Avec un manque flagrant d’originalité et de profondeur, Sacred 3 n’est clairement pas un titre que l’on retiendra pour son scénario

Sacred 3 est un titre qui n’aurait probablement pas dû usurper le nom jusqu’alors glorieux de la saga “Sacred”

Le scénario

Très bateau, celui-ci consiste à sauver le monde des forces des ténèbres. On sent vraiment qu’il est présent uniquement pour essayer de coller entre eux les différents passages/levels du jeu. Aucun effort n’a été fourni pour en faire quelque chose un tant soit peu intéressant, bref, c’est une catastrophe de ce côté-ci.

14170806631984832569

Les graphismes

C’est un des points forts du titre de Keen Games. Si ce n’est le seul en fait. C’est vrai que techniquement, ce n’est pas la folie, mais artistiquement, l’ensemble est tout de même très convainquant. On change d’environnements assez souvent, et ceux-ci sont plutôt travaillés et agréables à regarder. Les chara-designs des mobs, bien que peu originaux, sont tout de même plutôt sympathiques. Par contre ceux des personnages sont d’une banalité extrême.

Plus que le côté technique, c’est donc la direction artistique de Sacred 3 qui est convaincante à mon goût. En plus, le jeu est plutôt bien optimisé, et c’est extrêmement agréable de jouer à un hack’n slash de la sorte avec une fluidité à toute épreuve.

14170806631045059065

Le gameplay

Rien de bien original du côté du gameplay. Il y a bien quelques mécaniques qui émergent quelques fois, comme prendre des bombes pour faire exploser certains points stratégiques, comme des bateaux. Mais en règle générale, c’est loin d’être folichon. Les combats de boss sont assez classiques, avec quelques patterns à apprendre.

Ce qui est vraiment décevant, c’est le manque d’originalité du côté des mobs et de leur move-set/patterns. On retrouve ceux planqués derrière leur bouclier, les plus petits qui arrivent en horde, et les trash-mobs un peu plus gros. Bref, on a vraiment l’impression de ne faire que des enchaînements de couloirs remplis de monstres parce qu’il fallait bien en mettre. C’est décevant et très répétitif.

14170806641335219134

Chose à noter, vous pouvez prendre un héros parmi les 4 disponibles, mais le gameplay reste très classique, et finalement vous n’aurez que les sorts qui différeront en plus du changement d’arme attitré à votre personnage. C’est très classique, et encore une fois pas original pour un sou. Sacred 3 peut également se jouer en coopération, avec un gameplay si pauvre, c’est pas le meilleur jeu pour se jouer en coopération, mais notons tout de même la présence de ce mode de jeu.

Le contenu

Le jeu se finit relativement vite, et de toute façon, même s’il ne vous faudra qu’une 15 aines d’heures pour en venir à bout, vous vous en lasserez au bout de quelques heures. La faute à son manque d’originalité scénaristique qui fait qu’on accroche absolument pas à la trame principale, et qu’on a l’impression pour le coup de juste enchaîner des couloirs pour tomber sur le boss de fin de niveau, puis de passer à celui d’après. Même si avec la présence du mode coopératif vous pourrez augmenter un tant soit peu la durée de vie du jeu de Keen Games, vous vous en lasserez très vite au final.

14170806641620808040

Conclusion

Sacred 3 est un titre qui n’aurait probablement pas dû usurper le nom jusqu’alors glorieux de la saga “Sacred”, une des plus importantes du genre hack’n slash. Je ne peux que vous recommander de jouer au 2 si vous voulez vraiment plonger dans le monde de Sacred. Ou alors allez plutôt voir du côté de Diablo 3, ou de The Adventure of Van Helsing 1 et 2 si vous voulez juste jouer à un bon hack’n slash.

“Violent la note, mais justifié je pense.” – Maximilange

“Merci camarade. Grâce à toi je gagne du temps! Sévère mais juste” – ImRegicide

Test Sacred 3
Le scénario2
Les graphismes8
Le gameplay4
Le contenu4
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
1.4

Laisser un commentaire