[TEST] The Walking Dead : A new Frontier et un nouveau héros !

Telltale Games revient encore une fois avec sa série de jeux The Walking Dead. Ce nouvel opus se nomme The Walking Dead : A New Frontier et est la suite des aventures de Clementine même si on est aux commandes d’un nouveau personnage, Javier Garcia. Ce changement permet à la série d’avoir un souffle de fraîcheur car on découvre un nouveau personnage, avec une nouvelle personnalité et sa propre histoire. Bien sûr, Clementine est toujours présente et Telltale parvient parfaitement à continuer son histoire tout en en proposant une inédite.

L’histoire de Javier Garcia :

Javier Garcia est le nouveau protagoniste de ce nouvel opus The Walking Dead. On commence par le suivre au début de la contamination, entouré par sa famille. Il est présenté comme un individu sur lequel on ne peut pas compter, sans le sou et incapable d’évoluer. Pourtant, on le retrouve dans le présent où il est à la tête du groupe qui comprend ce qui reste de sa famille. Ils survivent grâce à un van car ils conduisent constamment pour rester mobile. A ce moment, on voit que Javier est devenu fort, organisé et qu’il a un instinct de leader, montrant à quel point l’apocalypse change les gens. Bien sûr, ces temps calmes ne peuvent pas durer pour l’intérêt du scénario.

Il va rapidement tomber sur un groupe de gens armés qui vont le capturer, prétendant que Javi les a volé alors qu’il cherchait des ressources dans un endroit abandonné. C’est Clementine, seule, qui va le sauver, sous l’apparence d’une jeune fille fatiguée, usée par ce qu’elle a vécu. Elle va s’allier à Javi pour qu’il retrouve son groupe dont il a été séparé suite à sa capture. Il va découvrir, par l’intermédiaire de Clementine, que le groupe qui l’a attaqué fait partie d’une organisation plus grande et plus dangereuse.

Ce nouvel opus de The Walking Dead par Telltale permet à la licence de se renouveler grâce à l’introduction de nouveaux personnages. C’est un vent de fraîcheur pour la licence car on découvre une nouvelle histoire et de nouvelles personnalités. Bien sûr, ces nouveaux arrivants bénéficient de la qualité d’écriture de Telltale car ils sont charismatiques et très intéressants. De plus, le scénario est très agréable à suivre et peut même se révéler surprenant car les choix ont de vraies conséquences. Ces derniers sont capables d’influencer énormément la fin du jeu, ce qui était demandé depuis longtemps, même si tous les choix ne sont pas concernés. Cela permet aux joueurs de se sentir impliquer dans l’histoire et montre que Telltale souhaite proposer une expérience toujours plus immersive et qualitative.

La légendaire fillette à la casquette !

Du Telltale classique mais avec moins d’interaction :

Si le scénario s’est encore amélioré, ce n’est pas le cas du gameplay qui stagne depuis longtemps.

On retrouve les trois mêmes mécaniques de gameplay : le point & click , les QTE et les choix de dialogue.

La première consiste à se déplacer dans une zone pour interagir avec des objets et des personnages. La deuxième nous demande d’appuyer sur une touche au bon moment pour effectuer une action durant une cinématique. Et la troisième nous demande de donner une réponse pendant un dialogue pour faire changer le cours du scénario.

C’est un gameplay efficace qui permet de garder la focalisation du joueur sur le scénario et qui convient à tous les joueurs en raison de sa facilité. L’inconvénient, c’est que par rapport aux opus précédents, les QTE et les choix de dialogue sont beaucoup plus présents, au détriment des phases Point & Click. Il y a donc beaucoup moins d’interaction avec le personnage car on le contrôle de moins en moins. Du coup, on a bien plus l’impression d’être en face d’un film interactif que d’un jeu vidéo…

Un personnage complexe à comprendre mais attachant.

Une ambiance proche des réalisations précédentes mais plus belle :

The Walking Dead : A New Frontier reprend les graphismes en Cell Shading propres aux jeux Telltale. C’est un rendu qui rappelle les comics et qui convient donc très bien à une production de ce type. Dans les opus précédents, on pouvait reprocher au jeu d’avoir des doublons de personnage et qu’il y ait très peu d’expression faciale. Dans celui-ci, ces défauts ont été corrigés, les personnages sont plus humains, il n’y a plus de doublon de zombie et en plus, le jeu est encore plus beau.

Visuellement, le jeu est donc très agréable mais en plus, le rendu est accompagné par un doublage de qualité et des thèmes sonores en accord avec les scènes. Ces thèmes correspondent bien aux événements qu’ils accompagnent, mais je regrette leur manque d’identité, les musiques n’étant pas marquantes.

Cette tristesse dans le regard !

Plus de rejouabilité pour un jeu plus court :

The Walking Dead : A New Frontier se finit en 10 heures environs, ce qui est très court. Cependant, le jeu dispose d’une bonne rejouabilité car les choix influencent la fin du jeu, permettant donc de changer l’expérience en faisant une nouvelle partie.

Un personnage très connu.

[TEST] The Walking Dead : A new Frontier et un nouveau héros !
The Walking Dead : A New Frontier donne un vent de fraîcheur à la licence grâce à l'introduction de nouveaux personnages et à un rehaussage du rendu graphique. Malheureusement, ce nouvel opus accentue aussi les défauts des jeux de la licence. On n'a moins d’interaction au niveau du gameplay et la durée de vie est beaucoup plus basse, ce qui nous donne l'impression d'être en face d'un film interactif de bonne qualité.
Scénario9
Gameplay8
Ambiance7
Contenu7
Les plus :
  • Un scénario plus profond et plus original !
  • Des nouveaux personnages très charismatiques.
  • Une ambiance qui fait toujours autant mouche.
Les moins :
  • Moins d’interaction dans le gameplay qui ne change pas.
  • Faible durée de vie.
  • Peu de changement.
7.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire