[TEST] Mega Man 11 : un retour mitigé

Mega Man est une série qui existe aujourd’hui depuis plusieurs dizaines d’années. Hors, il s’avère que notre petit robot bleu avait disparu des écrans depuis maintenant pas mal d’années. Et c’est avec une grande surprise que l’on découvre aujourd’hui un tout nouvel opus, intitulé sobrement Mega Man 11. Mais est-ce que ce retour fait honneur aux opus précédents ?

Si vous ne connaissez pas, ou très mal la série Mega Man, sachez que l’histoire est vraiment, vraiment très simpliste. Dans ce nouveau titre, l’antagoniste (le Dr. Wily), se souvenant de ce qu’il a fait comme projet dans sa jeunesse, va mettre en œuvre une idée qu’il eut pendant cette période. Huit robots seront équipés du Double Gear System, ce qui rend ces machines bien plus dangereuses… Et vous l’aurez deviné, dans le but d’avoir des projets malfaisants.

Pour contrer ce plan, le Dr. Light décidera d’équiper Mega Man de cette même technologie, afin de stopper le Dr. Wily.

Et ça n’ira pas vraiment plus loin. Et pour cause, la série n’est pas connue pour développer l’histoire de toute manière, il ne faut donc pas être surpris, et avoir bien cette idée en tête.

Visuellement moyen

Mega Man 11 utilise un style graphique relativement simple en cel-shading, mais qui devrait rendre plutôt bien sur votre écran. Eh oui, ce titre utilise cette fois-ci de la 2.5D, terminé la 2D.

Néanmoins, ce qui saute aux yeux, c’est l’inégalité des décors. Certains “tableaux” s’avèrent vraiment jolis et détaillés, tandis que d’autres sont tout simplement vides. Le constat est également vrai entre les niveaux eux-mêmes, où certains stages sont bien au-dessus des autres visuellement.

Concernant les animations, que ce soit pour Mega Man ou les ennemis, ils sont corrects. C’est surtout au niveau des boss de fin de niveau où ces derniers s’avèrent très fluides. Et justement…

Le design des boss sont plutôt bons, mais sans être exceptionnel pour autant. Disons que rien qu’au visuel on arrive à saisir quel type d’élément peut utiliser le boss, et le genre d’attaques qu’il pourrait être capable de faire. Pour les fans de Mega Man, on reconnaît bien le style graphique de la série pour les ennemis.

Le Double Gear System

On retrouve dans ce nouveau titre les bases des anciens Mega Man. Il est donc toujours possible de faire des glissades, de tirer (voir de charger le tir avant de relâcher une attaque plus puissante), et de faire des glissades. Le saut peut par contre paraître bizarre au premier abord, car dès que vous relâchez le bouton, vous retomberez immédiatement. Il s’agit ici d’une simple habitude à prendre qui ne gêne en rien le gameplay, bien au contraire. Et bien sûr, chaque boss vous donnera un nouveau pouvoir à utiliser. Par ailleurs, chacun de ces boss est sensible à une arme bien spécifique, à vous de trouver le bon ordre pour optimiser au mieux votre partie.

Néanmoins l’originalité de cet opus, c’est le “Double Gear System”, que nous avions déjà énuméré au début de ce test. Disponible dès le début du jeu, vous aurez accès à deux nouvelles capacités. La première vous servira tout simplement à augmenter la puissance de vos attaques. La seconde ralentira le temps, vous permettant de manœuvrer plus facilement lors de certaines phases. Et pour équilibrer le tout, il n’est pas possible d’utiliser les deux en même temps sauf si vous êtes au bord de la mort, et il y a par ailleurs un système de surchauffe. Il faut donc bien faire attention à ne pas faire surchauffer le Double Gear System, sans quoi ce dernier deviendra inutilisable pendant un temps… Et mieux vaut que cela n’arrive pas…

En effet, tous les boss et tous les niveaux du jeu sont pensés pour tourner autour de ces nouveaux pouvoirs. Il est bien sûr possible de s’en sortir sans, mais ce serait se compliquer la tâche inutilement. D’ailleurs, chaque stage se démarque bien des autres, chacun proposant des phases de jeu différentes. Par exemple, dans un niveau vous rebondirez sur la plupart des surfaces, là où sur un autre vous serez poursuivi par une colonne de flammes prête à vous griller.

Mais pour autant, si vous êtes un habitué de la série, il est regrettable de remarquer que la prise de risque sur cet opus semble plutôt minime en dehors du Double Gear System. Cela étant, si vous êtes justement un fan de la première heure, vous devriez tout de même prendre du plaisir à jouer, les sensations de jeu n’étant pas mauvaises en soi.

Et pour terminer, veuillez noter que cet opus est plutôt difficile en mode normal. Bien qu’il soit possible d’acheter quelques objets dans un magasin pour vous aider, je ne peux que conseiller le mode facile (et non débutant) si vous ne voulez pas vous casser la tête et jouer tranquillement. De fait, Mega Man 11 s’avère un excellent jeu pour découvrir la série.

Fuir, ou mourir.

Toujours aussi court

C’est bien l’un des soucis des Mega Man, et qui se retrouve également ici. Si vous ne cherchez qu’à faire le mode principal en ligne droite, vous en aurez que pour 4 heures environ. Bien entendu il est toujours possible d’optimiser sa partie et de chercher à finir le jeu de plus en plus vite, mais cela reste bien court.

Cependant, un autre mode fait ici son apparition, et ce sont les défis. Ces derniers sont relativement nombreux et vous devrez faire des challenges intéressants. L’un des exemples est de réussir chacun des niveaux du jeu en sautant le moins possible. Sachant qu’il existe un classement en ligne, ces défis prennent tout leur sens pour ceux recherchant absolument à être le premier mondial.

En tout et pour tout, les défis ne feront qu’augmenter la durée de vie du jeu que de deux heures environ. Encore une fois, cela reste très peu si votre but est juste de tout faire en ligne droite.

Un défi.

La bande son

Si il y a bien quelque chose de raté, c’est bien la musique. Elle se laisse écouter et aura tendance à correspondre aux stages, cependant… Ces dernières laissent vraiment indifférentes. Nous sommes bien loin de ce qu’il pouvait se faire auparavant dans la série.

Dernier point, concernant les voix. Vous avez la possibilité de choisir entre les voix japonaises et anglaises. Comme très souvent, les voix japonaises s’avèrent largement au-dessus, et sont tout simplement excellentes.

[TEST] Mega Man 11 : un retour mitigé
Mega Man 11 n'est pas un mauvais jeu en soi, mais peine à convaincre. Cet opus peut néanmoins servir d'excellente porte d'entrée à ceux souhaitant enfin se plonger dans cette série vieille de plus de 30 ans. Mais pour les autres, le titre donne une sérieuse impression de déjà-vu sur bien des points. Toutefois, l'originalité du titre réside dans le Double Gear System, des pouvoirs permettant d'améliorer ses attaques et de ralentir le temps. Les niveaux tournant autour de ces nouvelles capacités, l'intérêt du Double Gear System prend tout son sens. En bref, Mega Man fait bien son retour, mais malheureusement pas de la plus belle des manières.
Les graphismes6
Le gameplay7.5
La durée de vie5
La bande son5
Points forts
  • Excellent pour commencer la série
  • Le Double Gear System
  • On retrouve les sensations d'antan
Points faibles
  • Niveaux très inégaux graphiquement
  • Très court
  • Musique très moyenne
6.5Sympa
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire