Doit-on encore présenter la saga Worms?  Le maître incontesté du jeu entre amis ne nécessitant rien d’autre qu’un bon canapé, une télé, une manette et de la franche rigolade.

Toutefois revenons tout de même sur le concept au cas où vous soyez passé à côté des premiers épisodes ou simplement si vous êtes si jeune que vus n’avez jamais connu l’époque où la seule forme de multijoueur existant nécessitait de se trouver dans la même pièce. Il s’agit donc, sur un plan en deux dimensions, de contrôler une équipe de vers avec l’objectif de dissoudre les lombrics adverses pour remporter la partie. Le jeu se fait au tour par tour et à chaque coup le joueur peut choisir parmi une liste d’armes toutes plus délirantes les unes que les autre pour mettre à mal l’intégrité de vos opposants.

Les habitués de la franchise retrouveront très rapidement leurs marques là où les nouveaux venus pourront apprendre les subtilités du gameplay via une série d’entraînements.  Toutefois l’on remarque un gros problème avec les contrôles. En effet, placer les actions “visé” et “se déplacer” sur le même joystick est tout ce qui’il y a de plus horrible (comme si un joystick était précis…) Le pire advient lorsque vous devez faire balancer un vers ou un mouton au bout d’une corde. Orienter le joystick un peu trop vers le haut et voilà que la corde se rétracte au lieu de se balancer… Il va vous falloir des nerfs d’acier pour rester calme. D’autant plus que la seule modification du mappage des touches possible est l’échange entre “action” et “saut”. Une solution simple pour résoudre ce problème de double utilisation du joystick aurait été de devoir presser une gâchette pour verrouiller la position du vers et ainsi pouvoir se concentrer sur son angle de tir ou sur la longueur de la corde en cas de balancement.

3025710-gameplay_wormswmd_2playermatch_gs

Il est maintenant possible de s’abriter dans les bâtiments…. du moins avant qu’ils ne soient réduits en cendres.

En ce qui concerne l’histoire, pas grand chose puisque le jeu est avant tout orienter multijoueur et la campagne fait office de tutoriel, les règles étant les même qu’en multi, la seule différence est que vous affronterez l’IA plutôt qu’un ami. Toutefois le jeu dispose d’une durée de vie illimité que lui confère son orientation multijoueur. Et même si vous êtes de nature solitaire vous trouverez de quoi vous occuper en faisant les entraînements, la campagne, les défis, et les missions bonus. Enfin si vous aimez passer du temps à customiser vos avatar dans les mondes virtuels que vous parcourrez alors vous serrez ravi d’apprendre que ce Worms WMD propose ce genre de service. En clair vous gagner de l’expérience à chaque fin de partie et ainsi vous monter en niveau, chaque palier étant prétexte à vus faire débloquer un vêtement, une voix ou une pierre tombale que vous pourrez attribuer à vos vers.  Ainsi vous pourrez jouer avec le vers de vos rêve et même en choisir le nom!

maxresdefault

Quand quatre équipes s’affrontent c’est rapidement l’anarchie

L’on peut aussi regretter l’absence de traduction française pour les voix des Worms. Certes leurs dialogues ne sont pas magistraux et ne consistent, la plupart du temps, qu’en quelques punchlines, mais ils sont si savoureux qu’il est dommage que le jeune public français passe à côté. De plus, le mode campagne compte quelques cinématiques vraiment très drôle qui auraient gagnées à être traduite pour conquérir le jeune public.

Worms-11

Une fois récupérés, les avis de recherche débloquent des défis où il faut tuer un boss en redoublant d’ingénuosité

Passons aux armes à présent. Les fameuses armes de Worms, toutes plus folles les unes que les autres sont de retour avec quelques nouveautés en prime. Le bombardement, le mouton téléguidé, la grenade sainte et la pichenette répondent à l’appel. Ces armes et toutes les autres sont soit présentes dans votre inventaire en début de match soit récupérables dans des caisses parachutées sur le terrain de jeu pendant le combat. Ce système n’est pas nouveau cependant l’on remarque deux ajouts majeurs et très bien venus que sont la possibilité de crafter des armes et la présences d’engin dégustateur sur le terrain. Commençons par le carft. Pour résumer les armes que vous possédez ou récupérez peuvent être désassemblées et recycler pour former d’autres armes plus dévastatrices encore. Cette nouvelle dimension est très interessante et confère aux combat une nouvelle forme de stratégie tout en restant simple et accessible.   En ce qui concerne la présence d’engin de mort sur le terrain l’on connaissait les tonneaux explosif, les mines ou simplement l’eau. Et bien les équipes de Team17 ont rajoutés des tourelles et snipers fixes ou encore des hélicoptères, des tanks et même de gros Mechas dans lesquels vous pouvez monter et vous balader sur la carte en éliminant vos rivaux. Ces nouveautés sont déjà sur la carte en début de partie ou sont parachutées pendant l’affrontement suscitant une véritable course à l’armement, le premier à en prendre le contrôle étant fortement avantagé pour la suite.

b3c354e374af159e1d207fb12cbd90b09983b2e6

Un aperçu des armes et de la fonction de fabrication d’arme

On ne l’a pas encore aborder mais le jeu est très plaisant à regarder que ce soit en jeu ou pendant les cinématiques.  Ce petit côté cartoonesque rend l’action très comique, un aspect renforcé par les armes mises à dispositions ainsi que par les commentaires des Worms, toujours très tranchants….

En fin, si vous voulez simplement vous amuser un max entre pote sans limite d’arme, de munition ou de temps, sachez que le mode Versus en écran partagé permet de modifier entièrement les paramétrages. De cette façon vous pouvez créer votre propre mode de jeu : mort subite avec peu de point de vie et peu d’arme, ou au contraire mettre beaucoup de vie à vos vers et autoriser toutes les armes sans limitation de munition pour littéralement anéantir la map. Laissez libre cours à votre imagination et éclatez-vous!

[TEST] Worms WMD les vers sont de retour!
Worms WMD se place dans la lignée de ses prédecesseurs tout en apportant un lot d'améliorations et de nouveautés. Seuls les problèmes de déplacement / visée viennent entacher l'expérience de jeu mais sans la gâcher. Tous ce que l'on aime dans Worms est là et plus encore. Vraiment, il y a là de quoi passer du bon temps entre amis.
ça boom
  • L'humour
  • Le concept qui ne vieillit pas
  • Les nouveautés
Pétard mouillé
  • Les contrôles parfois approximatifs
8Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire