[TEST] Jurassic World : Evolution, un jeu qui manque de finition

Le jeu de gestion de parc animalier était à la mode il y a quelques années. Toute une communauté de fans s’était créée suite au succès critique de jeux comme Zoo Tycoon. Cette communauté ne s’est pas réduite au fil des années et pourtant, on n’a vu aucun bon jeu de ce type depuis longtemps. C’est pourquoi l’annonce du jeu de gestion Jurassic World : Evolution a créé une bombe car il reprenait ce concept très apprécié. Il associe une licence connue et aimée à un genre de jeux avec qui il se marie parfaitement. En effet, Jurassic Park raconte l’histoire d’un parc animalier composé de dinosaures, un jeu de gestion de parc est donc tout a fait approprié pour une adaptation du film. Malheureusement, on sait aussi que ce type de reprise de média est rarement un succès. Alors oui, le concept est intéressant et en accord avec la licence mais est-ce que le jeu est à la hauteur?

Un scénario en arrière plan :

Jurassic World : Evolution prend place après les événements du premier film Jurassic World. Suite à la destruction du parc, les gérants de Jurassic World veulent reconstruire des parcs sur différentes îles et c’est nous qui sommes en charge de diriger les opérations. Avec l’aide de personnages cultes comme le docteur Malcom, nous allons devoir construire des parcs en faisant face à des sabotages et à des expériences étranges qui nous empêcheront de faire notre travail correctement.

Le scénario du jeu tient sur un Post-It et c’est clairement dommage au vu potentiel du de la licence. Ici, l’intrigue est un simple fil directeur pour justifier ce qu’on nous fait faire au niveau du gameplay.

Du scénario ! Sur trois lignes de texte….

Un gameplay en demi-teinte :

Le but de Jurassic World est de gérer son parc de dinosaures et de se faire de l’argent pour le développer. Il faudra donc répondre aux besoins des visiteurs pour gagner en popularité, en montrant différentes variétés de dinosaures ou en mettant en place des stands de nourriture.

Pour commencer notre parc, il faudra créer des dinosaures pour faire venir des clients. Cela demandera, en premier lieu, de chercher des fossiles en organisant des fouilles. Puis, il faudra les créer génétiquement et les placer dans des espaces adaptés. Par exemple, certains dinosaures auront besoin de plus d’arbres que d’autres. En effet, chaque espèce a ses préférences, certaines ne supportent pas leurs congénères, d’autres veulent beaucoup d’eau et encore d’autres auront besoin d’interactions sociales. Il faudra répondre à leurs besoins pour augmenter leur bien être et éviter qu’ils tentent de sortir de leur cage. Il faut aussi veiller à leur santé quotidienne pour assurer leur confort et il faudra donc les nourrir et soigner leur maladie en passant par des soigneurs. Leur entretien est important car si les dinosaures sont heureux, les visiteurs seront satisfaits et le parc aura plus de succès. Cela permettra de débloquer de nouvelles espèces et donc d’augmenter la popularité de notre parc.

Bien sûr, les visiteurs viennent pour voir les dinosaures mais ils ont aussi d’autres besoins. Il faudra donc construire des bâtiments pour y subvenir notamment en terme de nourriture. Il sera nécessaire de construire des restaurants et des boutiques de goodies pour les visiteurs et pour que ces bâtiments fonctionnent, il faudra aussi mettre en place des centrales électriques.

Un dinosaure qui s’échappe !

Ainsi, il faudra avoir un parc avec plusieurs variétés de dinosaures, mettre en place des bâtiments pour subvenir aux besoins des visiteurs et construire d’autres structures pour la gestion logistique. Tout cela pour avoir un parc fonctionnel et qui rapporte. Sur la papier, on peut donc dire qu’il y a tous les ingrédients pour un bon jeu de gestion mais le résultat n’est pas à la hauteur des attentes, au point d’en être frustrant.

Le principe des films Jurassic Park et World, c’est l’évasion des dinosaures qui crée la panique dans le parc. Les développeurs ont donc inclue cela dans le jeu mais c’est beaucoup trop mal pensé. Les dinosaures vont détruire les barrières dès lors qu’ils ressentent un malaise. Ce dernier pouvant être provoqué par une tempête, un surpeuplement, un arbre en trop etc… Les causes sont nombreuses, du coup, ils sortent trop souvent. Quand ils sont dehors, ils agressent les visiteurs, créant des frais suite à des procès et une baisse de la qualité du parc. C’est parfaitement normal et logique, ce qui l’est moins, c’est le temps de réaction des gardes. On ne peut pas attribuer de tâches automatiques aux patrouilles donc on est obligé de leur dire de réparer l’enclos et de capturer les dinosaures manuellement à chaque fois et ils sont très très lents. De plus, quand le dinosaure retourne dans sa clôture, il se sent toujours mal donc à moins de provoquer une hausse drastique de son bien-être, il se barre de nouveau. Et là, on recommence le même cirque avec les gardes, tel un cercle sans fin et ça devient très vite laborieux et lassant.

Encore un…

Cependant, ce n’est pas le seul défaut du jeu. En effet, le jeu n’a aucune possibilité d’avancer le temps et l’argent se gagne très lentement. C’est très frustrant parce qu’on passe l’essentiel de notre temps à regarder bêtement notre écran, à attendre de l’argent ou que les gardes capturent les dinosaures en fuite. En clair, si vous n’êtes pas patients, n’essayez pas Jurassic World : Evolution.

Pourtant, le jeu a plein de mécaniques qui en feraient un bon jeu de gestion. Il est complet, il y a beaucoup de choses à vérifier et à anticiper. On a un panneau de contrôle qui nous permet d’avoir un œil sur toutes les sections du parc et sur les objectifs. Et surtout, les dinosaures sont vivants et très intéressants. Mais le gameplay est trop brouillon, beaucoup trop lent, ce qui provoque une forte lassitude.

Je démissionne…

Une excellente ambiance avec de petits défauts :

Jurassic World : Evolution est très beau. Les décors sont détaillés et plaisants et les dinosaures sont vivants et réalistes. Le seul bémol graphique, c’est les visiteurs qui sont vraiment très laids, mais c’est un défaut mineur.

L’ambiance sonore est digne des films car elle comporte les thèmes cultes mais aussi les acteurs de la franchise, pleinement dans leur rôle. On est donc en face d’un jeu qui répondra parfaitement aux attentes des fans en matière d’ambiance.

Juste parfaitement modélisé !

Un jeu complet, long mais lassant :

Jurassic World : Evolution a un contenu très important. On a plusieurs îles avec des objectifs et des environnements différents. Il y a des documents à consulter permettant d’en apprendre plus sur les créatures et les films et il y a beaucoup de dinosaures même s’ils ne sont pas variés. En effet, beaucoup d’entre eux se ressemblent, on dirait qu’il y a juste eu un changement de couleurs pour certains et il n’y aucune créature marine ou volante. Il y en donc un certain nombre mais sans réelle variante, ce qui est dommage. Jurassic World : Evolution est donc long parce qu’il y a plusieurs parcs à gérer avec des conditions particulières mais on se lasse rapidement parce qu’on place tout le temps les mêmes dinosaures, avec de très légères modifications. Si on parvient à se concentrer sur les objectifs sans tenir compte des similitudes visuelles des différents parc, on peut passer un bon moment sur le jeu sans ennuie mais personnellement, je n’ai pas réussi.

Une nouvelle île, de nouvelles conditions.

[TEST] Jurassic World : Evolution, un jeu qui manque de finition
Jurassic World est un jeu qui avait tout pour réussir : un studio qui a fait ses preuves, un univers cohérent et apprécié et surtout des fans qui réclamaient un jeu de gestion avec cette licence. Malheureusement, la réalisation finale ne répond pas aux attentes. Le gameplay est mou, laborieux et le scénario tient sur un post-it. Les joueurs patients et fans de la franchise arriveront à y trouver leur compte mais en faisant beaucoup de concessions. On a vraiment l'impression d'être en face d'un jeu qui a dû répondre à des impératifs de délais à cause de la sortie du film et qui n'est donc pas fini.
Scénario3
Gameplay4
Ambiance9
Contenu7
Les plus :
  • Une ambiance qui plaira aux fans de la franchise.
  • De bonnes idées de gameplay...
  • Un contenu important...
Les moins :
  • Scénario sans intérêt.
  • ... et une foule de mauvaises.
  • ... à condition de ne pas tenir compte de la répétitivité visuelle.
5.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire