Qui n’as jamais rêvé de construire sa propre prison dans les moindres détails avec ses propres règles ? Prison Architect est un jeu de simulation qui vous permet de fonder votre prison et de la gérer comme bon vous semble. Des prisonniers vous attendent ! Les développeurs ont mis l’accent sur tout les choix nous permettant ainsi de choisir les moindre détail. Maintenant, serez-vous à la hauteur ?

Le scénario

Le jeu possède un mode histoire dans lequel vous apprenez les bases du jeu et son fonctionnement. Les situations auxquels vous risquez d’être confrontées : émeutes, incendies, meutres, protection, …. Un concept simple : Construire et gérer ! A vous de satisfaire les besoins des détenus ou ces derniers vont vous en faire baver. Gares aux événement aléatoires du quotidiens, de l’état d’esprit de vos prisonniers et ne négligez aucune faille.
Le mode campagne est indispensable pour tout joueur voulant se lancer dans sa propre prison, dans le cas contraire votre expérience de jeu risque d’être assez complexe et peu clair. Des informations et tutos important vous évitant la banqueroute et le festival de l’évasion. Faites évoluer votre établissement progressivement et finançant certains dispositifs où l’argent est le facteur de réussite ou d’échec si celui-ci est trop négatif.

test Prison Architect

Les graphismes 

Les graphismes sont en 2D. Contrairement à l’idée de la simplicité, ces derniers sont colorés et clairs. Les petits détails de l’environnement est présent. L’usure et la saleté se dessinent au file des jours. Le moindre détail à son importance. Quant aux personnages, ils sont tous assez différents et proprement bien modélisés. L’expression est également présent qui est un petit plus. (Yeux, bouches, couleurs, bras, bruitage, …). Donc un style de détail simple un peu ”cartoon”, cela dégage une bonne ambiance de prison avec un style accrocheur et dynamique.

test Prison Architect

Le gameplay 

Il y’a trop à dire pour un simulateur aussi complet que Prison Architect. Commençons par les différents aspect principaux du jeu que l’on doit prendre en compte : Sécurité, santé, éducation, prévention, surveillance, budget, travail carcéral, réinsertion, lutte du trafic de narcotique et médicament, application des peines de mort, séance de conditionnelle, admission, … Autrement tout de A à Z si vous voulez que tout ce passe bien. Suivant les jours qui s’écoulent, vos bénéficier d’aide financière selon les prisonniers que vous admettez au sein de votre établissement. Avec cela, vous évoluez votre centre. Rien n’est gratuit. C’est pour cela que vous pouvez vous entourer de conseiller et chefs de service qui vont vous débloquer progressivement des améliorations et de nouveaux équipements. Parlons de la difficulté désormais. L’une des principale est celle de l’erreur ou la négligence. En effet, une fois la machine en route, vous pouvez que compter sur votre personnel, soyez judicieux !

A travers le jeu, les différents échelons de difficultés sont déterminés par les niveau des prisonniers : Basse sécurité ; Moyenne sécurité ; Haut sécurité : Très haute sécurité ; et Max. Plus le niveau est haut, plus les besoins vont être important et l’instabilité d’avantage augmenté. Et ne jamais négligez la IA qui est très réaliste de ce qu’on peut imaginer. Plus de facteur influence cette dernière. Par exemple, laisser un gardien armé seul face à une bande en supériorité numérique. Ils vont rapidement lui sauter dessus avec une arme pour lui prendre son fusil, matraque et ses clés pour aller libérer les copains autour et faire le plus de grabuge possible. Même un expert rencontrerait des difficultés à bien gérer sa prison !

test Prison Architect

Le contenu 

Cet univers carcéral est très complet ! On ne peut pas demander de plus des développeur car tout est là ! Des possibilité infinies à la guises de joueurs. Les mises à jours apportent d’avantages de contenues comme l’apport de gang en prison pour corser l’aventure ou les besoins pour le personnel. (manger, dormir, besoins, détente,…) ou encore le mode météo qui ajoute les saisons et donc, une nouvelle mission s’impose : chauffer les bâtiments. L’apport d’un brouillard de guerre qui noircit et rend invisible la pièce en l’absence de caméra ou de gardien.

Il existe un autre mode de jeu, celui ”Escape Mode” (Mode évasion). Ici vous incarnez un prisonnier personnalisable dans une prison générée ou importé d’internet. Et votre objectif est aussi simple que son nom : s’évader! A travers ce mode vous pouvez recruter des partenaires qui vous accompagneront dans vos actions. Reste plus que à étudier les failles et à prendre gare à l’isolement. Une autre façon de s’amuser dans l’univers carcéral même si ce mode de jeu est rapidement lassant du fait que une fois on comprend la réaction des IA gardien, on sait comment faire à tout les coups ou encore mettre le feu quelque part et le feu va ravager les murs. Une fois détruit il suffit de sortir par la grande porte et les gardiens ne réagissent pas. L’idée reste bonne mais manque de difficulté.

test Prison Architect

[TEST] Prison Architect, une prison à votre image.
Pour finir, Prison Architect est une référence en terme de jeu de gestion de prison. Avec une IA aussi poussée, des choix important aussi minutieux. On peut y jouer des heures et des heures, le jeu à une durée de vie. Mon grand penchant et le système d'émeute réaliste. Prise des blocs progressif et destruction des mobiliers. C'est là que s'organise notre opération de reprise de la prison avec les agents anti-émeutes. Un facette très bien réussie. J'admet avoir parfois volontairement provoqué des émeutes. Ce n'est pas très difficile de bien comprendre le système du jeu. Une fois dedans, on comprend rapidement. Jeu recommandable en matière de gestion de prison. Tout les éléments sont présent pour bien s'amuser et on en devient assez rapidement accro à l'univers derrière les barreaux.
Le scénario7
Les graphismes8
Le gameplay7
Le contenu 8
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire