Nous avons ici un mélange un peu particulier, celui d’un jeu qui se rapproche de ce que l’on peut trouver dans les hack and slash, tout en permettant de créer son propre château où le joueur devra être stratégique en plaçant des monstres et des pièges tous plus fourbes les uns que les autres. Alléchant sur le papier, il s’avère que le jeu souffre de différents problèmes.

Avant toute chose, le jeu est un free to play, c’est à dire qu’il est totalement gratuit, et donc la possibilité d’y mettre de l’argent réel.

Le jeu se contente d’un simple speech qui explique que l’on se trouve dans le royaume d’Opulencia, situé dans les nuages où se trouve des châteaux. Et ils se pillent entre eux car le butin de l’autre est “précieux”, sur un ton humoristique qui annonce la couleur d’emblée. Et… c’est tout, mais le but du jeu n’est de toute façon pas son scénario.

Mighty1

Des graphismes simples

Le jeu n’est pas moche en soi, mais souffre surtout d’environnements vide, principalement dans les châteaux crées par les joueurs, et pour cause, la nécessité de vaincre son attaquant, ce dont je parlerais un peu plus tard.

Sinon, on arrive à distinguer d’un simple coup d’œil les ennemis, et ce même si ils sont nombreux, car il y a une bonne clarté visuelle, on s’y retrouve assez facilement. Par ailleurs, les animations et les effets spéciaux des monstres et du joueur sont tout à fait convenable, sans jamais aller dans des explosions impressionnantes, qui de toute façon n’auraient pas leur place ici.

Mighty2

Un gameplay efficace… ou presque

Probablement l’un des points forts du jeu. Tout d’abord, si vous avez joué à l’Open Bêta, sachez que depuis le gameplay s’est largement accéléré, offrant de fait un jeu très rapide.

Le jeu propose quatre classes différentes (dont une seule gratuite au choix, il faudra payer les trois autres avec de l’argent réel pour y avoir accès…), qui sont le chevalier, l’archer, le mage et la fugitive, qui sont fort heureusement différentes entre elles…

L’évolution de votre personnage se fait par l’équipement que vous trouverez en faisant les différents châteaux, et en gagnant des niveaux, jusqu’à un maximum de 30. Vous débloquerez au fil du temps de nouveaux sorts. Mais il est probable que vous trouverez le jeu répétitif bien avant d’arriver au bout, et pour cause, la plupart des châteaux des joueurs se ressemblent.

Il existe dans le jeu un système de classement basé sur des couronnes, que l’on obtient en arrivant au bout d’un château adverse (ce qui fera perdre des couronnes au détenteur), ou lorsqu’un joueur meurt dans notre château, et c’est là tout le problème. Très souvent, les châteaux seront entièrement vides, sauf une salle ou deux où tous les monstres et tous les pièges y seront, pour maximiser les chances que le joueur meurt. De plus, les couronnes ne sont pas là que pour la frime, mais permettent aussi de gagner des Blings, qui est la monnaie achetable avec de l’argent réel, qui est en soi une bonne idée, mais qui pousse encore une fois à avoir des châteaux tous trop similaires.

Par ailleurs, le nombre de couronnes gagnées lorsque l’on attaque un joueur est déterminée par plusieurs facteurs. La première est que si vous attaquez un joueur largement moins bien classé que vous, vous en gagnerez que très peu voir pas du tout. Vous serez donc obligé de vous frotter à des joueurs de votre niveau, ou plus. L’autre est déterminée par le nombre d’étoiles que vous obtiendrez lors de votre offensive. Si vous obtenez les trois étoiles, vous gagnerez 100% des couronnes théoriquement gagnables lors cet assaut, qui ne correspond heureusement pas au total de couronnes de l’autre joueur. Les étoiles s’obtiennent d’une manière assez intéressante. La première, c’est de réussir le château adverse en moins de temps que son créateur, incitant donc à être rapide. La seconde, à ne pas mourir tout simplement, et la troisième, à détruire toutes les mines.

Si jamais les châteaux des joueurs ne vous plaisent pas, il en existe de base dans le jeu à tous les niveaux, qui sont en général plus longs, et bien moins vides, mais vous ne gagnerez pas de couronnes.

Par ailleurs, il est impossible de jouer à plusieurs, vous serez toujours tout seul dans un château, malgré la possibilité de rejoindre un clan. Il aurait été sympa d’au moins proposer un mode coopération dans les niveaux officiels.

Mighty3

Et donc, comme je le disais, il est possible de créer son château. L’interface est assez facile d’utilisation, nul besoin d’être un génie du level design ou autre. Au tout début du jeu, vous n’aurez accès qu’à un infime nombre de créatures et de pièges, ainsi qu’à peu de salles, mais à la fin du jeu vous aurez accès à plusieurs dizaines de créatures ainsi qu’à des boss, à beaucoup de pièges, et un maximum de 8 salles, avec obligation de réussir son château au préalable avant de le mettre en ligne.

Pour éviter l’abus, si vous mettez trop de monstre dans un même lieu, lors de l’attaque, plusieurs d’entre eux fuiront le combat pour éviter que trop de monstres se jettent sur le joueur. Mais rien ne vous empêche de mettre une quantité folle de pièges au même endroit tant qu’il y a de l’énergie, et des barricades destructibles qui feront perdre du temps au joueur dans les pièges. Mais comme je le disais précédemment, la meilleure tactique réside à tout mettre à un ou deux endroits, car si le tout est éparpillé, même si le château sera plus sympa à jouer, il ne sera pas difficile d’en venir à bout…

L’autre problème, vient d’un changement sur le prix des monstres et des pièges. Si vous avez joué à l’Open Bêta, le tout pouvait s’acheter simplement avec de la force vitale, des cristaux bleus qui s’obtiennent facilement et rapidement. Aujourd’hui, la force vitale est toujours présente, mais en plus, vous devez trouver des matériaux pour “crafter” un seul monstre ou un seul piège, et c’est bien là tout le problème. Les matériaux les plus basiques se trouvent rapidement, mais les plus rares… Vous pouvez très bien mettre plusieurs heures pour réussir à farmer ce qu’il faut uniquement pour un monstre plus puissant, ou un bon piège… Alors, si vous voulez en mettre plusieurs, ça risque de prendre un bon bout de temps.

Le problème vient clairement de là, l’incitation à mettre la main au porte-monnaie est forte. Car, même si il est possible de gagner les Blings en jouant, de manière assez lente au départ, il vous faudra un bon bout de temps avant de pouvoir acheter une “Mine de Blings” qui vous permettra de générer cette monnaie sans payer, de manière plus abondante. Et je parle de cette monnaie car elle permet d’acheter des sacs de matériaux, et même de construire un “Distributeur de matériaux”, vous octroyant donc des matériaux régulièrement, dont des rares. Du coup, à moins d’être un grand patient et d’attendre des mois et des mois, vous vous sentirez obligé de passer par la caisse si vous voulez un château potable.

Et ce n’est pas fini. Les matériaux sont également nécessaires si vous voulez améliorer votre équipement, ce qui incite encore plus à payer…

Dommage !

Mighty 4

Le contenu

Alors, si vous vous basez sur le contenu officiel, vous en aurez vite fait le tour une fois que vous y aurez accès. Cela vous prendra juste du temps car vous devrez gagner des niveaux. Et arriver au niveau 30 n’est pas une mince affaire, c’est long, très long… Et à condition de ne pas être lassé de la répétitivité de la plupart des châteaux avant.

Autrement, la progression des zones se fait en venant à bout du château du boss de la zone où vous êtes, et ainsi de suite, jusqu’à la fin.

Et sinon vous avez votre classement via les couronnes, ou des compétitions, qui ne sont en faite que des phases de “speedrun”, où celui qui aura fait le meilleur temps à la fin du délai imparti, l’emportera.

Et comme toujours, si vous accrochez au concept, optimiser son château au maximum, ou son personnage, vous en aurez pour un bon bout de temps, car il n’y aura rien d’autre à faire.

Mighty5

Une bande son quelconque

La musique du jeu n’a rien de mémorable, mais a l’avantage de coller à l’ambiance du jeu, et surtout, au décor du château que vous attaquerez. C’est-à-dire, si vous attaquez un château avec le thème de la lave comme décor, la musique correspondra à cette atmosphère.

Côté doublages, ils sont plutôt bons, en étant totalement dans l’humour, et non dans le sérieux.

Test The Mighty Quest for Epic Loot
The Mighty Quest for Epic Loot n'est pas un mauvais jeu, mais son système de classement via les couronnes fait que très souvent vous vous retrouverez face au même type de château, entraînant donc une certaine répétitivité, malgré un gameplay plutôt rapide et agréable à jouer. Et la création de châteaux qui est plutôt bien pensée et facile d'accès, mais qui pousse clairement à mettre de l'argent dans le jeu si l'on veut quelque chose de potable rapidement.
Les graphismes5
Le gameplay6.5
Le contenu5
La bande son5
Points forts
  • Un gameplay rapide
  • La création de châteaux facile d'accès
Points négatifs
  • Rapidement répétitif
  • Forte incitation de passer à la caisse
5.4Moyen
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire