S'enregistrer

20 + 12 =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Si l’univers des jeux vidéo ne cesse de faire parler de lui, c’est avec tabou qu’on ose aborder la place des femmes dans celui-ci.

 

Malgré le fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à jouer aux jeux vidéo (un peu près 46% déclarent jouer régulièrement, contre 10% en 1999),

il existe encore des inégalités qui sont, pour la plupart, inconnues du grand public. D’après l’INSEE, si les femmes représentent 48% de la population active en France, 20% sont des ingénieures dans les métiers de l’IT (Informations technologiques) où elles sont payées 9% de moins que les hommes, pour le même travail qu’elles fournissent (ce secteur étant jugé “masculin” par la société.) Il existe alors des personnes, comme Axelle Lemaire, qui encouragent les entreprises de créations de jeux vidéos à développer des jeux qui promeuvent l’égalité des sexes, en traitant des sujets tels que la misogynie, le sexisme où encore la violence envers les femmes. Les féministes dénoncent le fait que les femmes ne sont pas assez présentes dans l’univers informatique et technologique, mais également le fait que les femmes dans les jeux vidéos sont pour la plupart des icônes sexy, dégradant ainsi l’image de la femme.

 

 

Qu’en est-il des femmes qui sont directement touchées?

Intéressons-nous à ce que les femmes vivent, pour comprendre et ainsi faire changer les choses! 

Nombreuses sont les remarques qu’elles vivent au quotidien, par exemple: “Les filles ne devraient pas jouer aux jeux vidéo“, “retourne faire la vaisselle“, “vas cuisiner FEMELLE!“,  “Tu joues bien pour une fille“, ” tu es célibataire?” . Cette misogynie peut paraître anodine mais imaginez-vous vivre ça tous les jours et impossible de savoir d’où ce phénomène provient ni même quels plaisirs cela procurent aux personnes qui le font. 

Les femmes, un atout qui fait vendre

Les femmes ne sont plus que des conditions pour réaliser une bonne vente. Prenons l’exemple de Grand Theft Auto 5 où, dès l’arrivé dans le menu du jeu, une jeune femme en maillot de bain, laissant montrer ses attributs, nous accueille. Toujours dans le même jeu, où nous pouvons faire appelle à une prostituée, ou Tracey, la fille de Michael qui est juste représenté de manière stupide, et l’air d’être une fille facile. Et pourtant, cela plaît aux joueurs.

 

En conclusion, les jeux vidéos ne sont pas réservés uniquement aux hommes! Nous pouvons tous partager, débattre et passer de bons moments ensembles que l’on soit fille ou garçon. Les industries ne devraient pas se servir des femmes comme des outils de ventes, et nous devons interdire ce genre de pratique.

Sans un cadre plus général, je vous invite à soutenir le féminisme à cette adresse: http://osezlefeminisme.fr/soutenir/

Laisser un commentaire

Share This