S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Les jeux indépendants étaient très présents durant la Japan Expo et j’aimerai pouvoir parler de tous ceux qui m’ont marqué. C’est pourquoi je vais faire plusieurs petits aperçus des autres projets marquants que j’ai pu découvrir pendant ce salon.

Expérience 360 :

Ce projet est une expérience VR particulièrement intéressante pour les écoles. On nous propose de visiter un musée en VR afin de pouvoir observer les différentes œuvres. Cela permet de voir des œuvres célèbres à distance mais aussi de sauvegarder le patrimoine car certains monuments culturels sont éphémères. De plus, on trouve un descriptif des œuvres et elles sont aussi manipulables, ce qui permet de la voir sous toutes les coutures sans l’abîmer, il faut aussi savoir que c’est disponible en anglais et en français. Bien sûr, ça ne doit pas remplacer les musées mais ça permettrait aux étudiants de découvrir des œuvres sans avoir à dépenser des milles et des cents en voyage alors qu’ils n’en ont pas forcément les moyens.

Oqogame :

Le jeu de détente indépendant !

Oqogame est un jeu indépendant dont l’objectif est la détente. C’est un jeu qui a absolument conquis la photographe qui m’accompagnait.

Le but du jeu est d’arriver d’un point A à un point B sur des ondes sonores générées par des sticks sur l’écran. C’est donc un puzzle game car il faut de la synchronisation, du rythme et de la réflexion. Il faut anticiper l’arrivée des ondes afin de pouvoir accéder à l’énigme suivante et bien entendu, il y a différents types d’ondes déterminées par leurs couleurs. On a donc des ondes qui continue de grandir ( classique ) mais d’autres rétrécissent quand on arrive dessus, d’autres s’arrêtent, d’autres nous tuent etc… Le tout est portée par une musique et des sons, émis par les ondes, très agréable. Le tout est vraiment relaxant, donc le pari est réussi pour le développeur !

Il faut passer de la gauche à la droite en allant sur les ondes ( les lignes blanches ).

Drago Dino :

J’adore le rendu graphique.

Drago Dino fait parti des jeux indépendants qui m’ont beaucoup marqué et je ferai un test complet sur le jeu dès que je l’aurai fini. En attendant, je vais déjà vous parler de la démo que j’ai pu faire pendant le salon. Très simplement, le jeu est un rogue like en 2D avec des dinosaures, le tout dans une ambiance cartoon très jolie visuellement.

Le but est de récupérer une clé pour passer d’un niveau à l’autre tout en récupérant des objets nous renforçant et d’autres nous permettant d’en apprendre plus sur le scénario. Les niveaux sont générés aléatoirement, ce qui permet une bonne rejouabilité du jeu. Au niveau du gameplay, on a une touche de tir pour éliminer les ennemis et ce tir peut être renforcé par les objets récupérables, c’est très fluide, très agréable à prendre en main et c’est surtout très intéressant en coopération. En effet, le jeu propose une coop locale et c’est à ce moment que le jeu prend tout son sens car on apprécie de faire le niveau en commun et de s’entraider en avançant dans les nombreux niveaux. C’est un jeu que je conseille et je développerai ça plus précisément dans un test !

Voilà à quoi ressemble un niveau de jeu.

Watch Club :

La VR était très présente sur le salon également. Contrairement à expérience 360, Watch Club nous propose un jeu en coopération où il faut trouver un suspect parmi plusieurs personnages que l’on voit à l’écran. Ce dernier comprend une fiche descriptive et des codes. Ils devront être transmis oralement à notre partenaire pour qu’il nous dise si c’est le bon suspect ou non à travers une fiche qu’il aura sous la main. Je pense que c’est un bon jeu en soirée mais assez limité car ça devient très vite répétitif et c’est pas très beau visuellement.

Vanishing Stars :

Nouvelle session de jeu : niveau de fatigue : extrême !

Vanishing Stars est le dernier jeu indépendant dont je vais vous parler. Il est très addictif car je n’ai pas pu le lâcher avant d’avoir fini le niveau. Le principe du jeu est d’être un Tower défense et de générer des troupes pour attaquer les bases de l’ennemi donc on crée des défenses pour empêcher les antagonistes de capturer notre base et on envoie des soldats pour récupérer les leurs pour conquérir la planète. Les unités tout comme les tourelles sont de plusieurs types : rapide, lourd, soin et ralentissement, il faut donc gérer tout cela pour gagner.

Les développeurs m’ont dit que le jeu comporterait plusieurs races : ici, on n’avait que les terriens contre les insectes mais d’autres sont prévus. Le jeu est très bien fait et très complet mais il manque de challenge car je trouvais que l’IA n’était pas très intelligente et surtout pas particulièrement compliquée à éliminer, c’est dommage mais ça a le temps de changer et je pense que je le prendrai dès sa sortie !

Voici le terrain de jeu : une planète !

Bilan global : Beaucoup de jeux que j’attends, de très bonnes idées originales et une scène indépendante qui mérite clairement une plus grande visibilité !

Laisser un commentaire

Share This