S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Salut bande de con…pagnons c’est Mamamax et aujourd’hui je vais vous parler d’un jeu que nos chers amis de Fragstorm m’ont donné l’occasion de tester (donc non j’ai pas de points en plus pour ce test 😮 C’est un scandale :p ) Donc pour en revenir au jeu, c’est Okami HD sur PS4. Alors sortez l’encre, les pinceaux et commençons à dessiner sur notre toile !

Parlons de l’histoire :

Pour commencer vous jouez avec un loup blanc, qui est la réincarnation de la déesse de la lumière : Amaterasu. Bon, mais pourquoi incarner une déesse ? Tout simplement que c’est le seul espoir pour sauver le monde envahi de ténèbres suite au réveil du démon Yamata no orochi (un dragon pour faire simple).

Bon… On a l’histoire de base, mais ensuite ? On fait quoi de tout ça ? Et bien on doit ramener calme et prospérité dans cette contré lointaine avec nos capacités ! Pour commencer vous allez utilisé un pouvoir qui vous sert pour à peu près tout. Vous activé la touche R1 et le temps se gel et se dessine sur une feuille où vous pouvez y faire des desssins avec un pinceau (le joystick) et carré (pour applique le pinceau sur la feuille) puis on va vous apprendre à frapper comme ça, et d’autres capacités viendront par la suite (mais je ne dirai pas tout ! Faut garder une part de mystère 😉 ) Donc le monde est rempli de démons, les Yokais, et vous allez devoir en vaincre une sacrée quantité ! Pour se faire vous allez utiliser votre pinceau mais aussi pour des attaques directes vous allé faire une attaque foncée sur vos adversaires et alterner avec les coups de pinceaux pour que ce soit plus efficace.

Au fil du jeu vous allez avoir un arbre de compétences à remplir qui va vous permettre d’avoir plus d’encre à utiliser par exemple ! Vous allez aussi débloquer des nouveaux pouvoirs avec votre pinceau, restaurer la nature, redonner vie à des arbres qui meurent etc… Vous l’aurez compris ce jeu joue beaucoup sur la nature ! Vous allez devoir rendre vie aux villageois et aux villages car la malédiction retire toutes les couleurs du monde, et les gens deviennent des statues, mais lorsque vous sauvez un village, les villageois reprennent vie, et ce sera une succession de ce genre de missions qui vous emmènera de villages en villages afin de redonner la vie et supprimer toute la noirceur libérée par ce dragon.

Bon, j’ai assez parlé de l’histoire, car je n’ai pas envie de spoiler ceux qui voudraient y jouer.

Alors maintenant je vais attaquer les Graphismes :

Très clairement il n’y a rien de réaliste du tout dans les images que l’on a, il ne faut pas s’attendre à un jeu style Assassin’s Creed (oui c’est ma référence 😀 ), mais on va partir sur des graphismes style dessins japonais, et franchement c’est magnifique ! Les dessins prennent vie sous nos yeux, on sent que chaque village a une vie, et on y ressent cette vie, de part les dessins mais aussi les couleurs ! On voit le style japonais dans chacun des traits et ça donne un rendu fabuleux à voir !

Voici Susano, un personnage que nous rencontrons assez vite et que l’on recroisera par la suite 🙂

Un des magnifique paysage que l’on peut voir dans le jeu !

Bref jusque là les graphismes et l’histoire se tiennent !

Et le son ?

Et bien au niveau sonore on se retrouve avec une bande son qui colle très bien avec le style du jeu, y’a rien à dire là dessus, on se laisse entrainer sans soucis ! Mais là viens ce qui est pour moi un énorme défaut qui me tape le système dans ce jeu… Les voix des personnages… C’est infecte et dès qu’un personnage parle j’en subis un viol auditif ! Du coup comme je ne supportais plus les dialogues, je les passais et j’allais relire dans le journal les dialogues importants qui y sont retranscrits. Quand on entends les gens parler, ca donne des “gnie gnié gnah yéyayi” bref un dialecte qui ne veut absolument rien dire, le tout avec une voie de gnome enrhumé sous perfusion d’hélium…

 

Pour conclure

C’est un jeu très artistique avec une histoire simple et un gameplay simple, mais efficace même si j’avoue avoir eu du mal à accrocher, et que je ne referai peut être pas le jeu par la suite, mais on en reste sur le fait qu’il est visuellement magnifique, et qui nous laisse plonger dans un univers très spécial mais génial, où il faut compter passer en moyenne une vingtaine d’heure en cherchant à explorer mais sans chercher à aller tout chercher partout ! En bref, pour ceux qui aiment les jeux artistiques et japonais, je vous dirai “allez-y sans hésiter” pour les gens qui sont plus du genre à se dire “non c’est pas mon style de jeu” je leur dirai “ouais c’est pas ton style, mais ça vaut le coup de l’essayer même si il ne te plait pas” car j’ai demandé à Fragstorm de tester alors que ce jeu ne me tentais pas spécialement mais qu’une partie de moi me disais d’essayer, donc j’ai fait et même sans avoir été convaincu à 100% mais je ne regrette pas mon choix 🙂

Ça n’a pas été long comme test, mais je ne veux pas spoiler un jeu vu comme un chef d’œuvre pour énormément de monde et qui risque d’être vu comme tel par les joueurs qui auront envie d’y jouer après ce test. Bref, en espérant que ce court test vous a plut, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures !

[TEST] Okami HD: De l'ombre à la lumière en un coup de pinceau!
Gameplay70%
Graphismes100%
Histoire60%
Ambiance sonore70%
Points positifs
  • Graphimes magnifiques
  • Musiques du jeu
Point négatif
  • Voix des paroles
75%Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0%

4 Réponses

  1. Redjoker
    Redjoker

    Faudra un jour que je le fasse ce jeu même si un viol auditif ne me tente pas :/
    Par contre, t’as un sacré nombre de tests à ton actif, tu devrais être dans le top oO il y a un soucis de synchro j’ai l’impression oO

Laisser un commentaire

Share This