S'enregistrer

quatre × 2 =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

[TEST] Mars : War Logs, un univers riche pour une réalisation imparfaite.

Il y a des RPGs qui possèdent des univers très intéressants et peu utilisés, c’est notamment le cas de Mars : War Logs. Ce jeu propose une  histoire sur la colonisation de Mars par l’espèce humaine sur fond de thèmes post-apocalyptique et cyberpunk. C’est une très bonne combinaison d’éléments pour un jeu pourvu de défauts mais non moins intriguant dans son approche du genre et du gameplay.

Un univers passionnant :

Spiders a créé un univers particulier avec ce jeu et un background très riche. Comme je l’ai dit pendant ma courte introduction, on se situe sur la planète Mars qui a été colonisée par les terriens mais l’eau est assez rare sur cette planète et c’est donc la ressource la plus précieuse. Cette rareté a généré des factions qui se font la guerre pour avoir le contrôle de la planète et de l’eau. C’est sur un de ces conflits que commence le jeu avec la capture d’un jeune homme du nom de Innocence, qui est aussi le narrateur du jeu. Ce dernier finit dans une prison militaire car il s’est fait capturer par le camp opposé. Il se fait très vite agressé mais un homme du nom de Roy, qui se révèle être le personnage principal, vient à son secours. Suite à cela, les deux personnages prépareront un plan d’évasion et cela constituera la première phase du jeu. Celle-ci nous permet aussi de nous familiariser avec l’univers notamment avec des personnages particuliers comme les poussières ou les technomants. Les poussières sont des mutants d’origine humaines qui ont été irradiés et ils sont considérés comme une sous-espèce, comme des esclaves. En revanche, pour les technomants, c’est tout le contraire, ceux sont des sortes de magiciens technologiques très respectés et très puissants. Ces derniers tirent leur pouvoir de l’électricité et font partie de nos ennemis car ils servent la faction opposée, ce qui ne les empêche pas d’être fascinant. Bref, ce n’est qu’une partie de la profondeur du jeu et comme vous le voyez, c’est déjà très riche.

Une poussière.

Un technomant.

Néanmoins, au niveau scénaristique, c’est très rapide tant dans le développement de l’univers ( on a beaucoup d’informations dans le glossaire ) que dans le déroulement de l’histoire, on passe d’une évasion à une rébellion contre le régime en 15h en comptant les phases de gameplay. C’est dommage au vu des capacités du background. De plus cette rapidité se lit aussi dans l’écriture des personnages, qui sont très plats et clairement pas assez développé.

Des dialogues au sommet !

Un gameplay contradictoire dans sa rigidité et sa rapidité :

Mars : War Logs a un gameplay actif et RPG, sur le même modèle qu’un Dark Souls, où on esquive avec une touche, on tape avec une autre et on peut utiliser différentes compétences avec d’autres touches. C’est rapide, fluide et ça tient en haleine mais c’est amortit par une rigidité désagréable notamment quand on se fait assommer. En effet, cela prend un temps monstrueux pour se remettre d’une immobilisation et du coup, on meurt presque instantanément. D’ailleurs, le jeu est assez punitif en raison du temps qu’il faut à notre personnage pour se remettre d’un effet négatif et aussi en raison des dégâts importants que font les ennemis ( qui sont souvent très nombreux ). Mars : War Logs demande donc une maîtrise du gameplay pour en venir à bout mais rien de compliqué si on est habitué à Dark Souls.

Etant un RPG, le jeu bénéficie aussi d’un système de montée en niveau. Celui-ci permet une montée en puissance à travers un arbre de compétence divisé en plusieurs parties. Il est composé de trois parties principales : la défense, l’attaque et la technomancie ( car oui, notre personnage a des pouvoirs ). Dès qu’on gagne un niveau, on  reçoit des points à répartir selon notre orientation de gameplay, ce qui permet au joueur de choisir sa façon de jouer. C’est assez bien réalisé même si certaines compétences ne seront jamais débloquées car elles n’ont aucun intérêt.

Le craft.

Une autre dimension du RPG que possède Mars : War Logs est le crafting. Celui-ci s’applique sur les équipements et les consommables. On peut donc fabriquer des packs de soin et améliorer nos armes et armures. Sur l’équipement, le crafting change le visuel et augmente ses caractéristiques en fonction de l’amélioration. Ainsi, on peut orienter notre gameplay en fonction du craft, en choisissant d’améliorer notre équipement avec de la vitesse ou bien de la puissance par exemple. C’est très intéressant car ça renforce l’immersion dans le jeu, l’attachement au personnage.

En revanche, ce qui est beaucoup moins intéressant, c’est les compagnons car ils sont très vite KO, extrêmement stupide et vraiment pas efficace.

Est ce que mon allié a l’air de faire quelque chose? ( derrière moi )

Une réalisation en demi-teinte :

Comme je l’ai déjà dit, Mars : War Logs a une véritable identité avec son univers qui se retranscrit dans son ambiance visuelle et sonore. Néanmoins, ça n’excuse pas la réalisation graphique décevante car l’environnement n’est pas très beau et les visages et expressions faciales sont horribles, ce qui détruit le charisme des personnages. ( qui n’était déjà pas très présent avec les dialogues )

Je pense que ça illustre mon paragraphe.

Un contenu moyen :

Pour un  RPG, Mars : War Logs a une durée de vie assez faible, il faut 15h environs pour en venir à bout. Bien sûr, comme tout bon RPG, il comprend des missions secondaires mais la majeure partie d’entre elles n’est pas intéressante, on n’a donc pas l’envie de les effectuer, c’est vraiment juste pour gagner de l’expérience. C’est dommage au vu du potentiel de l’univers.

Les missions secondaires sont intéressantes quand les personnages sont intéressants.

 

[TEST] Mars : War Logs, un univers riche pour une réalisation imparfaite.
Mars : War Logs a un univers avec un gros potentiel mais pas assez exploité. Il a de bonnes mécaniques de jeu et une ambiance qui mérité d'être développée. C'est dommage que la réalisation visuelle et le scénario ne soient pas au rendez-vous. Cependant, je le conseille et je ferai suivre un test de sa suite : The Technomancer dans lequel je peux vous garantir que l'univers et beaucoup plus exploité.
Scénario6
Gameplay8.5
Ambiance4.5
Contenu3
Les plus
  • Un univers riche...
  • Un gameplay assez bien conçu.
  • Une ambiance en accord avec l'univers.
Les moins
  • ...mais peu développé
  • Une réalisation graphique à la ramasse.
  • Un contenu peu intéressant.
5.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire

Share This