Je ne suis pas un grand fan des point & click, je me suis donc lancé dans ce jeu en ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre. Pourtant, il a réussi une chose que très peu de jeux arrivent : me scotcher à mon fauteuil au point de ne plus pouvoir m’en détacher. Souvent, ce genre privilégie l’approche enquête en dénigrant l’aspect scénaristique ou l’inverse, ce jeu est l’un des rares capables de regrouper les deux. Même si l’on est frustré par une énigme, on ne parvient pas à arrêter parce qu’on veut connaître la suite de l’histoire et on est pressé de voir le nouveau tableau que l’on va nous proposer. De plus, c’est une suite mais on parvient à comprendre l’intrigue très facilement sans avoir fait le premier opus. Ce jeu a de très gros atouts et je vais vous les présenter.

Une histoire passionnante :

L’intrigue de Yesterday Origins fascine le joueur, ce qui le pousse à toujours vouloir savoir la suite. Dans un univers semblable au nôtre, on est principalement aux contrôles de John Yesterday, un immortel particulier parce qu’il n’est pas immortel au sens où on l’entend généralement. Son immortalité vient de sa capacité à renaître sous l’apparence qu’il a eu lors de sa première mort en raison d’une potion qu’il a bu. Or, lorsqu’il a bu cette potion, il manquait un ingrédient particulier qui a fait qu’il perd tous ses souvenirs dès qu’il revient à la vie. Sauf que dernièrement, il commence à se souvenir et il se remémore ses vies passées à travers des flash-backs.

C’est là dessus que s’ouvre le jeu, on commence sur l’enfance de John lorsqu’il avait été capturé par l’inquisition car on l’a accusé d’être le fils du diable. Ainsi, on va alterner entre un passé lointain et le présent pour connaître les origines de John et de ses pouvoirs. Franchement, c’est vraiment prenant parce qu’on se plaît à découvrir les diverses vies de John et surtout la plus lointaine lorsqu’il devient immortel. De plus, le fait que l’on alterne entre passé et présent ne nous donne pas de sentiment de lassitude car on change constamment de cadre. Le présent de John prendra d’ailleurs tout son sens avec les découvertes de son passé parce qu’au départ, on est un peu troublé, on se demande l’intérêt des actions dans le présent. Certes, John cherche à découvrir son passé et comment il est devenu immortel mais c’est surtout un antiquaire que l’on suit pour faire une vente qui payera les dettes de la boutique de sa copine ( qui est aussi immortelle mais ça c’est vite réglé ). En surface, ce n’est pas intéressant mais plus on creuse, plus ça devient intéressant.

Le jeu est déjà sympathique d’un point de vue scénaristique mais il faut ajouter à cela des personnages haut en couleurs et très attachants. John est le plus intéressant mais Boris est hilarant avec ses “joyeux anniversaire” ( il est un peu fou ) ou le prêtre Ginès et son aura maléfique qui le rend très intriguant. Bref, c’est un jeu très bien écrit mais je regrette néanmoins certains passages rapides notamment sur l’histoire de Pauline ( la copine immortelle ).

Yesterday origins

La fuite du fils de Satan

Un gameplay correct :

Dans un point & click, le gameplay est toujours très simple et celui-ci ne fait pas exception. On se déplace dans un environnement et on clique sur différents objets, que l’on doit parfois combiner, pour terminer le tableau et passer à la suite de l’histoire. On dialogue aussi avec des personnages pour avoir des indices ou de nouveaux objets. Tous les outils pour un bon jeu d’énigmes sont là y compris la simplicité, le gameplay est parfaitement adapté au jeu.

Concernant les énigmes qui sont l’un des aspects principaux du genre, il faut savoir qu’elles demandent parfois un sacré travail de réfléxion au point où on peut s’énerver quand on ne trouve pas la solution surtout qu’il ne manque souvent qu’un seul élément ou une association d’objets. C’est frustrant mais le genre est fait pour nous pousser à réfléchir donc c’est un bon point. Cependant, il faut tout de même savoir que certains éléments d’énigmes sont inutiles et nous font lever les yeux au ciel ( j’avais un autre mot en tête mais je vais rester poli ), je parle notamment d’un moment où il faut imprimer une feuille et devinez quoi? Il y a plus d’encre ! Il faut donc trouver une cartouche d’encre et là on se dit qu’on perd son temps mais je n’ai vu que 2 énigmes de ce style, ce qui n’est pas dramatique. Enfin, en somme, Yesterday Origins a un gameplay agréable et simple qui convient parfaitement au genre.

Yesterday origins

Combo d’objets pour faire la gravure d’une pipe.

Une patte graphique et une ambiance particulières :

Comme vous avez pu le voir sur les différentes captures d’écran du test, les graphismes sont propres au studio de développement. Personnellement, j’aime beaucoup ce type de visuel avec des personnages très grossiers dans leur apparence, ce qui permet de comprendre immédiatement leur caractère. Ils n’ont pas une apparence réaliste mais font transparaître leur caractère à travers elle et c’est un élément que j’aime beaucoup dans les modélisations de personnage. De plus, les différents environnement font penser à des tableaux ou des photos dans leur composition et leur visuel. Je trouve que ça flatte la rétine, c’est vraiment agréable.

Je disais que l’ambiance est particulière et cela est aussi vrai à travers l’environnement sonore. Les développeurs ont un style bien à eux visuellement et le fait que la bande-son colle parfaitement aux événements la rend tout aussi particulière. Je l’apprécie beaucoup car les thèmes sont vraiment très bien adaptés. Cependant, je trouve que les acteurs ne sont pas à fond dans leur rôle de doublage, je les trouve très mécanique dans le sens où ils semblent exagérer une émotion, ce qui donne une impression de faux.

Yesterday origins

J’adore l’association des couleurs !

Un contenu assez maigre :

Ce jeu a un défaut qui peut devenir embêtant : il est très chronophage. A partir du moment où on a commencé à y jouer, on ne veut plus s’arrêter et le problème, c’est que je le trouve assez court, je l’ai fini en 8h ! C’est un très bon jeu et c’est pourquoi je trouve que c’est triste qu’il ne soit pas un peu plus long ( car oui ! Il faut abuser des bonnes choses ! ). Malgré cela, le jeu ne comporte pas vraiment de trous scénaristiques, il passe rapidement sur certains points mais tout est résolu et le joueur ne se pose plus vraiment de question à la fin ( sauf sur le gros cliffhanger mais il faut bien vouloir une suite non? ). En somme, je le trouve court mais il reste correct vis à vis de ce qu’il propose.

Yesterday origins

J’aurai vraiment aimé en savoir plus sur Pauline.

[TEST] Yesterday Origins, sacrée claque !
Yesterday Origins m'a surpris et dans le bon sens, ce qui est assez compliqué avec mon passé de gamer. Son scénario est vraiment accrocheur et on apprécie le style bien particulier des développeurs. C'est un jeu que je recommande vivement aux fans du genre et aux joueurs curieux d'un bon scénario.
Scénario9
Gameplay8.5
Graphismes et bande-son8.5
Contenu5.5
Les plus
  • Un scénario génial.
  • Des personnages charismatiques.
  • Une ambiance unique.
Les moins
  • Les acteurs n'y croient pas.
  • Des énigmes parfois inutiles.
  • Trop court.
7.9Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
0.0

Laisser un commentaire