S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Micro Machines World Series est un jeu de course qui, à la manière d’un Mario Kart, vous propose de mélanger le fun de la course arcade à la joie du combat armé entre joueur. Le problème c’est que de Mario KartMicro Machines World Series n’en a ni la jouabilité ni le fun. Au final voici un jeu plus frustrant que divertissant pour tout un tas de raison dont voici la liste non exhaustive. 

Le trailer est intéressant car il promet beaucoup mais ne montre aucune image de gameplay. Le joueur s’attend donc à des combats nerveux entre véhicules armés de gros flingues bien visibles, le tout avec une caméra à la troisième personne comme c’est toujours le cas. Or rien de tout cela n’est vrai. La camera est en plongée totale ce qui, vous l’avouerez, pour un jeu de course où il faut anticiper les virages n’est pas l’idéal. D’autant plus que les terrains sont parsemés de pièges et autres fossés mortels donc autant dire que la moindre prise de vitesse est aussitôt sanctionnée par une mort aussi soudaine que frustrante. Aussi, vous devez savoir que la maniabilité des véhicules est juste insupportable! L’accélération, le freinage ou encore les changements de direction, rien est correctement géré a tel point que l’on passe son temps à se battre contre le jeu lui même en essayant d’amener le véhicule à l’endroit souhaité plutôt qu’à se battre contre les autres joueurs.  C’est bien simple, votre véhicule dérive constamment comme s’il était sur une patinoire. Bien entendu après beaucoup d’heures de jeu il est certain que vos réflexes s’adapterons et vous pourrez conduire à peu près correctement mais faut il encore tenir assez longtemps.

TEST Micro Machines World Series PS4

Bien entendu, les combats sont impactés par ces défauts majeurs et l’on passe plus de temps à essayer de ne pas s’envoyer dans le décors soit-même qu’à tenter de tirer sur les ennemis. Comme dans tous les jeux du genre, les bonus sont à récolter sur la piste via des boites “mystère” qui vous apportent une arme au hasard. Du moins c’est le cas pour le mode “course” car dans le mode dédié au combat vous utiliserez les armes directement attribuées à votre monture. En général chaque véhicule dispose d’une arme, d’une compétence pour améliorer les dégâts causés et d’une attaque spéciale qui doit être chargée (d’ailleurs le temps de rechargement est démesurément élevé au regard de la puissance toute relative de ladite arme). Enfin concernant l’affichage de ces armes il est loin d’être aussi percutant que sur la vidéo car ces dernière ne sont que des miniatures posées sur le toit des voitures.

TEST Micro Machines World Series PS4

Les modes de jeu sont assez nombreux pour que vous puissiez y trouver votre bonheur

S’il y a un point sur lequel le jeu est défendable c’est bien son aspect graphique. Car il faut bien l’avouer les textures sont très propres et l’on a régulièrement l’impression de revivre des souvenirs de courses avec armes imaginaires que l’on se faisait étant enfant. Entre copains avec des miniatures Hot Wheels et un circuit improvisé avec tout ce qui pouvait bien traîner dans la chambre. C’est exactement ce qu’a essayer de retranscrire Micro Machines World Series et pour le coup c’est réussi. Les circuits donnent vraiment l’impression d’être fait de bric et de broc, à grand renfort de crayons, de gouache et de petits soldats de plastique (bon pour la scie circulaire on en est encore à se demander quel genre de parent laisse son enfant avoir ce type d’instrument dans sa chambre). Un petit bémol toutefois au sujet du placement de produit pour Nerf que l’on retrouve en jeu… Personnellement cela me dérange de voir des marques dans un jeu avant tout destinés à un public jeune (au moins pour LEGO c’était dit dans le titre).

Laisser un commentaire

Share This