[TEST] The Witcher 3 : Wild Hunt, l’apogée du RPG !

Après un premier opus inégal et un deuxième proche de la perfection, CD Projekt RED revient avec l’épisode final de la trilogie The Witcher. Intitulé The Witcher 3 : Wild Hunt, ce nouvel épisode nous met à nouveau dans la peau de Geralt de Riv qui part à la recherche de sa protégée, Ciri.  Ce troisième et denier opus des aventures de Geralt reprend les nombreuses qualités de ses prédécesseurs, à savoir, une intrigue passionnante, des personnages charismatiques, une ambiance magnifique et un gameplay maîtrisé. Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés là. En plus de perfectionner les qualités des anciens opus, The Witcher 3 propose un contenu immense dans un Open World plein de vie et des mécaniques de gameplay inédites, s’accordant pleinement avec le reste. Vous l’aurez compris, The Witcher 3 est un excellent jeu et le fait qu’il est devenu une référence pour beaucoup dans le genre du RPG, est amplement mérité.

Il faut sauver Ciri !

The Witcher 3 s’ouvre sur une période de guerre. L’empire du Nilfgaard a décidé d’envahir les royaumes du Nord à la fin de The Witcher 2 et nous en voyons les conséquences dans ce nouvel opus. Au milieu de toute cette agitation, Geralt conserve sa neutralité et se contente de s’occuper de ses affaires de sorceleur, la chasse aux monstre. Cependant, il découvre qu’on a repéré sa protégée, Ciri, pour la première fois depuis des années et qu’elle est poursuivie par la chasse sauvage, une troupe de cavaliers spectraux très dangereux. Geralt décide alors de partir à sa recherche pour la sauver des griffes de la troupe spectrale, mais cela le poussera à remettre en question sa neutralité à travers des décisions qui influeront le destin de son monde.

Alors, on va immédiatement le dire, le déroulement du scénario et son intrigue sont absolument parfaits. On est complètement happé par son histoire et chaque rebondissement est parfaitement calculé pour surprendre le joueur et ne pas perdre son attention. Tout cela renforcé par le fait que les choix des joueurs ont une véritable influence sur l’intrigue et sur l’univers de manière générale. Par exemple, on peut choisir de sauver un homme qui va être condamné à mort. Si on le fait, on retrouvera l’homme plus tard dans l’aventure, qui voudra nous remercier avec de l’or qu’il a pris sur des réfugiés qu’il a tué. Cet exemple montre qu’on doit bien réfléchir avant de faire un choix mais aussi que chaque décision a une conséquence sur le monde, entraînant une forte rejouabilité du titre et montrant le travail monstrueux de CD Projekt RED.

Les personnages de The Witcher 3 ne sont pas épargnés par cette qualité car ils sont attachants et charismatiques. En effet, chaque personnage a sa propre histoire, que l’on apprécie de découvrir tant elles sont bien développées et tant elles ont de l’influence sur leurs réactions. Ces derniers ont leur propre psychologie, qui est en accord avec leur passé et provoquent des réactions très réalistes. Les développeurs ont donc donné un côté humain aux personnages qui les rend attachants et nous font nous impliquer émotionnellement pour eux. Cela résulte sur des prises de partie de la part de notre héros pendant les missions secondaires qui sont très nombreuses. Celles-ci nous poussent à faire des choix qui influencent l’avenir des personnages. On cherchera donc à aider les personnes qui ont eu une histoire tragique et à punir les coupables. The Witcher 3 joue énormément avec l’empathie du joueur et cela prouve le génie des développeurs car ils font vivre le joueur à travers les yeux de Geralt dans cet univers cohérent et réaliste.

La chasse sauvage, nos ennemis principaux.

La voie du sorceleur :

Le gameplay de The Witcher 3 fait partie des gameplay les plus complets et les plus maîtrisés dans le genre du Action RPG. Il est facile à prendre en main mais il demande tout de même d’assimiler toutes les mécaniques de gameplay car la vie d’un sorceleur n’est pas facile, c’est pourquoi on a beaucoup d’outils à notre disposition.

Le métier de Geralt consiste à chasser des monstres. Tout le gameplay de The Witcher 3 est donc pensé pour être en accord avec le travail de sorceleur de Geralt.

En premier lieu, les modifications génétiques, qu’a subi Geralt en devenant sorceleur, lui permettent d’être un expert en combat et un magicien. C’est pourquoi il affronte les créatures et les humains avec ses épées de manière très efficace et en les affaiblissant avec ses sorts. Les combats sont fluides et Geralt est très mobile, les affrontements sont donc très agréables même s’ils demandent de la réflexion. En effet, pour commencer, il faut choisir l’épée qu’on va utiliser. Geralt a une épée en argent et une en acier, la première est efficace contre les montres et la deuxième contre les humains. Il faut donc choisir la bonne arme pour gérer les combats correctement. Ensuite, il faut savoir qu’on a la possibilité de se servir de potions et de sorts durant les combats mais il est primordial d’étudier son adversaire avant cela. Tout comme les opus précédents, The Witcher 3 dispose d’un bestiaire, la base de données sur les monstres, et c’est lui qui va nous indiquer les points faibles de l’adversaire. Il est donc important de lire le bestiaire pour connaître les potions et les sorts efficaces contre le monstre qu’on affronte. Les combats de The Witcher 3 ne se résument donc pas à avoir de bons réflexes, il faut aussi les préparer au préalable pour gérer les affrontements efficacement.

On se retrouve alors avec la combinaison parfaite de la réflexion et des réflexes, rendant chaque combat unique et passionnant.

Cependant, il y a une deuxième manière de combattre qui est nettement plus perfectible. The Witcher 3 comprend un monde immense à explorer et pour aller plus vite, on peut faire les déplacements en bateau ou à cheval. En soit, les moyens de locomotion sont très agréables à prendre en main et maîtrisés ( même si le cheval est stupide ) mais par contre le fait de se battre à cheval est une véritable épreuve. En effet, la hitbox est décalée et les mouvements du cheval sont trop brusques, ce qui empêche de prendre du plaisir à ces affrontements tant ils sont compliqués à gérer.

En tout dernier lieu, il faut savoir que Geralt n’est pas le seul personnage jouable de The Witcher 3. En effet, durant certaines phases scriptées, il est possible de contrôler Ciri. En soit, le gameplay reste assez similaire à celui de Geralt même si Ciri a la possibilité de se téléporter en plein combat. Ces phases ajoutent de l’originalité au gameplay mais elles sont inutiles. On n’a aucune possibilité d’améliorer Ciri que ce soit dans ses compétences ou dans son équipement. On a donc juste envie de finir rapidement ces séquences tant elles sont, sans intérêt, pour le gameplay.

Combat intense et sanglant !

Même après quelques années, le jeu reste magnifique :

The Witcher 3 est l’un des plus beaux jeux qu’il m’a été donné de tester. Les paysages que l’on découvre sont à couper le souffle, par leurs détails, leur profondeur et leur rendu. On est en face d’environnements qui auraient leur place sur une carte postale. Cela donne une sacrée immersion surtout lorsque ces détails sont combinés à la physique très réaliste du jeu. On pourra observer l’herbe s’écarter sous nos pieds ou regarder l’eau se mouvoir naturellement sur le passage de notre bateau, montrant à quel point la physique de The Witcher 3 est travaillée.

Vous l’aurez compris, l’ambiance visuelle est fantastique mais elle ne serait rien sans sa bande-son. Portée par de très bons acteurs et de magnifiques thèmes musicaux, celle-ci renforce considérablement la qualité de l’ambiance de The Witcher 3 pour une réalisation globale absolument parfaite.

Ma-gni-fi-que !

Un contenu monstrueux à chasser sans modération :

Dans The Witcher 3, on parcourt un Open World où il y a énormément de choses à faire et à voir.

En premier lieu, on a plusieurs types de tâches à faire. Les premières sont les missions secondaires qui sont des quêtes scénarisées très intéressantes, nous permettant de découvrir l’univers de The Witcher 3. Ensuite, on a les contrats qui consistent à chasser un monstre à la demande des habitants. En dernier lieu, on a les chasses au trésor, consistant à fouiller une zone pour trouver un équipement légendaire. Rien qu’avec ces trois catégories de tâches, on est déjà occupé très longtemps car elles sont nombreuses et longues. Mais en plus de cela, il y a des événements aléatoires qui se déclenchent lorsqu’on se promène dans le monde de The Witcher 3 et diverses activités à faire comme des courses ou du Gwynt, l’excellent jeu de cartes qui est devenu un jeu à part entière tant son succès fut immense.

Tout ce contenu nous occupe facilement pendant 100 heures, ce qui est énorme au vu de la durée de vie moyenne des jeux actuels. Mais le plus impressionnant, c’est que ce contenu n’est pas répétitif, il est varié et passionnant, montrant que le studio est capable de combiner qualité et quantité.

La cerise sur le gâteau, c’est que The Witcher 3 propose 2 DlCs . Ces derniers sont tout aussi bien travaillés que le jeu de base et occupent facilement pendant 20 heures. C’est des histoires à part entière qui permettent de continuer l’aventure avec Geralt de Riv pour tous les joueurs qui en voulaient encore à la fin de The Witcher 3 et il est certain qu’ils sont très nombreux !

Le DLC Blood and Wine, tout aussi bon que le jeu de base !

[TEST] The Witcher 3 : Wild Hunt, l'apogée du RPG !
The Witcher 3 est clairement l'un des meilleurs jeux auxquels j'ai pu jouer. Grâce à une qualité d'écriture exceptionnelle et une ambiance passionnante, CD Projekt RED nous entraîne dans un univers riche et vivant, dans lequel le joueur adorera évoluer. La seule pensée qu'on a , quand on finit le jeu, c'est de se demander quand on reverra Geralt et surtout quand va sortir Cyberpunk 2077.
Scénario10
Gameplay9
Ambiance10
Contenu10
Les plus :
  • Une écriture parfaite !
  • Des personnages passionnants !
  • Un gameplay maîtrisé et complet !
Les moins :
  • Les combats à cheval.
9.8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire