S'enregistrer

10 − un =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Parmi les nombreux titres disponibles en test, il y en a un tout particulièrement que je souhaitais essayer : Agents Of Mayhem, le titre de Volition, les papas de Saints Row.

Je suis un grand fan de la licence Saints Row dans son côté déjanté et complètement libéré, je souhaitais donc retrouver cela dans ce nouveau jeu. Et bien, pour les fans de la série, soyez rassuré, on est dans le monde de Saints Row et c’est toujours aussi drôle !

Durant les communiqués de presse, on savez déjà qu’on allait retrouver Gat, personnage phare de Saints Row, mais c’est tout. Dans la démo que j’ai pu faire, on retrouve les couleurs, le symbole des Saints et on voit beaucoup de références, néanmoins, je ne sais pas s’il va y avoir une intervention scénaristique du gang.

Concentration !

Revenons à la démo : On commence sur une cinématique nous expliquant concrétement qu’il va falloir se battre contre la légion, les antagonistes du jeu, parce qu’ils vont faire des dégâts et nos personnages sont motivés, ce qu’ils montrent à travers une bonne dose de clichées, qui nous font sourire.

Ensuite, on se trouve sur un écran de séléction où il va falloir choisir les personnages ( 4 dispo mais il faut en choisir 3 ), leurs armes ( toutes bloquées dans la démo ) et leur apparence ( toutes bloquées aussi ). C’est un point déjà intéressant parce que ça permet de préparer la mission en amont en choisissant bien nos personnages et en leur donnant un rôle. Bon, ce n’est pas une équipe où il y a un personnage actif et les autres qui suivent, là il y a un personnage et on peut les switcher, ça demande donc une préparation parce qu’il faut agir avec un personnage en fonction d’un ennemi pour avoir le meilleur résultat. Chacun a une approche propre à lui et en accord avec son personnage.

Les personnages disponibles à l’essai n’étaient pas ceux qu’on a pu voir sur les bandes-annonces, on découvre donc des personnages inédits et il y en a 12 d’annoncés. Sur les 4 disponibles, j’ai choisi : un Russe bourrin avec un fusil à pompe dont l’avantage est d’être résistant, puissant à courte portée mais pas à longue portée, un Gangsta noir aux couleurs des Saints avec une mitraillette, très nerveux et polyvalent, ni faible, ni fort et une archère indienne ( je crois ) avec une tendance d’assassin, puissante mais pas très résistante.

Durant la session de jeu de ce TPS, j’ai pu constater que le switch entre chaque personnage est fluide et rapide, ce qui permet d’enchaîner rapidement en fonction de l’ennemi en face. On démarre donc en testant le tout et je peux voir que le tout est agréable en main même s’il faut retenir beaucoup de choses sachant qu’il y a plusieurs pouvoirs et chacun est associé à une autre touche, il faut prendre l’habitude. La mission nous demande d’aller dans une zone pour enquêter et on rencontre très vite des ennemis, de ce fait, j’ai pu remarquer deux éléments : l’IA est intelligente car elle nous esquive et cherche à nous prendre à revers, ce dont je n’ai pas l’habitude mais qui est un gros point fort et ensuite, que le jeu est nerveux et très divertissant. Pendant le combat, j’ai pu tester les capacités spéciales des personnages notamment la grenade pixelisée du gangsta ou la flèche empoisonnée de l’archère, ça m’a permis de voir qu’il faut vraiment s’adapter aux situations avec les personnages. Il y a aussi un pouvoir commun qu’on choisit dans le menu et qu’on peut améliorer, là j’ai pu retrouver le délire des développeurs : ils ont mis un pouvoir d’invulnérabilité comme l’étoile dans Mario et le personnage court comme s’il avait un balai dans le cul, ce qui provoque juste le fou rire sachant qu’en même temps, il est invincible et détruit tout sur son passage. En dernier lieu du combat, j’ai pu aussi assister une fois de plus, à cette envie de nous en mettre plein la vue ( comme avec les pouvoir de Saints Row IV ) avec la capacité ultime de chaque personnage : ça part dans tous les sens et c’est surpuissant.

Après cette phase de combat, on doit se rendre à un autre point qu’on peut accèder en voiture, on appelle donc le véhicule ( qui parle ! ) et on se rend sur les lieux en sautant dans le véhicule de manière ultra classe. Ici, je peux dire que la conduite n’a pas beaucoup changé par rapport à Saints Row, c’est très arcade mais sympathique à jouer. Une fois sur les lieux, on revient en combat et on se bat contre un boss ( très cliché ) Hammersmith. Il faudra détruire ses points faibles pour le défaire et pendant le combat, j’ai pu me rendre compte du défouloir, du délire de ce jeu, respectant pleinement les codes de Saints Row, et c’est génial !

On retrouve aussi la patte graphique cartoon du jeu, très agréable visuellement mais c’est une question de point de vue.

Bilan Global : Agents Of Mayhem m’a fait peur à son annonce mais cette session m’a rassuré. J’ai apprécié le gameplay très divertisssant, retrouvé l’humour des développeurs et ce côté décomplexé tout bonnement génial. Je regrette tout de même le fait qu’il n’y aura qu’un mode solo comme j’ai pu l’apprendre mais c’est un détail. Le tout est très positif !

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #15206
    RedjokerRedjoker
    169 Messages
    • Hors-ligne
    • Testeur
      Certifié
      No points.

    Parmi les nombreux titres disponibles en test, il y en a un tout particulièrement que je souhaitais essayer : Agents Of Mayhem, le titre de Volition,
    [Voir l’article: [Japan Expo 2017] : Découverte d’Agents Of Mayhem]


    Want to hear a killing joke?

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Share This