Un scénario, où ça un scénario ?

Le scénario

Bon, la sorcière (attention spoiler) vaincu dans Orcs Must Die 1 essaye d’échapper aux orcs et se retrouve dans une mine face à notre mage de guerre beau gosse du premier volet où il travaille maintenant. Vous apprenez au passage que votre mentor n’est pas mort et que des failles d’où apparaissent les orcs pour envahir la vallée continuent de s’ouvrir. Ils décident de s’allier et eurent beaucoup d’enfants…euh non PAS CA DU TOUT !

1416952652989378912 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Donc votre but sera de choisir la sorcière ou le mage de guerre et d’aller empêcher les orcs de passer les portails pour envahir la vallée.

Comment ? Alors là y a pas plus simple: boucherie, barbecue, bain d’acide et plein d’autres choses – en gros plus d’une trentaine de façons de broyer de l’orc.

Les graphismes

Les graphismes sont chauds, agréables, assez sympas à l’œil – on ne s’en lasse pas mais on ne prend pas non plus une claque visuellement. On reste dans un univers légèrement cartoon avec des mouvements assez bien rendus (même si dans certains costumes la sorcière a un déhanché plus que parodique). Les animations sont fluides, sans problème particulier.

14169526541364287308 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Le gameplay

Vous commencez donc en tant que mage de guerre ou sorcière (il y a des différences seulement au niveau des armes et la sorcière a une barre de magie un peu plus grande) et vous choisissez entre 10 pièges, armes et accessoires à équiper en début de partie parmi la totalité proposée.

Vous choisissez avec les touches 1 à 0 les pièges à poser et si vous choisissez une arme vous avez une attaque primaire avec le bouton gauche et une attaque secondaire avec le bouton droit (rien de plus simple). Une fois cela fait vous pouvez mettre des pièges et préparer le terrain pour éliminer du pas beau en boucle.

Chaque piège coûte de l’or et vous commencez le niveau avec un certain montant d’or, à chaque décès d’un orc vous recevez de l’or (qui peut être augmenté de différentes façons: combo, accessoire, piège etc.)

14169526661980907615 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Vous devez organiser votre niveau en général pour les obliger à passer là où vous voulez pour qu’ils soient éliminés assez rapidement. Les pièges ont un temps de recharge plus ou moins long (suivant le niveau du piège et les accessoires) et il vous faudra les combiner plus ou moins adroitement pour que les orcs ne passent pas.

Le jeu se fait en principal en mode histoire avec 3 modes de difficulté (apprenti, mage de guerre et cauchemar). Vous pouvez finir le niveau avec un nombre de crânes en récompense qui vous permettront d’acheter pièges et améliorations.

Un niveau parfait se finit avec 5/5 crânes, ils diminuent suivant le nombre d’orcs qui se sont sauvés et le temps que vous mettez à finir le niveau.

En éliminant des orcs, certains peuvent donner des crânes supplémentaires que vous pourrez aller dépenser dans le grimoire pour acheter pièges et diverses babioles pour améliorer votre efficacité. Et il faudra en dépenser des crânes avant de tout débloquer, mais il y a dans le grimoire une option pour rembourser tous vos crânes et refaire ainsi vos achats à votre sauce, ce qui peut être bien utile sachant que c’est possible à l’infini.

Même si le mode mage de guerre reste assez simple certains niveaux seront quand même ardus et nécessiteront plusieurs essais. En mode cauchemar on a déjà appris les bases mais les vagues sont plus corsées et de nouveaux ennemis apparaissent, plus résistants et gros.

Depuis le premier opus, ils ont également rajouté une possibilité sympathique: celle de jouer en coop dans n’importe quel mode, cela réduit le nombre de pièges de chaque joueur mais augmente le côté équipe. Une bonne petite innovation qu’ils ont rajoutée car cela manquait vraiment au premier épisode. Même si cela implique d’être amis sous Steam pour pouvoir jouer ensemble.

Il y a aussi une liste de score dans tous les modes, où vous voyez vos amis ayant le jeu, et y ayant joué pour voir leur score et pourquoi pas essayer de les battre.

Le contenu

Le mode histoire se passe sur 15 niveaux en mode histoire en mode mage de guerre puis les mêmes 15 niveaux en mode cauchemar. Il y a aussi le mode sans fin qui permet de continuer à l’infini les vagues dans un des niveaux histoire, mais toujours pareil: si un certain nombre d’orcs passent le portail pour aller dans la vallée c’est GAME OVER.

1416952666377687596 (2015_06_20 13_24_03 UTC)

Vous pouvez aussi jouer le mode classique qui reprend en fait les niveaux de Orcs Must Die premier du nom et y gagner des crânes aussi. Il y a plusieurs petits DLC qui fonctionnent comme le mode histoire original avec de nouveaux niveaux et ennemis, au nombre de 3 à ce jour (Orcs Must Die 2 – Are We There Yeti?, Orcs Must Die! 2 – Fire and Water Boostait Pack, Orcs Must Die! 2 – Family)

“Merci pour ton test l’ami. Il résume très bien le jeu et j’aime ton style A quand le prochain? Anecdote : mon frère et moi quand on joue à ce jeu on passe notre temps à hurler “VOUS NE PASSEREZ PAS!!” essayer c’est l’adopter croyez moi!” – ImRegicide

“merci ca fait toujours plaisir 🙂 bientôt ca arrive les tests de jeux j’aime les faire en profondeur donc je joue et je fini le jeu dans tout les sens avant de faire un test au choix je sais pa encore borderland 2 ou tomb raider a voir j’ai un peut plus de 200 jeux en réserve lol” – Herial

Test Orcs Must Die! 2
Un jeu fun, agréable à jouer avec une prise en main simple et rapide. Les dialogues vous feront effectuer un rictus involontaire assez souvent. Les personnages sont de bonnes grosses caricatures mais en rien de mauvais. En conclusion le jeu complet Orcs Must Die 1, 2, et toutes les extensions est à 7.99e sur Steam. A ce prix-là ça reste un bon moment de plaisir à déchiqueter et broyer de l'orc dans la bonne humeur. Vous voulez un moment de fun solo ou à deux, ça peut être fait pour vous - à essayer en tout cas..
Le scénario8
Les graphismes8
Le gameplay9
Le contenu8
8.3Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire