S'enregistrer

cinq + 8 =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Durant mon tour du stand de Nintendo, j’ai aussi eu l’occasion de tester Super Mario Odyssey, un nouvel opus mettant en avant le plombier moustachu célèbre de big N. C’est un jeu particulièrement intéressant mais pas très original dans son approche scénaristique sachant que Bowser a de nouveau capturé la princesse Peach. L’originalité de ce nouveau Mario réside dans l’apparition d’un chapeau magique qui prend la place de la casquette de Mario et qui lui permet de posséder des gens ou des créatures. Cette nouveauté promet de belles sessions de jeu où on s’amusera à posséder tout ce qui bouge.

La session de test, que j’ai pu effectuer, me proposait deux mondes au choix : un monde moderne mettant en avant l’exploration et un monde désertique orienté action. J’ai choisi ce dernier pour comprendre correctement les mécaniques de jeu.

C’est parti !

Dès le départ, on retrouve la saga Mario : les mouvements particuliers du personnage ( quand il commence à courir en faisant un dérapage ), les créatures comme les Goombas ou Toad et la collecte des pièces. Il faut ajouter le fait qu’on puisse parler à plusieurs personnages comme dans un RPG ( parce qu’ils racontent leur vie ), acheter des objets dans une boutique avec une distinction sur la monnaie générée dans un monde particulier et les pièces communes et il faut bien sûr aussi parler du chapeau.

Ce dernier est notre principal moyen d’attaquer. On peut utiliser les mouvements avec les Joy con de la Switch pour le diriger et s’en servir pour posséder des éléments ou des personnages permettant d’atteindre des zones ou se battre plus facilement ( mention spécial au T-rex qu’on voit dans la bande-annonce ). C’est sympa à jouer, très addictif et très fluide. Visuellement, c’est très beau, on apprécie aussi le fait qu’on a des courts passages en 2D pour les nostalgiques et surtout la possibilité de customiser Mario en achetant des objets. C’est une session de jeu qui m’a convaincu dans son approche originale du gameplay avec le chapeau et qui m’a aussi donné envie de découvrir les nombreux mondes présents dans ce jeu.

Bilan global : le jeu est agréable, utilise le potentiel de la Switch et pourrait provoquer l’achat de la console par mes soins tant il m’a plu, sachant que la dernière console de salon de Nintendo, que j’ai prise, était la Nintendo 67.

Laisser un commentaire

Share This