[TEST] Orcs Must Die ! 2 : Massacre à plusieurs !

Orcs Must Die ! avait marqué les amateurs de Tower Defense par son approche originale du genre. En proposant deux types de gameplay maîtrisés, il permettait au joueur de se défouler en brûlant, trucidant, gelant des vagues d’orcs qui cherchaient à accéder au portail que l’on défendait. Le premier opus est un très bon jeu et Orcs Must Die ! 2 est tout aussi abouti, avec une différence majeure qui va faire toute la différence : la coopération.

Un duo improbable :

L’intrigue commence avec la fuite de la sorcière qu’on a affronté dans le premier opus. Cette dernière est poursuivie par les orcs qu’elle dirigeait car ils ont été libérés de son influence suite à la disparition de la magie. C’est nos actes dans le premier opus qui ont provoqué cette disparition car pour empêcher les orcs de mettre la main sur les portails magiques, notre héros a décidé de tout détruire. Pourtant, la sorcière va voir apparaître un portail en s’échappant, ce qui lui permettra de fuir et en même temps de tomber, par le plus grand des hasards, sur le héros du premier opus. Néanmoins, les orcs ont suivi la sorcière et les deux anciens ennemis vont donc  s’associer pour défendre à nouveau le monde contre les hordes d’orcs et tenter de découvrir ce qui a provoqué la réapparition de la magie.

Le scénario de Orcs Must Die ! 2 se laisse suivre mais il occupe très peu de place dans le jeu, il est très peu développé. C’est dommage au vu du potentiel à exploiter, on aimerait connaître les origines des portails, les raisons qui ont provoquées la guerre avec les orcs etc… On aimerait avoir eu quelque chose de plus poussé.

Les personnages, quant à eux, son caricaturaux mais attachants. Le guerrier est un idiot musclé, soucieux de son apparence et la sorcière est froide, cruelle et imbue de sa personne. Ensemble, ils forment un duo comique particulier avec les menaces de la sorcière et les blagues machistes du héros. La formule fonctionne mais tout comme le scénario, je regrette l’absence de profondeur des personnages, on ne sait rien sur eux.

Le retour de l’id… du héros !

Orcs Must Die ! 2.0?

Le gameplay de Orcs Must Die ! était très bon, il était donc logique que les développeurs allaient utiliser les mêmes bases. Mais ce n’est pas seulement les bases qui ont été utilisées, c’est l’intégralité des mécaniques du premier opus avec quelques pièges en plus et de nouveaux ennemis. On est plus dans l’idée d’une extension qu’un nouvel opus.

Le but du jeu est de défendre un point face à des vagues d’ennemis. Afin d’accomplir cet objectif, on peut poser des pièges et diriger notre personnage, en vue TPS, pour tuer les ennemis nous-même.

La pose des pièges est primordiale car elle permet de neutraliser une partie des vagues d’ennemis afin qu’on puisse gérer ce qui reste avec notre personnage.

Les pièges se répartissent en plusieurs catégories et il faudra étudier le terrain pour les placer efficacement. Ils peuvent ralentir, blesser, geler, brûler ou même se présenter sous forme d’unité qu’on place ( un archer par exemple ). Tout le but du jeu repose sur l’anticipation car on voit les ennemis qui vont apparaître dans le niveau et il faudra placer les pièges en conséquence pour ne pas se faire déborder.

En effet, la deuxième phase de gameplay nous met aux commandes de notre  personnage et on utilise ses compétences pour tuer les ennemis mais notre personnage n’est pas surpuissant, il faudra donc avoir bien nettoyer les rangs ennemis avec les pièges pour s’en sortir dans cette seconde phase de jeu.

C’est original, complet et surtout facile prendre en main. C’est un énorme défouloir et pourtant, il faut faire preuve de réflexion pour finir les différents niveaux avec le meilleur score. Bref, une très bonne combinaison.

Le premier opus était tout aussi complet, l’énorme nouveauté de Orcs Must Die ! 2 est de faire le jeu en coopération avec un vocal intégré. j’ai fait l’intégralité de la campagne du jeu avec l’un de mes amis Wirnet et on s’est rendu compte que le jeu se prêtait pleinement à la coopération. Au départ, on choisit chacun un personnage du duo, soit la sorcière, qui est rapide et peut ensorceler les ennemis, soit le guerrier, qui a un fusil à pompe et des grenades. Ensuite, on fait les niveaux ensemble face à des vagues d’ennemis plus puissantes qu’en solo. Sur le même modèle que le solo d’ailleurs, il faudra s’organiser pour finir de la manière la plus efficace les niveaux. C’est un très bon mode de jeu qui se révèle tout aussi maîtrisé que le reste du gameplay.

A deux , c’est mieux.

On prend le tout et on refait… la même chose?

Tout comme le gameplay, l’ambiance n’a pas changé tant visuellement qu’auditivement depuis le premier opus. On retrouve les mêmes thèmes sonores, les mêmes graphismes cartoon et ils sont même allés jusqu’à reprendre des lignes de dialogue du guerrier.

Objectivement, les thèmes sont agréables, collent à l’univers épique tout comme les graphismes cartoon collent à l’humour décalé du jeu mais quand on a fait le premier opus, on a l’impression d’être en face d’une extension au prix d’un vrai jeu.

L’environnement est travaillé mais il y a beaucoup de recyclage.

On en redemande et on en reçoit :

La campagne principale de Orcs Must Die ! 2 se finit en 15 heures environs avec la possibilité de refaire les niveaux pour faire le meilleur score possible. A cela s’ajoute des modes de jeu supplémentaires notamment le mode survie ou encore la possibilité de refaire la campagne du premier opus avec les extensions.

En solo, ça peut devenir lassant mais grâce au mode coopération, les différents modes de jeu ont une rejouabilité très importante. On a envie de recommencer les niveaux pour faire le meilleur score avec un ami ou arriver le plus loin possible dans le mode survie. La coopération est une vraie plus-valu pour le jeu et en fait tout l’intérêt.

On veut arriver aux cinq crânes !

[TEST] Orcs Must Die ! 2 : Massacre à plusieurs !
Orcs Must Die ! 2 est un jeu plein de qualités. Il est divertissant, agréable à prendre en main, original et a une ambiance travaillée. Néanmoins, je regrette le fait qu'on a l'impression d'être en face d'une extension plutôt qu'un jeu entier parce qu'il a les mêmes qualités et les mêmes défauts. On retrouve notamment la faible place laissée au scénario. Tout l'intérêt de ce nouvel opus est le mode coopération qui manquait vraiment au précédent et qui se révèle très bon. On pardonne donc l'absence de nouveautés supplémentaires tant le mode coopération ajoute une plus-valu à l'opus. c'est vraiment génial de pouvoir trucider des orcs entre amis.
Scénario6
Gameplay9
Ambiance8.5
Contenu9
Innovation depuis le premier opus3.5
Les plus :
  • Le mode coopération.
  • Un gameplay et une ambiance maîtrisés...
  • Une bonne durée de vie.
Les moins :
  • Un univers inexploité.
  • ... mais il y a beaucoup de recyclage.
7.2Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

3 Réponses

Laisser un commentaire