi aider les Kamis sachant qu’ils ont des éléments propres : un Kami de l’eau sera renforcé par un sort d’eau par exemple. Bref, le jeu est très bien fait, on s’amuse, c’est dur mais on apprécie de repérer les points faibles et de détruire notre proie, ce que l’on voit sur son corps au fur et à mesure du combat. J’ai adoré le gameplay bien qu’il soit encore lourd et j’ai été surpris par l’intelligence de l’IA qui cherchait à m’empêcher d’accéder à son point faible, ça montre un véritable travail dessus.

Bilan global : Je trouve que Shogun no Kamigami a un bon avenir dans son rendu actuel. De plus, le développeur a pour projet de faire de la coopération à 4 et ça peut en faire un excellent jeu. C’est clairement un jeu à surveiller !

Laisser un commentaire

Share This