S'enregistrer

11 − 1 =

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Aujourd’hui, comment se porte l’industrie du jeu vidéo en France ?

jeu vidéo

Si l’on se fie au bilan présenté en début d’année 2017 par le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (SELL), le monde du gaming se porte plutôt bien : 2016 a connu un record historique avec 3,46 milliards d’euros de recettes, entre les ventes de matériel (consoles, PC gaming, accessoires) et les ventes de jeux. L’objectif pour 2017 est clair : Julien Villedieu, Délégué Général du Syndicat National du Jeu Vidéo (SNDJ), a annoncé récemment que l’ambition était de « redevenir le pays le plus attractif d’Europe ». Un regain de confiance qui pousse à espérer une croissance à deux chiffres en 2017.

jeu video

Vitrine de cette réussite : la Paris Games Week (PGW) dont la 7ème édition a eu lieu fin 2016. Cette dernière a fait carton plein avec plus de 300 000 visiteurs. Loin de s’adresser exclusivement aux gamers, ce salon français du jeu vidéo s’adresse aux familles et aux enfants. Son but est de présenter, entre autres, les nouveautés du milieu.

Le « Made in France », quant à lui, marche plutôt bien et on peut ajouter qu’Ubisoft, 3ème éditeur de jeux vidéo mondial, a triplé ses effectifs en France et vient d’annoncer l’ouverture d’un studio à Bordeaux. Entre réalité virtuelle, eSport, jeux multi-joueurs et aventures solo, la PGW a justement proposé cette année d’essayer plus de 25 créations « Made in France ». Le salon met également le eSport à l’honneur. C’est en effet le grand rendez-vous des eSportifs qui se retrouvent pour des compétitions organisées par l’ESWC (Electronic Sports World Convention). Entres certaines spéculations sur sa présence aux Asian Games de 2022 et l’ouverture d’une eSport arena sur le Strip de Las Vegas, on peut dire que le eSport a le vent en poupe.

jeu vidéo

Présents cette année à la PGW, quelques célébrités comme Bertrand Grospellier, star de Starcraft reconvertie en star du poker, ou même Dimitri Payet, grand joueur de l’équipe de France de football. Au-delà de cette « vitrine » que représente la Paris Games Week, l’immense popularité du gaming en France, mais aussi à travers le monde, s’illustre par le nombre d’événements liés aux jeux vidéo (seul ou en réseau) ou aux autres jeux de stratégie en ligne. C’est le cas de grands tournois internationaux auxquels la France est largement représentée, à l’image du Call of Duty World League Championship.

N’oublions pas que le jeu vidéo représente la 2ème industrie culturelle en France. On parle bien de « culture », à côté des livres, du cinéma ou de la musique. Plusieurs milliers de titres de jeux vidéo sont d’ailleurs proposés à la consultation par la BNF (Bibliothèque Nationale de France) : de la cartouche pour consoles Nintendo aux disques Blu-Ray pour PlayStation 3, en passant par la disquette et le cédérom pour PC et Macintosh, on peut retracer l’histoire de cette nouvelle culture en pleine évolution. Les meilleurs en font leur métier, ce qui fait rêver bien des fans ! Le monde du gaming est donc promis à un bel avenir. Les attentes tiennent, entre autres, à la réalité virtuelle et à un graphisme au réalisme de plus en plus bluffant.

 Prochaine édition de la PGW : du 1 au 5 novembre 2017.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #14242
    CharliHCharliH
    708 Messages
    • Hors-ligne
    • Staff
      No points.

    Aujourd’hui, comment se porte l’industrie du jeu vidéo en France ? Si l’on se fie au bilan présenté en début d’année 2017 par le Syndicat des Éditeurs
    [Voir l’article: Le point sur l’industrie du jeu vidéo en France]


Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Share This