Dans un futur lointain, les ressources de notre planète s’épuisèrent ne laissant rien pour la survie de l’humanité. Les conquêtes de l’espace commencèrent, la découverte de planètes, des colonies et l’extraction des ressources nécessaires à la survie de l’humanité. Les vaisseaux “brise-surface” furent créés pour cette tâche et c’est ainsi que l’USG Ishimura, le plus grand brise-surface, vit le jour.

Le scénario

Lors d’une mission, l’équipage du vaisseau ne donna plus signe de vie. Les dernières coordonnées de celui-ci furent au-dessus d’Aegis VII, une planète récemment découverte. Une équipe d’intervention fut alors envoyer afin d’établir un état des lieux et de réparer les systèmes de communication.

1419187302643322412 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

L’ingénieur Isaac Clarke se porta volontaire pour cette mission suite à la réception d’un message inquiétant de sa fiancée faisant partie de l’équipage de vaisseau fantôme. En route il ne sait pas encore les horreurs qui se sont produites dans cette épave.
Commença alors, l’épopée d’Isaac.

Le scénario “le héros part chercher sa femme suite à un incident” est un peu vieillot et à été recopier sur de nombreux jeux donc ce n’est certainement pas une nouveauté. Cependant, le coté science-fiction pourrait attirer plus d’un joueur à y joué. Pour compenser le but principal, de nombreux rebondissements et péripéties attendent les aventureux.

Les graphismes

Ce jeu marquant joue sur un décor et une atmosphère très pesante. La vue lors des sorties dans l’espace est magnifique. Mais il est clair que la planète, étoiles, etc… ont été ajoutés histoire de marquer le décor. Il y eut un peu de travail dessus sauf dans les rares cinématiques bien sûr. Les décors, monstres et personnages ne sont pas assez détaillés. Mais l’ambiance compense largement ce défaut.

14191873021586786847 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Le gameplay

C’est un jeu à la troisième personne, prise en main très facile sur terre ferme qui devient légèrement plus ardu en apesanteur. L’interface de l’inventaire est simple et basique, voir un peu trop.  La jouabilité lors des sorties dans l’espace ou dans les zones sans gravité n’a pas vraiment été travaillée.

14191873021272935256 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

En effet, nous ne pouvons pas nous déplacer librement dans l’espace, mais seulement sauter de surface en surface. Même si les objets volent et que vous avez la tête à l’envers, vous vous déplacer normalement, viser et tirer normalement, bref, on ne sent que très légèrement les effets de la gravité sur le personnage principal.

Le contenu

C’est un jeu à la troisième personne avec caméra libre comportant seulement une campagne solo d’une dizaine d’heures avec plusieurs modes de difficultés d’où la plus haute est le mode cauchemar.

Un large éventail d’armes comportent un tir secondaire plus ou moins utile. Si vous souhaitez économisez vos munitions, le démembrement sera alors votre voie de salut. Le corps-à-corps est aussi de mise dans ce jeu et c’est du barbare. Possibilité d’améliorer vos armes et votre armure ainsi que de la changer (sans modifier les améliorations bien sur.

14191873031104509365 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Votre combinaison comporte la stase (ralenti objets et ennemis) et la télékinésie. Pour l’utilisation de ces deux objets, il faudra faire preuve d’imagination, tout ce qui vous tombera sous la main peut dépendre de votre survie. Vous possédez également une jauge d’oxygène visible lors de vos excursions dans des endroits privés d’air.

Un GPS est intégré à votre équipement, mais attention, il vous mènera seulement aux objectifs principaux. Et enfin, une jauge de stase et de votre condition physique est constamment visible sur le dos de votre personnage. Bref, votre armure est un vrai couteau suisse.

Les pièces sont très sombres et les ennemis nombreux. Si vous n’êtes pas attentif aux moindres bruits et si vous n’avez pas l’œil partout, vous le sentirez passer. L’ambiance vous immergera entièrement dans une constante angoisse.

Le seul bémol est à relevé, l’impossibilité d’utiliser certaines armes et armures. Mais si vous souhaitez absolument les essayées, il faudra malheureusement les payer de votre poche.

Test Dead Space, envie de passer des vacances dans l'espace ?
Un bon survival-horror dans un monde futuriste qui reste classique en matière de scénario de commencement, mais devient excellent suivant le déroulement de l'histoire. Malgré des graphismes limités ainsi qu'un gameplay pauvre en zone sans gravité, il tient bien la route en terme d'ambiance et d'horreur. Une aventure très intéressante si l'on pardonne ces défauts. À tester.
Le scénario8
Les graphismes5
Le gameplay7
Le contenu8
7Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire