[TEST] Party Hard : Une fête mortelle.

Vous n’en avez jamais eu marre de vos voisins qui font la fête toute la nuit, vous empêchant de dormir? Au point d’avoir envie de les tuer? Et bien, le personnage que l’on incarne dans Party Hard, oui ! Pinokl Games nous propose d’incarner un homme fatigué qui veut se débarrasser des fêtards, qui l’empêchent de dormir. Notre objectif sera alors de tuer toutes les personnes présentes dans les différentes fêtes pour parvenir à dormir. L’idée est originale mais peut-on considérer que ce simulateur de tuerie de masse est une réussite ou parviendra il à nous endormir à l’inverse de notre personnage?

Je veux dormir !

Dans Party Hard, on incarne un homme qui veut dormir. Il n’y parvient pas parce que trop de gens font la fête, l’empêchant de se reposer à cause du bruit qu’ils engendrent. Notre homme décide alors de se rendre à ces fêtes pour en tuer tous les participants. Pour suivre cette intrigue originale, on écoute l’interrogatoire du policier en charge de l’affaire qui semble résumer chronologiquement les événements à son supérieur. Cette démarche nous permet de suivre la progression du tueur d’un point de vue extérieur, nous montrant sa prise de confiance au fil des meurtres et nous permettant aussi d’avoir des commentaires externes sur nos actes, ce qui se révèle très intéressant. On apprécie d’avoir un jugement sur nos actes car cela permet d’avoir une analyse psychologique de notre tueur. On découvre notre personnage à travers l’enquête car on ne se retrouve jamais sous son point de vue, il n’y pas de cinématique le suivant avant le grand rebondissement final. C’est original car on ne voit le tueur qu’à travers les yeux de ses ennemis, ce qui ne montre que ses points négatifs, nous empêchant d’avoir de l’empathie pour le personnage que l’on contrôle.

Cependant, le scénario de Party Hard n’est pas ultra développé et sans réel intérêt malgré son originalité. Donc malgré les rebondissements très bien amenés, on considère rapidement le scénario comme un fil directeur peu marquant.

C’est pas très poli.

Tuez-les tous !

Le principe de Party Hard est simple, il faut tuer tout le monde dans un niveau ouvert sans se faire tuer ou arrêter. Pour parvenir à nos fins, on peut déplacer notre personnage sur l’intégralité de la zone et on doit repérer les différentes opportunités de meurtre. Il y a diverses manières de tuer dans Party hard, la façon la plus classique de tuer est le coup de couteau rapide que peut asséner notre personnage qui élimine instantanément un fêtard mais si on cherche l’originalité, on peut aussi déclencher plusieurs pièges présent sur la carte. Ces derniers sont générés aléatoirement sur le niveau, il faut donc les chercher mais le jeu en vaut la chandelle car ils sont très efficaces, un seul piège peut provoquer une dizaine de morts. Le joueur doit donc bien étudier la carte pour tuer efficacement et discrètement. Cependant, le joueur peut très vite se retrouver à court de piège car ils ont une durée d’utilisation limitée, impliquant que le seul moyen d’éliminer les fêtards passe par le coup de couteau rapide, ce qui peut s’avérer long quand il reste plus de 30 personnes, il faut donc les utiliser intelligemment. Par ailleurs, la discrétion est aussi au cœur du gameplay car les PNJs peuvent appeler la police s’il trouve un corps et ses agents pourront nous soupçonner et nous arrêter, résultant sur un Game Over. Le joueur doit donc bien utiliser les outils à disposition, notamment le fait de pouvoir cacher les corps, et bien anticiper les événements pour parvenir à son objectif. Néanmoins, il doit aussi tenir compte du hasard car, comme je l’ai dit, les pièges sont mis en place aléatoirement au début de la partie et il est aussi possible de déclencher un événement aléatoire comme la venue d’une horde de zombie en passant un coup de fil, changeant énormément le cours de la partie.

Party Hard comprend donc un gameplay très complet et très amusant. On apprécie de déclencher les différents pièges et les événements aléatoires tant ils provoquent le rire par leur absurdité et qu’ils ajoutent de la complexité.  Mais on aime aussi jouer à Party Hard car son gameplay est très simple à prendre en main. Il demande de la réflexion mais on assimile très vite les mécaniques, nous permettant ainsi de finir les niveaux efficacement. De plus, le titre permet au joueur de jouer à sa façon car il y a plusieurs manières de finir un niveau. On peut être très discret en cachant les corps ou provoquer de grosses explosions faisant suffisamment de victimes pour ne pas avoir de témoins. Le gameplay est donc en mesure de satisfaire les envies de meurtres de tous types de joueur.

Magnifique soirée pour danser !

Des bits en 1980 :

Le rendu visuel de Party Hard est en pixel. Le studio a misé sur un rendu rétro afin de correspondre au reste de l’ambiance qui est inspirée des année 80. On retrouve notamment des couleurs vives et des environnements au décor disco en accord avec les années 80. c’est très beau même si cela demande d’avoir une certaine nostalgie pour véritablement apprécier ce visuel. De plus, les décors sont variés tout en restant fidèle à l’inspiration des années 80, ce qui évite une lassitude visuelle. On se retrouve donc en face d’un visuel de très bonne qualité, complétée par une bande-son absolument fantastique. En effet, les thèmes musicaux sont entraînants et fidèles à l’univers de fête des années 80. Le travail sur l’ambiance est donc considérable, chaque niveau ayant son identité visuel et sonore, donnant envie au joueur de découvrir tous les niveaux et de faire un voyage dans le temps pour retourner dans les années 80.

On peut qu’applaudir le travail des développeurs au vu de tous les détails sur ce niveau.

Quand pourra-t-il enfin se reposer ?

Party Hard se finit en une dizaine d’heures. Cela peut sembler court mais c’est pourtant juste ce qu’il faut pour éviter la lassitude. Cependant, si vous en voulez plus, il est toujours possible d’acquérir des DLCs payants ou bien de refaire le jeu en coopération locale pour commettre des meurtres entre amis.

Les niveaux sont variés, c’est agréable.

[TEST] Party Hard : Une fête mortelle.
Party Hard est un jeu original mais pas exempt de défauts. Son scénario est intéressant mais sans grand intérêt et sa durée de vie est assez courte. Mais il comprend aussi une ambiance, s'inspirant des années 80 et du pixel art, maîtrisée qui réjouira les amateurs de jeux rétros. De plus son gameplay complet et facile à prendre en main couplée à une prise en main rapide conviendra à tous les joueurs appréciant un bon jeu d'infiltration.
Scénario6
Gameplay9
Ambiance9
Contenu8
Les plus :
  • Un point de vue scénaristique intéressant..
  • Un gameplay facile à prendre en main et complet.
  • Une ambiance maîtrisée...
Les moins :
  • ...malgré une intrigue sans grand intérêt
  • Assez court.
  • ...à condition d'apprécier le pixel art.
8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire