Killing Floor, la licence défouloir de Tripwire arrive sur PS4 après une sortie très remarquer sur PC. Étudions donc cette version revue et augmentée spécialement pour la console do Sony. A noter que le jeu est optimisé pour la PS4 Pro mais nous n’en avons pas fait l’expérience puisque nous ne disposons pas encore de cette machine.

Alors commençons par les présentations, Killing Floor est une série de FPS orientée massacre de monstre à la chaîne dans la lignée de Left 4 Dead et du mode Zombies de Call of Duty. Le principe est extrêmement simple, vous êtes six joueurs et devez survivre a un certain nombre de vagues décidé en amont. A chaque vague vous voyez de plus en plus d’ennemis épaulés par des monstres de plus en plus puissants. Une fois au terme du nombre de vague vous affrontez un boss qu’il faudra terrasser pour remporter la victoire. Enfin, entre chaque manche vous disposez d’un temps de répit pour vous ruer sur une boutique et acheter des armes et améliorations avec l’argent gagné en tuant des Zeds. Au passage, Zeds c’est le petit nom que l’on donne aux monstres dans ce jeu.

2750841-kf2-12-6-14_5

La vue du sang vous donne la nausée?

C’est très nerveux, les combats s’enchaînent, le sang coule et on s’amuse bien il faut l’avouer. Pour varier les plaisirs  un grand nombre de map est mis à votre disposition et vous pouvez modifier les paramètres de vos parties (nombre de vagues, difficulté, et mode de jeu). Cependant les modes de jeux ne sont pas légion. A vrai dire l’on ne peut en compter que trois : Le mode solo qui vous fait affronter des vagues de monstres seul, le mode online qui est exactement la même chose mais à plusieurs et le mode Versus. Ce dernier est plus intéressant puisqu’il met en avant un gameplay asymétrique en plaçant six joueurs dans la peau des survivants et six autres dans le corps des monstres. Le challenge est intéressant et l’expérience d’être un monstre l’est tout autant. Ce n’est pas original puisqu’on a déjà vu ça plusieurs fois y compris dans Black Ops 2 ou encore Evolve. Cependant ça marche très bien et le jeu reste fidèle à son concept : proposer un défouloir nerveux et sanglant. De plus Killing Floor 2  n’est vendu qu’a 39.99€ max donc c’est une très bonne alternative au mode zombie pas terrible du dernier Call of Duty Infinite Warfare.

2931662-kf2_incinerateanddetonate_update7

Ce n’est pas un boss mais juste un des gros monstres que vous croiserez. Et il fait très mal!

L’on félicite aussi la variété dont fait preuve Killing Floor 2 aussi bien en ce qui concerne le bestiaire qu’en terme de classes disponibles. En effet il y a plusieurs types de monstres avec chacun leurs caractéristiques propres : l’araignée qui rampe, certains deviennent invisibles et d’autres sont hyper résistants.  Et ce n’est là qu’une partie des formes que prendra la peur dans ce jeu. Ajoutons à cela que certains monstres nécessitent un mode opératoire spécial pour être tué alors même qu’il y a plus d’une centaine d’ennemis a vaincre par vague et vous aurez une idée du capharnaüm ambiant… Côté diversité les joueurs ne sont pas en reste puisqu’ils peuvent choisir un personnage parmi une longue liste de classes différentes. Chacune y vas de son aptitude spéciale et c’est à vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux.  Par la suite, plus vous jouerez avec une classe et plus vous lui ferez engranger de l’expérience et monter en niveau. De là votre classe pourra maîtriser de nouvelles techniques pour gérer encore un peu plus une fois dans l’arène.  Indépendamment de la classe que vous choisirez vous pourrez aussi choisir l’apparence de votre personnage parmi une liste de personnages pré-modélisés. Il y en a pour tous les goûts, de la gothique badass  à la montagne de muscle. De plus, une fois que vous avez sélectionné votre avatar vous pourrez le personnalisé à l’aide de quelques éléments sympathiques. Et cette personnalisation de l’équipement se poursuit dans le choix et la modification à tout moment de l’inventaire de notre personnage. En effet, entre chaque manche le joueur est inviter à se rendre dans une boutique qui ouvre au hasard sur la map. De là il peut acheter à peu près tout ce qui lui fait envie à condition d’avoir assez d’argent. Il y a vraiment toutes sortes d’arme histoire d’être certain que tout le monde y trouvera son compte. Grenades en tout genre, pistolet, mitraillette, lance flamme et arbalète répondent présent pour déglinguer du monstre selon votre envie de l’instant. Si vous vous sentez généreux vous pouvez même donner de l’argent gagné en tuant des ennemis à des alliés de manière à les aider à s’armer. Hélas c’est à peut près le seul comportement social engendré par le jeu. Il n’y a pas vraiment de cohésion d’équipe, outre la survie des membres qui conditionne la victoire, et l’on aurait aimé que le jeu encourage plus le teamplay. C’est même le contraire étant donné que seul celui qui met la dernière balle dans l’ennemis remporte les points. Imaginez la frustration lorsque vous videz vos chargeur sur un monstre mais qu’un allié vient et lui assène le coup de grâce. Il remporte le pactole alors que vous avez fait tout le boulot…

s6-13a434e75de84a4931d0be7c65eeb889

Dans la famille Desmonstresdégueux je voudrait l’oncle obèse qui explose.

Terminons sur le level design qui est vraiment intéressant. Pour faire simple les arènes sont labyrinthiques et vous pourrez les explorer pour trouver un endroit qui vous semble défendable. De plus vous avec la possibilité de souder la plupart des portes pour empêcher les monstres de les emprunter. Or c’est à double tranchant car une entrer de moins pour les Zeds c’est aussi une porte de sortie en moins pour vous si vous vous trouvez submergé! Notez également que les Zeds de Killing Floor 2 sont plus proche des zombies de World War Z que de ceux de Dead Rising en cela qu’ils se déplacent très rapidement et auront vite fais de vous acculer dans un coin.  Pire encore, les Zeds arrivent vraiment de n’importe où! Il arrive même sur certaines map qu’ils vous tombent dessus littéralement en se jetant d’une plateforme en surplomb. Leurs arrivée et leur progression sont donc bien moins prévisibles que dans les maps zombies de Call of Duty.

kf2_dec14-9

Du sang, du sang et encore du sang.

[TEST] Killing Floor 2, des Zeds, du sang et des potes!
Killing Floor 2 rempli très bien l'objectif de défouloir décomplexé qu'il s'est fixé et pour cela il est a considérer comme une réussite. Cependant l'on aurait aimé une campagne solo digne de se nom avec un chouia de narration au moins pour servir de liant à cet univers qui semble pourtant travaillé et profond (la naissance des monstres ou encore la présence de nos soldats devraient être expliqués). Pour conclure Killing Floor 2 est un très bon FPS multi qui saura vous proposer des challenges à accomplir entre pote en ligne .
KF2 vous plaira si
  • Vous voulez vous éclater entre pote
  • vous aimez l'action pure et le scoring
  • Vous aimez tuer des monstres
N'y jouez pas si
  • Vous recherchez une histoire
  • vous n'aimez pas jouer en multijoueur
  • Les monstres vont font peur
8Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
9.5

Laisser un commentaire